Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des-pierres-et-des-papillons.over-blog.com

Résultat pour “louvre architecture”

Architecture du Palais du Louvre.

30 Octobre 2021 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée, #Louvre

Pour ceux qui suivent ce blog, vous savez que je me rends régulièrement au musée du Louvre, dans lequel les collections sont d'une incroyable richesse.

Pour cet article j'ai choisi de présenter des photographies du palais du Louvre prises entre  2016 et aujourd'hui.

Avant d'être le fantastique musée que l'on connait aujourd'hui, Le Louvre fut un lieu de pouvoir durant plusieurs siècles, avec le faste qui s'imposait.

Je propose des images de différentes parties du bâtiment et différentes salles, sans présenter les œuvres. Pour commencer je propose des vues extérieures du palais, depuis les bords de Seine, les jardins des tuileries, la cour carrée, la cour Napoléon, ...

 

Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.

Vues externes du palais.

Dans les années 1980 la réorganisation du Louvre fut décidée sous l'impulsion de François Mitterrand, une des évolutions principales fut la création de la pyramide par l'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei au milieu de la cour Napoléon, avec des travaux gigantesques. L'objectif était d'améliorer l'accessibilité avec un espace sous la pyramide permettant aux visiteurs de se diriger vers les trois ailes principales.

Controversée lors de sa construction, aujourd'hui la pyramide fait partie du musée, personnellement j'aime beaucoup !

Les images suivantes la présente sous différentes lumières, à différentes époques, dont l'habillage en 2016 par l'artiste JR avec une illusion d'optique qui la faisait disparaitre.

Les dernières images la présente en période de confinement, avec quasiment personne dans la cour Napoléon.

 

La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.

La pyramide.

Comme vous le savez sans doute le musée est divisé en trois ailes : Sully, Richelieu, Denon, l'espace sous la pyramide permet d'orienter les visiteurs vers ces ailes. Les images suivantes présentent l'architecture de cette partie du musée.

Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries

Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries

Je propose ensuite des vues intérieures de la structure remarquable de la pyramide.

La structure de la pyramide.
La structure de la pyramide.
La structure de la pyramide.

La structure de la pyramide.

Lors des fouilles des années 80 les remparts du Louvre médiéval furent redécouverts, ils sont parfaitement mis en valeur.

Les murs de l'enceinte médiévale.
Les murs de l'enceinte médiévale.
Les murs de l'enceinte médiévale.
Les murs de l'enceinte médiévale.

Les murs de l'enceinte médiévale.

Ensuite de vous propose la visite de différentes salles et galeries, dont la salle des Caryatides, la salle du manège, la galerie d'Apollon, les appartements Napoléon III, ...

La salle des caryatides
La salle des caryatides
La salle des caryatides
La salle des caryatides

La salle des caryatides

La salle du manège
La salle du manège
La salle du manège

La salle du manège

L'entrée de la galerie d'Apollon
L'entrée de la galerie d'Apollon

L'entrée de la galerie d'Apollon

La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon

La galerie d'Apollon

Les appartements Napoléon III
Les appartements Napoléon III
Les appartements Napoléon III
Les appartements Napoléon III

Les appartements Napoléon III

En direction du musée Charles X
En direction du musée Charles X
En direction du musée Charles X

En direction du musée Charles X

En direction de la grande galerie.
En direction de la grande galerie.
En direction de la grande galerie.
En direction de la grande galerie.

En direction de la grande galerie.

La galerie Médicis, à la gloire de Marie de Médicis - Pierre Paul Rubens

La galerie Médicis, à la gloire de Marie de Médicis - Pierre Paul Rubens

La galerie au rez-de-chaussée allant vers le grand escalier
La galerie au rez-de-chaussée allant vers le grand escalier

La galerie au rez-de-chaussée allant vers le grand escalier

En direction des arts de l'Islam

En direction des arts de l'Islam

Les escaliers sont très nombreux dans le palais, ils ont été construits à différentes époques.

Le plus spectaculaire est sans doute le grand escalier qui permet d'accéder à la grande galerie, avec en haut la statue spectaculaire de la victoire de Samothrace. Mais beaucoup d'autres sont intéressants.

Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers

Quelques escaliers

Pour terminer quelques image de la cour Marly qui accueille les grandes sculptures françaises. En face de cette cour se trouve la cour Puget qui accueille également des sculptures.

La cour Marly.
La cour Marly.

La cour Marly.

Sur la période 2016-2021 j'ai pris plusieurs milliers de photographies dans le musée du Louvre, principalement pour les collections, dans cet article j'ai présenté quelques photographies consacrées au palais.

J'ai pris beaucoup de plaisir à revoir ces images et préparer cet article, j'espère que vous également à les voir.

A bientôt pour de nouvelles visites !

Lire la suite

Le Louvre : la sculpture française.

12 Novembre 2017 , Rédigé par Eric Publié dans #Louvre, #Paris, #Musée

Dans l'aile Richelieu du musée du Louvre il est possible de voir des collections dédiées à la sculpture française,

A l'intérieur de la cour Marly et cour Puget et dans les pièces adjacentes de nombreuses œuvres sont présentées.

Pour commencer je présente quelques statues de la "galerie des grands hommes" qui fut commencée à la demande de Louis XVI. Ces statues présentent  des hommes célèbres, au départ elles furent sculptées pour la grande galerie. 

Voltaire

Voltaire

Pierre Corneille

Pierre Corneille

Jean de la Fontaine.

Jean de la Fontaine.

Mathieu Molé

Mathieu Molé

Mirabeau

Mirabeau

Dans la même partie du musée, d'autres œuvres sont présentées dont une belle statue de Napoléon 1er et une statue en agent pour commémorer la paix d'Amiens entre la France et l'Angleterre.

Napoléon 1er en costume de sacre.
Napoléon 1er en costume de sacre.

Napoléon 1er en costume de sacre.

Statue "La Paix"

Statue "La Paix"

Dans la même partie du musée, les collections comprennent de nombreuses statues, dont une statue achetée grâce au mécénat : "L'amour essayant une de ses flèches", elle tient une place centrale dans cette galerie.

Le Louvre : la sculpture française.
Le Louvre : la sculpture française.
Le Louvre : la sculpture française.

Les photographies des sculptures conservées dans la cour Puget avec de grandes statues qui ornaient les résidences royales ou aristocratiques. 

Vues de la cour Puget.
Vues de la cour Puget.

Vues de la cour Puget.

Ensemble de captifs qui ornaient initialement "La statue de la place des Victoires"
Ensemble de captifs qui ornaient initialement "La statue de la place des Victoires"
Ensemble de captifs qui ornaient initialement "La statue de la place des Victoires"
Ensemble de captifs qui ornaient initialement "La statue de la place des Victoires"

Ensemble de captifs qui ornaient initialement "La statue de la place des Victoires"

L'hiver - Parc de Saint Cloud

L'hiver - Parc de Saint Cloud

Persée et Andromède - Parc de Versailles

Persée et Andromède - Parc de Versailles

Louis XV en Jupiter et Marie Leszczynska en Junon
Louis XV en Jupiter et Marie Leszczynska en Junon

Louis XV en Jupiter et Marie Leszczynska en Junon

Hercule combattant Achéloüs métamorphosé en serpent

Hercule combattant Achéloüs métamorphosé en serpent

En face de la cour Puget, se trouve la cour Marly qui abrite les grandes sculptures exécutées pour le parc du château du même nom, dont les fameux chevaux de Marly.

En plus de Marly, plusieurs œuvres ont orné les parcs de Saint-Cloud, Les Tuileries, ...

Des reproductions de certaines statues ont été réinstallées à Marly, des copies des chevaux sont également en bas des Champs Elysées

La cour Marly
La cour Marly

La cour Marly

Vues des statues des châteaux
Vues des statues des châteaux
Vues des statues des châteaux

Vues des statues des châteaux

Différentes statues sont présentées dans la cour Marly, dont des représentations: "Amphitrite", et des statues symboliques : "La Seine",  "La Seine et la Marne", "Méléagre tuant un sanglier".

Le Louvre : la sculpture française.
Le Louvre : la sculpture française.
Le Louvre : la sculpture française.
Le Louvre : la sculpture française.

Dans des salles adjacentes, le musée présente d'autres sculptures, dont un superbe "groupe du Christ entouré de deux soldats" ainsi qu'une "vierge et l’enfant" dont il reste une partie des peintures polychromiques

Christ entouré de deux soldats.
Christ entouré de deux soldats.

Christ entouré de deux soldats.

Une vierge et l'enfant.

Une vierge et l'enfant.

Pour terminer cette visite, j'ai pris quelques clichés de l'architecture depuis l'intérieur de la pyramide mais également sur les perspectives extérieures.

L'architecture.
L'architecture.
L'architecture.

L'architecture.

Ce fut une superbe visite, 

Il y a de nombreuses années que je n'y étais pas allé, lors de cette nouvelle visite j'ai redécouvert de très belles œuvres. C'est vraiment une partie du musée à visiter, d'autant qu'il y a moins de monde que dans les autres parties du Louvre !

A bientôt pour de nouvelles visites.

Lire la suite

La pyramide du Louvre.

25 Juin 2016 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée, #Louvre

Le 18 juin dernier je suis allé au musée du Louvre. Avant de vous présenter la visite dans un prochain article, je tenais à vous présenter une oeuvre éphémère collée sur la pyramide.

A la demande du Louvre, l'artiste JR a collé sur une des faces de la pyramide une très grande photographie, cette photographie donne l'illusion que la pyramide n'est plus là.

C'est vraiment bien fait et assez surprenant.

La pyramide a disparu !
La pyramide a disparu !

La pyramide a disparu !

La photographie suivante montre le collage sur la face de la pyramide.

Non finalement la pyramide est toujours là

Non finalement la pyramide est toujours là

A bientôt pour une nouvelle visite !

Lire la suite

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.

19 Décembre 2019 , Rédigé par Eric Publié dans #Louvre

A l'occasion du 500 éme anniversaire de la mort de Léonard de Vinci le musée du Louvre a organisé une très grande exposition consacrée au maître italien.

L'exposition propose une présentation chronologique des œuvres de L. De Vinci, quelques œuvres majeures ne sont pas présentes, mais cette superbe exposition retrace le travail de cet immense artiste de la renaissance.

Les œuvres venant du monde entier sont présentées provenant de très nombreux musées ou collections particulières, dont la Alte Pinakotekh de Munich, le musée du Louvre, le musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg, la galerie des Offices de Florence, la "national gallery of Art" de Washington, le musée du Vatican, ...

En plus des œuvres et peintures, l’exposition présente des "réflectographies par infrarouges" d’œuvres célèbres ce qui permet de voir les travaux préparatoires, les retouches voire les défauts sur les supports en bois.

Cet article est consacré à cette très belle exposition.

Lorsque j'ai publié l'article au mois de Décembre 2019, l'exposition était en cours. Elle s'est terminée à la fin du mois de février 2020.

Pour le Louvre elle a été un succès populaire sans précédent, avec 1 071 840 visiteurs ! Le "record" précédent pour une exposition temporaire datait de 2018 pour l’exposition consacrée à E.Delacroix, avec 540 000 visiteurs, soit deux fois moins !

Pour moi cet engouement est pleinement justifié, Mais cela peut également expliquer la difficulté à profiter des œuvres et quelques mécontentements. Avec un peu de recul, j'ai vraiment eu le sentiment de voir une exposition d'exception, pas parfaite car il manquait sans doute quelques œuvres majeures dont "l'annonciation" et "la dame à l'hermine", mais d'une très grande qualité. Cela restera pour moi un très grand souvenir de l'année 2019.

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.

La première partie est consacrée aux jeunes années de Léonard, dont la formation avec le sculpteur florentin Andrea del Verrocchio avec lequel L. De Vinci a passé ses premières années.

Le Christ et St Thomas - Andrea del Verrocchio - Vers 1467 / 1483
Le Christ et St Thomas - Andrea del Verrocchio - Vers 1467 / 1483

Le Christ et St Thomas - Andrea del Verrocchio - Vers 1467 / 1483

De cette période l'exposition présente une succession d'études dessinées par L. de Vinci ou provenant de l'atelier d'Andrea del Verrocchio.

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.

Les images suivantes présentent des réflectographies infrarouge de deux tableaux, dont le premier chez d'oeuvre "L'annonciation" que j'ai eu la chance de voir à la galerie des Offices à Florence, l'original est resté aux Offices.

"Le baptême du Christ" est également conservé aux Offices.

Réflectographie infrarouge de L'annonciation - vers 1470 / 1474

Réflectographie infrarouge de L'annonciation - vers 1470 / 1474

Etude de bras pour l'annonciation - vers 1470 / 1472

Etude de bras pour l'annonciation - vers 1470 / 1472

Le baptême du Christ - Andrea del Verrocchio et L. de Vinci - vers 1468 / 1478

Le baptême du Christ - Andrea del Verrocchio et L. de Vinci - vers 1468 / 1478

L'image suivante présente le plus ancien dessin de la main de Léonard de Vinci, il est daté d’août 1473.

Paysage de la vallée de l'Arno - daté du 05/08/1473

Paysage de la vallée de l'Arno - daté du 05/08/1473

Les photographies suivantes présentent différentes œuvres de Léonard, mais également d'artistes de la même époque, lorsque les oeuvres ne sont pas signées par L. de Vinci je le précise.

Portrait d'homme tenant un sesterce à l'effigie de Néron - H. Memling - vers 1471 / 1474

Portrait d'homme tenant un sesterce à l'effigie de Néron - H. Memling - vers 1471 / 1474

Réflectographie infrarouge du portrait de Ginevra de' Benci - vers 1475 / 1476

Réflectographie infrarouge du portrait de Ginevra de' Benci - vers 1475 / 1476

Dessin d'une tête de femme - Vers 1485 / 1490

Dessin d'une tête de femme - Vers 1485 / 1490

Réflectographie infrarouge d'une vierge à l'enfant dite "Madone à l'oeillet" - vers 1474 / 1476

Réflectographie infrarouge d'une vierge à l'enfant dite "Madone à l'oeillet" - vers 1474 / 1476

Etude de vierge à l'enfant, dite "Madone aux fruits" - vers 1478 / 1480

Etude de vierge à l'enfant, dite "Madone aux fruits" - vers 1478 / 1480

Etudes pour une vierge allaitant l'enfant Jésus - Vers 1478 / 1480

Etudes pour une vierge allaitant l'enfant Jésus - Vers 1478 / 1480

En poursuivant la visite on arrive vers des tableaux encore plus célèbres, l'exposition permet de voir les tableaux mais également tous les dessins préparatoires réalisés par Léonard de Vinci, le fait de pouvoir admirer ces travaux préparatoires est une grande chance.

La vierge à l'enfant dite Madone Benois - Vers 1480 / 1482 - Musée de l'Ermitage
La vierge à l'enfant dite Madone Benois - Vers 1480 / 1482 - Musée de l'Ermitage

La vierge à l'enfant dite Madone Benois - Vers 1480 / 1482 - Musée de l'Ermitage

Le tableau suivant est le "Saint Jérôme pénitent" qui est conservé dans les collections du musée du Vatican.

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.

Le musée du Louvre possède plusieurs tableaux du maître florentin, une des plus célèbres est "La belle ferronnière". Je trouve le regard restitué par le peintre vraiment extraordinaire, L'artiste a introduit une nouvelle manière de réaliser les portraits.

Dans un style comparable L. De Vinci a peint également "La dame à l'Hermine" dont l'original est conservé au musée national de Cracovie.

Portrait d'une dame de la cour de Milan dite "La belle ferronnière" - vers 1490 / 1497
Portrait d'une dame de la cour de Milan dite "La belle ferronnière" - vers 1490 / 1497

Portrait d'une dame de la cour de Milan dite "La belle ferronnière" - vers 1490 / 1497

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.

Les photographies suivantes présentent des réflectographies des deux superbes tableaux, "la dame à l'Hermine" et "la belle ferronnière"

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Portrait de jeune homme tenant une partition dit "Le musicien" - vers 1483 / 1490

Portrait de jeune homme tenant une partition dit "Le musicien" - vers 1483 / 1490

Portrait d'homme dit "Le condottière" - Antonello de Messina - 1475

Portrait d'homme dit "Le condottière" - Antonello de Messina - 1475

Jeune fille couronnée de fleurs - G.A Boltraffio - vers 1494 / 1496

Jeune fille couronnée de fleurs - G.A Boltraffio - vers 1494 / 1496

Conservée au musée du Louvre, la vierge à l'enfant avec saint Jean Baptiste et un ange, dite "la vierge aux rochers", des tableaux conservés au Louvre c'est peut être celui qui me touche le moins, évidemment le tableau est très beau et cet avis est extrêmement subjectif !  Léonard l'a peint vers 1483 / 1494.

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Etudes pour la vierge aux rochers
Etudes pour la vierge aux rochers

Etudes pour la vierge aux rochers

"La cène" est une oeuvre majeure du maître florentin, cette commande de grande dimension 8.8 x 4.6 m a été peinte sur un mur d'un réfectoire du couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie à Milan, malheureusement le temps a fortement endommagé le chef d'oeuvre original 

L'oeuvre originale n'est pas transportable, une reconstitution de l'oeuvre est présentée dans une grande salle.

Reconstitution de "La Cène" - Vers 1495 / 1498

Reconstitution de "La Cène" - Vers 1495 / 1498

Etude pour l'apôtre Jacques le majeur dans la Cène - vers 1496 / 1498

Etude pour l'apôtre Jacques le majeur dans la Cène - vers 1496 / 1498

Dans une salle de très nombreux carnets, schémas et dessins sont présentés. Cela illustre le savoir encyclopédique du maître, avec des travaux sur de très nombreux domaines scientifiques dont l'optique, la géologie, l'astronomie, la technologie, l'architecture, l'anatomie, ...

J'ai pris un immense plaisir à visiter cette partie de l'exposition, il fallait être patient car les carnets sont présentés dans des vitrines ... et il y avait beaucoup de monde.

Etudes anatomiques - vers 1510 / 1511

Etudes anatomiques - vers 1510 / 1511

Anatomie - vers 1510 / 1511

Anatomie - vers 1510 / 1511

Etude des proportions du corps humain - vers 1489 / 1490

Etude des proportions du corps humain - vers 1489 / 1490

Zoologie - Etudes de pattes de chien - Vers 1490 / 1495

Zoologie - Etudes de pattes de chien - Vers 1490 / 1495

Vol des oiseaux dans et contre le vent - Vers 1505

Vol des oiseaux dans et contre le vent - Vers 1505

Mécanique des fluides - Phénomènes tourbillonnaires - Vers 1490/1492

Mécanique des fluides - Phénomènes tourbillonnaires - Vers 1490/1492

Divers dessins.
Divers dessins.

Divers dessins.

Optique - Vers 1503 / 1506

Optique - Vers 1503 / 1506

Optique - Essais sur la physiologie de l’œil - Vers 1508 / 1509
Optique - Essais sur la physiologie de l’œil - Vers 1508 / 1509

Optique - Essais sur la physiologie de l’œil - Vers 1508 / 1509

Plans et élévations d'églises à coupoles - Vers 1487 / 1489

Plans et élévations d'églises à coupoles - Vers 1487 / 1489

Technologie - Char / Hélicoptère - vers 1487 / 1489

Technologie - Char / Hélicoptère - vers 1487 / 1489

Hydrologie et astronomie - vers 1506 / 1510.
Hydrologie et astronomie - vers 1506 / 1510.

Hydrologie et astronomie - vers 1506 / 1510.

Avant le début de l'exposition il y avait un doute que l'Italie accepte de prêter "l'homme de Vitruve", finalement le célèbre dessin est bien présenté, bien que de petite taille le dessin est d'une grande qualité et universellement connu.

L'homme de Vitruve - Vers 1490.
L'homme de Vitruve - Vers 1490.
L'homme de Vitruve - Vers 1490.

L'homme de Vitruve - Vers 1490.

Après la salle réservée aux carnets et aux dessins, la dernière partie présente des œuvres de Léonard de Vinci, de son atelier et d'artistes contemporains.

Portrait présumé d'Isabelle d'Este - G.C Romano terre cuite vers 1500 / Portrait par Leonard vers 1499 / 1500
Portrait présumé d'Isabelle d'Este - G.C Romano terre cuite vers 1500 / Portrait par Leonard vers 1499 / 1500

Portrait présumé d'Isabelle d'Este - G.C Romano terre cuite vers 1500 / Portrait par Leonard vers 1499 / 1500

Deux "vierges à l'enfant" sont présentées, la première dite "Vierge au dévidoir ou Madone Lansdowne" peinte vers 1501 / 1510 vient d'une collection particulière, elle est attribuée à Léonard et son atelier.

La deuxième dite "Vierge au dévidoir ou Madone Buccleuch" peinte dans la même période est conservée en dépôt à la "National Galleries of Scotland" à Edimbourg, elle est également attribuée à Léonard et son atelier.

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.

Le tableau le plus célèbre de Léonard de Vinci est sans doute La Joconde,

Mona Lisa n'est pas présentée dans l'exposition, pour la voir il faut se rendre dans les galeries principales du Louvre. Une réflectographie infrarouge présente le tableau qui met en évidence le travail du maître, mais également une fissure au dessus de sa tête ! 

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.

L'exposition présente de nombreuses études pour "la bataille d'Anghiari", cette oeuvre commencée vers 1504 - 1506 devait orner un mur de la salle du grand conseil au Palazzo Vecchio de Florence, elle ne fut jamais achevée.

Face à cette oeuvre Michel Ange devait peindre "la bataile de Cascina" qui fut également inachevée

Cette oeuvre inachevée n'est plus visible, les dessins préparatoires ont d'autant plus de valeur.

Etudes pour "la bataille d'Anghiari"
Etudes pour "la bataille d'Anghiari"
Etudes pour "la bataille d'Anghiari"
Etudes pour "la bataille d'Anghiari"

Etudes pour "la bataille d'Anghiari"

En parcourant l'exposition différentes études sont présentées.

Etude pour la vierge aux fuseaux - vers 1500

Etude pour la vierge aux fuseaux - vers 1500

Etude pour la lutte à l'étendard - vers 1504

Etude pour la lutte à l'étendard - vers 1504

Le tableau suivant est dit "Léda", c'est une oeuvre de l'atelier de L. de Vinci qui est conservée à la galerie des Offices de Florence, peinte vers 1505 / 1510. 

Plusieurs dessins préparatoires sont de la main de Léonard.

Léda - Atelier de L. De Vinci - Vers 1505 / 1510

Léda - Atelier de L. De Vinci - Vers 1505 / 1510

Détails de Léda
Détails de Léda

Détails de Léda

Etudes de la tête de Léda - L. De Vinci - Vers 1505 / 1506
Etudes de la tête de Léda - L. De Vinci - Vers 1505 / 1506

Etudes de la tête de Léda - L. De Vinci - Vers 1505 / 1506

De chaque côté de "Léda" deux marbres de la période antique sont présentés, le maître italien se serait inspiré de ces scultpures pour réaliser le tableau.

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Tête de femme dite "la Scapiliata - L'échevelée" - vers 1500 / 1510
Tête de femme dite "la Scapiliata - L'échevelée" - vers 1500 / 1510

Tête de femme dite "la Scapiliata - L'échevelée" - vers 1500 / 1510

Avant l'inauguration de l'exposition une question était de savoir si le "Salvator Mundi". vendu récemment une fortune aux enchères serait présent.

Ce n'est pas le cas, mais un "Salvator Mundi - version Ganay" est présenté, il vient d'une collection particulière, le tableau fut peint par l'atelier de L. de Vinci, vers 1505 / 1515.

Salvator Mundi - version Ganay
Salvator Mundi - version Ganay

Salvator Mundi - version Ganay

Réflectographie infrarouge du Salvator Mundi.

Réflectographie infrarouge du Salvator Mundi.

Exposé au Louvre le Saint Jean Baptiste est un tableau majeur de Léonard de Vinci, il a été restauré récemment, l'artiste l'a ramené d'Italie lors de son arrivée en France.

le Saint Jean Baptiste - Vers 1508 / 1519
le Saint Jean Baptiste - Vers 1508 / 1519

le Saint Jean Baptiste - Vers 1508 / 1519

Les photographies suivantes présentent la "Sainte Anne, la vierge et l'enfant Jésus jouant avec un agneau" - dite "La Saine Anne", cet extraordinaire tableau est conservé au Louvre. Jusqu'à la fin de ses jours Léonard de Vinci a travaillé sur cette oeuvre majeure. L’exposition permet de l'admirer dans de très bonnes conditions. 

Avec "la belle ferronnière" ce sont sans doute les deux tableaux qui me touchent le plus.

Sainte Anne, la vierge et l'enfant Jésus jouant avec un agneau - dite La Saine Anne - vers 1503 / 1519
Sainte Anne, la vierge et l'enfant Jésus jouant avec un agneau - dite La Saine Anne - vers 1503 / 1519

Sainte Anne, la vierge et l'enfant Jésus jouant avec un agneau - dite La Saine Anne - vers 1503 / 1519

Détails de "la sainte Anne"
Détails de "la sainte Anne"

Détails de "la sainte Anne"

Etudes pour la Sainte Anne et réflectographie infrarouge
Etudes pour la Sainte Anne et réflectographie infrarouge
Etudes pour la Sainte Anne et réflectographie infrarouge
Etudes pour la Sainte Anne et réflectographie infrarouge
Etudes pour la Sainte Anne et réflectographie infrarouge
Etudes pour la Sainte Anne et réflectographie infrarouge

Etudes pour la Sainte Anne et réflectographie infrarouge

Sainte Anne, la Vierge, l'enfant Jésus et Saint Jean Baptiste - Vers 1500.

Sainte Anne, la Vierge, l'enfant Jésus et Saint Jean Baptiste - Vers 1500.

Portrait de Léonard de Vinci - Attribué à Francesco Melzi - Vers 1515 / 1518.
Portrait de Léonard de Vinci - Attribué à Francesco Melzi - Vers 1515 / 1518.

Portrait de Léonard de Vinci - Attribué à Francesco Melzi - Vers 1515 / 1518.

Au cours de différentes visites dans des grands musées, j'avais eu la chance de voir une partie des œuvres présentées dans cette exposition, mais les voir réunies dans un même lieu est une grande chance. J'ai vraiment eu l'impression d’assister à quelque chose d'unique,

Si vous avez l'opportunité de visiter l'exposition, vraiment n'hésitez pas, il y a beaucoup de monde, il faut être patient, mais cela vaut la peine.

Pour moi il était temps de quitter le Louvre ... en attendant une nouvelle visite !

Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre.
Lire la suite

Promenade autour du Louvre.

3 Août 2020 , Rédigé par Eric Publié dans #Louvre, #Paris

A la fin du mois de juin j'ai visité le musée d'Orsay, j'avais consacré deux articles à cette belle visite.

Mais avant d'aller à Orsay, je m'étais promené autour de la pyramide du Louvre jusqu'au jardin des Tuileries.

Il n'était pas très tôt, vers 8 h 30, et pourtant les abords du musée du Louvre étaient déserts. Suite à l'épidémie de la Covid, le musée n'avait pas encore ouvert.

Depuis que je vais au Louvre cela ne m'étais jamais arrivé, j'ai trouvé cela vraiment marquant et rare. 

Je vous présente quelques images prises ce jour là et pour illustrer ce caractère exceptionnel, je vous propose un lien d'un article publié en 2016 dans cette partie de la capitale ... et il y avait foule.

L'entrée du musée par la pyramide dessinée par Ieoh Ming Pei.
L'entrée du musée par la pyramide dessinée par Ieoh Ming Pei.
L'entrée du musée par la pyramide dessinée par Ieoh Ming Pei.
L'entrée du musée par la pyramide dessinée par Ieoh Ming Pei.

L'entrée du musée par la pyramide dessinée par Ieoh Ming Pei.

Vue du bâtiment - l'aile Denon.
Vue du bâtiment - l'aile Denon.

Vue du bâtiment - l'aile Denon.

L'arc de triomphe du Carousel.
L'arc de triomphe du Carousel.
L'arc de triomphe du Carousel.

L'arc de triomphe du Carousel.

Le Louvre vu depuis les quais avec Le pont Royal
Le Louvre vu depuis les quais avec Le pont Royal

Le Louvre vu depuis les quais avec Le pont Royal

Pour une fois l'article est court, mais cet événement m'a marqué.

A bientôt pour de nouvelles visites !

Lire la suite

Visite au musée du Louvre-Lens.

3 Juin 2019 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée, #Louvre

Lors de ma visite dans le nord de la France, je me suis rendu au musée du Louvre-Lens.

Ouvert depuis fin 2012 ce musée bénéficie du nom prestigieux du grand musée parisien.

Il est organisé en plusieurs parties dont une exposition permanente "la galerie du temps" et "d'expositions temporaires" au rythme de deux par an.

Ce premier article est consacré à la galerie du temps qui est en accès libre. Dans une même salle elle présente des œuvres couvrant presque 5 000 ans d'histoire, de l'antiquité aux œuvres du 19 éme siècle.

Je reviendrai dans un prochain article sur une exposition temporaire consacrée à Homère.

Toute en longueur la galerie du temps présente trois parties historiques : l'antiquité, le moyen-âge et les temps modernes à partir du XV éme siècle.

Vue extérieure du musée et vues de la galerie du temps
Vue extérieure du musée et vues de la galerie du temps
Vue extérieure du musée et vues de la galerie du temps

Vue extérieure du musée et vues de la galerie du temps

Les premières œuvres sont issues de Mésopotamie (Irak actuel), de Babylone, du royaume de Darius, mais également de Grèce. 

Idole féminine aux bras croisés (-2700 / -2300 av. JC) / Statue récipient en forme de femme (-900 / -600 av. JC) et fragment de décor de la salle du trône de Darius 1er (-510 av. JC)
Idole féminine aux bras croisés (-2700 / -2300 av. JC) / Statue récipient en forme de femme (-900 / -600 av. JC) et fragment de décor de la salle du trône de Darius 1er (-510 av. JC)
Idole féminine aux bras croisés (-2700 / -2300 av. JC) / Statue récipient en forme de femme (-900 / -600 av. JC) et fragment de décor de la salle du trône de Darius 1er (-510 av. JC)

Idole féminine aux bras croisés (-2700 / -2300 av. JC) / Statue récipient en forme de femme (-900 / -600 av. JC) et fragment de décor de la salle du trône de Darius 1er (-510 av. JC)

Gudéa , prince de l'état de Lagash, -2120 av. JC, Mésopotamie

Gudéa , prince de l'état de Lagash, -2120 av. JC, Mésopotamie

L'antiquité égyptienne est bien représentée avec des œuvres de différentes époques, dont un sarcophage de la dame Tanetmit, une représentation de la déesse Bastet sous forme de chatte, un coffret de serviteurs funéraires peint, un haut relief d'un obélisque avec des babouins, ... 

Divers objets égyptiens
Divers objets égyptiens
Divers objets égyptiens
Divers objets égyptiens
Divers objets égyptiens

Divers objets égyptiens

Le sarcophage de la dame Tanetmit.

Le sarcophage de la dame Tanetmit.

Une troupe de serviteurs funéraires, -500 av. JC, Memphis
Une troupe de serviteurs funéraires, -500 av. JC, Memphis
Une troupe de serviteurs funéraires, -500 av. JC, Memphis

Une troupe de serviteurs funéraires, -500 av. JC, Memphis

L'antiquité grecque et romaine est bien représentée avec de nombreuses statues, des vases, des sarcophages, ...

Jeune homme nu, - 540 av. JC, antiquité grecque
Jeune homme nu, - 540 av. JC, antiquité grecque

Jeune homme nu, - 540 av. JC, antiquité grecque

Les statues suivantes sont associées à l'antiquité romaine et présentent : un athlète tenant un disque, Jupiter roi des dieux tenant la foudre et accompagné d'un aigle, une statue de l'empereur Marc-Aurèle

On peut voir également également une statue d'un Hermaphrodite qui est antérieure aux autres statues.

Visite au musée du Louvre-Lens.
Visite au musée du Louvre-Lens.
Visite au musée du Louvre-Lens.
Visite au musée du Louvre-Lens.
Un fragment de peinture murale, Pompéi

Un fragment de peinture murale, Pompéi

Les œuvres suivantes sont également associées à l'antiquité romaine, avec un relief présentant Mithra et un sarcophage présentant un concours musical entre Apollon et et le satyre Marsyas

Visite au musée du Louvre-Lens.
Visite au musée du Louvre-Lens.

Les vases présentés ci-après sont associés à l'antiquité grecque pour le premier : vase à volutes, et le second à l'antiquité romaine : un vase à décor de masques.

Visite au musée du Louvre-Lens.
Visite au musée du Louvre-Lens.

A la fin de l'Empire romain, le christianisme s'implantait, le décor d'architecture ci-après est datée du V éme siècle.

Poisson à la croix, aux premiers temps du Christianisme.

Poisson à la croix, aux premiers temps du Christianisme.

La longue période du moyen-âge est généralement délimitée par les historiens par la chute de l'Empire romain d'occident, jusqu'à la Renaissance et les grandes découvertes.

De nombreuses oeuvres de cette période sont présentées.

Un sarcophage du VI éme siècle, présentant le Christ, deux Apôtres et un décor.

Un sarcophage du VI éme siècle, présentant le Christ, deux Apôtres et un décor.

Un triptyque de la vie de la Vierge, Un retable présentant la vierge et les douze Apôtres.
Un triptyque de la vie de la Vierge, Un retable présentant la vierge et les douze Apôtres.

Un triptyque de la vie de la Vierge, Un retable présentant la vierge et les douze Apôtres.

Une vierge à l'enfant venant d'une léproserie.

Une vierge à l'enfant venant d'une léproserie.

Récipient en forme de griffon destiné au lavage des mains, un reliquaire en forme d'église.
Récipient en forme de griffon destiné au lavage des mains, un reliquaire en forme d'église.

Récipient en forme de griffon destiné au lavage des mains, un reliquaire en forme d'église.

Les temps modernes débutent avec la Renaissance pour aller jusqu'au milieu du XIX éme siècle.

Cette partie du musée présente plus de tableaux, avec encore des sculptures, des meubles, ...

Fragment d'une chapelle du Saint Sépulcre

Fragment d'une chapelle du Saint Sépulcre

La déesse minerve en armes de Fra Bartolomeo, La vierge et l'enfant entourée d'anges musiciens
La déesse minerve en armes de Fra Bartolomeo, La vierge et l'enfant entourée d'anges musiciens

La déesse minerve en armes de Fra Bartolomeo, La vierge et l'enfant entourée d'anges musiciens

Réception d'une délégation vénitienne à Damas, Venise, XVI éme siècle

Réception d'une délégation vénitienne à Damas, Venise, XVI éme siècle

Le roi Ixion trompé par Junon qu'il voulait séduire, Pierre-Paul Rubens, 1615.

Le roi Ixion trompé par Junon qu'il voulait séduire, Pierre-Paul Rubens, 1615.

Panneau de revêtement mural, Iran, 18éme siècle.

Panneau de revêtement mural, Iran, 18éme siècle.

Portraits du XVIII éme siècle.

Portraits du XVIII éme siècle.

Diane, déesse romaine de la chasse - 18 éme siècle.

Diane, déesse romaine de la chasse - 18 éme siècle.

L'hallali du cerf - XIX éme siècle.
L'hallali du cerf - XIX éme siècle.

L'hallali du cerf - XIX éme siècle.

Table de Teschen - XVIII éme siècle
Table de Teschen - XVIII éme siècle

Table de Teschen - XVIII éme siècle

Danses virgiliennes - Jean-BaptisteCamille Corot, XIX ème siècle.

Danses virgiliennes - Jean-BaptisteCamille Corot, XIX ème siècle.

Vues extérieures du musée, sous le soleil !
Vues extérieures du musée, sous le soleil !
Vues extérieures du musée, sous le soleil !

Vues extérieures du musée, sous le soleil !

A travers cet article vous aurez compris que ce musée mérite une belle visite, la galerie du temps n'est pas très grande mais elle couvre une grande partie de l'histoire, j'y ai passé un très joli moment, n'hésitez pas le visiter.

A bientôt pour de nouvelles visites.

Lire la suite

Le Louvre : Pharaon des deux terres.

13 Mai 2022 , Rédigé par Eric Publié dans #Le Louvre

Au début du mois de mai je suis allé au musée du Louvre pour voir une exposition temporaire : "Pharaon des deux terres - L'épopée africaine des Rois de Napata".

L'exposition est assez complexe car elle traite d'une période complexe. L'Age des Ramsès était passé, l'Egypte était divisée et comme souvent en guerre. L'exposition couvre une période allant de la 22 éme à la 26 éme dynastie.

Plutôt que de longs textes je vous propose des photographies des panneaux expliquant la complexité de cette époque. 

Les œuvres présentées viennent de différents musées dont le Louvre, le Staatliche  Museen zu Berlin, le British museum, Ashmolean museum d'Oxford, Sudan National Museum de Kartoum, ...

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Le Louvre : Pharaon des deux terres.

Une grande partie des œuvres présentées proviennent du sud de l'Egypte, certaines ont été découvertes récemment. Les fouilles récentes permettent de mieux comprendre cette période.

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Le Louvre : Pharaon des deux terres.

Après cette longue introduction, je vous propose une visite dans l'ordre d'exposition proposée par le musée.

Dans le hall d'entrée l'exposition commence par deux œuvres remarquables, la première présente une statue reconstituée en impression 3D fabriquée à partir d'originaux, elle représente un Colosse de Taharqa qui fait partie de sept statues royales de Doukki Gel. Je présente d'autres statues à la fin de l'article.

La seconde œuvre présente un moulage de la stèle triomphale de l'an 21 du Roi  Piânkhy.

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Le Louvre : Pharaon des deux terres.

Je vous présente cet article selon l'ordre de la visite, la première salle est nommée : à la conquête du sud

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Statue du bélier protégeant d'Amon protégeant Aménophis III - 18 éme dynastie - Berlin, Staatliche  Museen zu Berlin. Cette œuvre fut déplacée à la demande de Piânkhy.
Statue du bélier protégeant d'Amon protégeant Aménophis III - 18 éme dynastie - Berlin, Staatliche  Museen zu Berlin. Cette œuvre fut déplacée à la demande de Piânkhy.
Statue du bélier protégeant d'Amon protégeant Aménophis III - 18 éme dynastie - Berlin, Staatliche  Museen zu Berlin. Cette œuvre fut déplacée à la demande de Piânkhy.

Statue du bélier protégeant d'Amon protégeant Aménophis III - 18 éme dynastie - Berlin, Staatliche Museen zu Berlin. Cette œuvre fut déplacée à la demande de Piânkhy.

Triade d'Osorkon - 22 éme dynastie - Musée du Louvre.

Triade d'Osorkon - 22 éme dynastie - Musée du Louvre.

Elément de pectoral à l'image d'un dieu à la tête de bélier - 22 éme dynastie - Musée du Louvre.

Elément de pectoral à l'image d'un dieu à la tête de bélier - 22 éme dynastie - Musée du Louvre.

Statuette de la déesse Bastet au nom du Roi Piânkhy - Musée du Louvre.
Statuette de la déesse Bastet au nom du Roi Piânkhy - Musée du Louvre.

Statuette de la déesse Bastet au nom du Roi Piânkhy - Musée du Louvre.

Egide à tête de lionne au nom d'Osorkon IV, roi de Boubastis et de Rê-Nefer - 23 éme dynastie - Musée du Louvre.

Egide à tête de lionne au nom d'Osorkon IV, roi de Boubastis et de Rê-Nefer - 23 éme dynastie - Musée du Louvre.

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Monuments de l'Egypte et de la Nubie de Jean François Champollion - Musée du Louvre.

Monuments de l'Egypte et de la Nubie de Jean François Champollion - Musée du Louvre.

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Représentation du relief tabulaire du Djebel Barkal et des temples construits à ses pieds - Musée départemental Arles antique.

Représentation du relief tabulaire du Djebel Barkal et des temples construits à ses pieds - Musée départemental Arles antique.

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Statue du bélier d'Amon protégeant le roi Taharqa - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.
Statue du bélier d'Amon protégeant le roi Taharqa - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.
Statue du bélier d'Amon protégeant le roi Taharqa - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.
Statue du bélier d'Amon protégeant le roi Taharqa - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.

Statue du bélier d'Amon protégeant le roi Taharqa - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.

Stèle des années 2-8 de Taharqa avec inventaire des donations royales aux temples de Gem(pa)iten - 25 éme dynastie - Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek
Stèle des années 2-8 de Taharqa avec inventaire des donations royales aux temples de Gem(pa)iten - 25 éme dynastie - Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek

Stèle des années 2-8 de Taharqa avec inventaire des donations royales aux temples de Gem(pa)iten - 25 éme dynastie - Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek

Deux bronzes d'applique en forme de criosphinx - époque napatéenne - Londres, The British Museum.

Deux bronzes d'applique en forme de criosphinx - époque napatéenne - Londres, The British Museum.

Tête de la statue monumentale d'une déesse vautour - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.

Tête de la statue monumentale d'une déesse vautour - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.

Ex-voto réunissant les hiéroglyphes - 25 éme dynastie - Londres, The British Museum.

Ex-voto réunissant les hiéroglyphes - 25 éme dynastie - Londres, The British Museum.

Sphinx à l'effigie de Taharqa - 25 éme dynastie - Londres, The British Museum.
Sphinx à l'effigie de Taharqa - 25 éme dynastie - Londres, The British Museum.

Sphinx à l'effigie de Taharqa - 25 éme dynastie - Londres, The British Museum.

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Stèle - Enterrement du taureau Apis en l'an 24 de Taharqa (667)
Stèle - Enterrement du taureau Apis en l'an 24 de Taharqa (667)

Stèle - Enterrement du taureau Apis en l'an 24 de Taharqa (667)

Stèle - Enterrement du taureau Apis en l'an 21 de Psammétique 1er (644)

Stèle - Enterrement du taureau Apis en l'an 21 de Psammétique 1er (644)

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Taharqa à genoux offrant le vin au dieu-faucon Hémen - 25 éme dynastie - Musée du Louvre.
Taharqa à genoux offrant le vin au dieu-faucon Hémen - 25 éme dynastie - Musée du Louvre.
Taharqa à genoux offrant le vin au dieu-faucon Hémen - 25 éme dynastie - Musée du Louvre.

Taharqa à genoux offrant le vin au dieu-faucon Hémen - 25 éme dynastie - Musée du Louvre.

Statue en bronze d'Horus faisant une libation dite "horus posno" - basse époque 26 éme dynastie - Musée du Louvre.
Statue en bronze d'Horus faisant une libation dite "horus posno" - basse époque 26 éme dynastie - Musée du Louvre.

Statue en bronze d'Horus faisant une libation dite "horus posno" - basse époque 26 éme dynastie - Musée du Louvre.

Couvercle de boite au nom de la Divine Adoratrice Nitocris - première moitié de la 26 éme dynastie - Musée du Louvre.

Couvercle de boite au nom de la Divine Adoratrice Nitocris - première moitié de la 26 éme dynastie - Musée du Louvre.

Sphinx de Chépénoupet fille de Piânkhy et Divine Adoratrice d'Amon - 25 éme dynastie - Berlin, Staatliche  Museen zu Berlin.

Sphinx de Chépénoupet fille de Piânkhy et Divine Adoratrice d'Amon - 25 éme dynastie - Berlin, Staatliche Museen zu Berlin.

Egide en bronze au nom de Tanouétamani - 25 éme dynastie - Musée du Louvre.

Egide en bronze au nom de Tanouétamani - 25 éme dynastie - Musée du Louvre.

Statue assise de Montouemhat - fin 25 éme dynastie / début 26 éme dynastie - Berlin, Staatliche  Museen zu Berlin.
Statue assise de Montouemhat - fin 25 éme dynastie / début 26 éme dynastie - Berlin, Staatliche  Museen zu Berlin.

Statue assise de Montouemhat - fin 25 éme dynastie / début 26 éme dynastie - Berlin, Staatliche Museen zu Berlin.

Statue stélophore de Montouemhat - fin 25 éme dynastie / début 26 éme dynastie - Londres, The British Museum.
Statue stélophore de Montouemhat - fin 25 éme dynastie / début 26 éme dynastie - Londres, The British Museum.

Statue stélophore de Montouemhat - fin 25 éme dynastie / début 26 éme dynastie - Londres, The British Museum.

Stèle de donation datée de l'an 2 / 6 (?) de Chabaka aux dieux de Bouto et de Pharbaïtos dans le delta - 25 éme dynastie - Musée du Louvre.

Stèle de donation datée de l'an 2 / 6 (?) de Chabaka aux dieux de Bouto et de Pharbaïtos dans le delta - 25 éme dynastie - Musée du Louvre.

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Fragments de relief avec roue du char royale et soldats coiffés de plumes - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assourbanipal - Musée du Louvre.
Fragments de relief avec roue du char royale et soldats coiffés de plumes - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assourbanipal - Musée du Louvre.

Fragments de relief avec roue du char royale et soldats coiffés de plumes - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assourbanipal - Musée du Louvre.

Prisme F des expéditions d'Assourbanipal - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assourbanipal - Musée du Louvre.

Prisme F des expéditions d'Assourbanipal - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assourbanipal - Musée du Louvre.

Prise par les armées assyriennes d'une ville d'Egypte - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assourbanipal - Londres, The British Museum.
Prise par les armées assyriennes d'une ville d'Egypte - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assourbanipal - Londres, The British Museum.
Prise par les armées assyriennes d'une ville d'Egypte - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assourbanipal - Londres, The British Museum.

Prise par les armées assyriennes d'une ville d'Egypte - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assourbanipal - Londres, The British Museum.

Petite plaque chryséléphantine avec lionne dévorant un soldat kouchite blessé - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assurnasirpal II - Londres, The British Museum.

Petite plaque chryséléphantine avec lionne dévorant un soldat kouchite blessé - Epoque néo-assyrienne, règne d'Assurnasirpal II - Londres, The British Museum.

Tête d'une statue de Psammétique II - 26 éme dynastie - Paris, musée Jacquemart-André.

Tête d'une statue de Psammétique II - 26 éme dynastie - Paris, musée Jacquemart-André.

Casque de type corinthien et paire de cnémides en bronze - Musée du Louvre.

Casque de type corinthien et paire de cnémides en bronze - Musée du Louvre.

Hoplites au combat et cavaliers sur deux cratères corinthiens - Musée du Louvre

Hoplites au combat et cavaliers sur deux cratères corinthiens - Musée du Louvre

Statuette en bronze représentant une gazelle dorcas - Epoque napatéenne - Khartoum, Sudan National Museum.

Statuette en bronze représentant une gazelle dorcas - Epoque napatéenne - Khartoum, Sudan National Museum.

Pectoral et Amulette - Régne de Piankhy et époque napatéenne (?) - Khartoum, Sudan National Museum.
Pectoral et Amulette - Régne de Piankhy et époque napatéenne (?) - Khartoum, Sudan National Museum.
Pectoral et Amulette - Régne de Piankhy et époque napatéenne (?) - Khartoum, Sudan National Museum.

Pectoral et Amulette - Régne de Piankhy et époque napatéenne (?) - Khartoum, Sudan National Museum.

Stèle funéraire abydénienne de membres important de la famille royale kouchite - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.
Stèle funéraire abydénienne de membres important de la famille royale kouchite - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.

Stèle funéraire abydénienne de membres important de la famille royale kouchite - 25 éme dynastie - Oxford, Ashmolean museum.

Ouchebtis de Taharqa - ? - Londres, The British Museum, présenté par le gouvernement du Soudan.

Ouchebtis de Taharqa - ? - Londres, The British Museum, présenté par le gouvernement du Soudan.

Copies de six des sept statues royales de Doukki Gel, en Nubie Soudanaise - Réalisées en impression 3D en 2022.
Copies de six des sept statues royales de Doukki Gel, en Nubie Soudanaise - Réalisées en impression 3D en 2022.
Copies de six des sept statues royales de Doukki Gel, en Nubie Soudanaise - Réalisées en impression 3D en 2022.
Copies de six des sept statues royales de Doukki Gel, en Nubie Soudanaise - Réalisées en impression 3D en 2022.

Copies de six des sept statues royales de Doukki Gel, en Nubie Soudanaise - Réalisées en impression 3D en 2022.

Le Louvre : Pharaon des deux terres.
Lien avec Aida de Verdi.
Lien avec Aida de Verdi.

Lien avec Aida de Verdi.

Photographie Taharqa et la nuit #1 - Photographie présentée en 2019 au domaine de Chaumont sur Loire.

Photographie Taharqa et la nuit #1 - Photographie présentée en 2019 au domaine de Chaumont sur Loire.

Je vous conseille de visiter cette exposition, en prenant votre temps pour bien prendre en compte la complexité de la période et profiter des œuvres, elle est programmée jusqu'au 25 juillet.

Vous passerez un joli moment lors de votre visite, lorsque j'y suis allé il n'y avait pas trop de monde (enfin pour le Louvre 😀).

A bientôt pour de nouvelles visites.

Lire la suite

Le Louvre - Les appartements Napoléon III.

19 Janvier 2020 , Rédigé par Eric Publié dans #Louvre

Lors de ma dernière visite au musée du Louvre, j'ai visité une partie que je ne connaissais pas : les appartements Napoléon III.

Les différentes salles ont été aménagées au second Empire à la demande de l'Empereur, ces salles sont situées dans l'aile Richelieu du bâtiment.

Lors de la création de cette partie, il avait été décidé de relier le château des Tuileries au Louvre.

Suite à la chute du second Empire, en 1871 les lieux furent affectés au ministère des finances, qui fut ensuite transféré à Bercy à la fin des années 1980.

Lors du déploiement du grand Louvre, ces espaces furent réaménagés pour en permettre la visite.

La première partie de cette visite est le très spectaculaire escalier du ministre.

L'escalier du ministre.
L'escalier du ministre.
L'escalier du ministre.
L'escalier du ministre.

L'escalier du ministre.

On accède aux pièces principales par une succession de petites pièces et de couloirs richement décorés.

Les premières pièces.
Les premières pièces.
Les premières pièces.
Les premières pièces.

Les premières pièces.

La salle suivante est le salon de famille, comme dans d'autres pièces on retrouve de riches décorations avec une très belle harmonie.

Le salon de famille.
Le salon de famille.
Le salon de famille.

Le salon de famille.

La pièce la plus spectaculaire est sans doute le grand salon,

Au XIX éme siècle les architectes ont choisi de reproduire le style Louis XIV, avec un très grand niveau de raffinement, de luxe et d'homogénéité.

Cette pièce est remplie de dorures, de peintures, de miroirs, de sculptures, de plafond peint, ... Les peintures des niveaux supérieurs présentent les grands étapes de la construction du Louvre et des Tuileries à différentes époques.

De brillants artistes ont travaillé à l'aménagement de ces pièces : Louis-Alphonse Tranchant pour les sculptures, Christofle et Barbedienne pour les bronzes et les objets d’orfèvrerie, Charles-Raphaël Maréchal pour la réalisation des fresques, ...

 

Le grand salon
Le grand salon
Le grand salon
Le grand salon
Le grand salon
Le grand salon
Le grand salon
Le grand salon

Le grand salon

J'ai pris des photographies de plusieurs détails dans ce grand salon.

Détails du grand salon
Détails du grand salon
Détails du grand salon
Détails du grand salon
Détails du grand salon
Détails du grand salon
Détails du grand salon

Détails du grand salon

La salle suivante est le "salon théâtre" dans lequel sont présentées deux peintures de l’Impératrice Eugénie et de l'Empereur Napoléon III. Là encore la décoration est très riche

Le salon théâtre.
Le salon théâtre.
Le salon théâtre.
Le salon théâtre.
Le salon théâtre.
Le salon théâtre.

Le salon théâtre.

La grande salle à manger présente une très grande table, là encore la décoration est riche, avec des scènes de chasse, avec des meubles en bois noir sur lesquels il y a de superbes reflets.

La peinture du plafond qui présente un ciel lumineux avec des oiseaux a été réalisée par Eugène Appert.

La grande salle à manger
La grande salle à manger
La grande salle à manger
La grande salle à manger
La grande salle à manger

La grande salle à manger

Je ne connaissais pas cette partie du musée, je l'ai visité avec beaucoup de curiosité et de plaisir.

Cette partie est assez petite mais elle mérite d'y passer du temps, n'hésitez pas à y aller si vous êtes au Louvre, vous passerez un très bon moment !

A bientôt pour de nouvelles visites ...

Lire la suite

Le Louvre - La galerie d'Appolon.

14 Juin 2021 , Rédigé par Eric Publié dans #Louvre, #Musée

Ceux qui suivent ce blog savent que j'apprécie profondément l'histoire, les musées, les châteaux, ...

Depuis la réouverture des musées je suis déjà retourné deux fois au Louvre, avec des visites de différentes salles dont la fantastique Galerie d'Apollon.

La galerie qui est perpendiculaire à la Seine a réouvert en janvier 2020 à l'issue de travaux et d'un réaménagement des collections, mais deux confinements dont un de six mois n'a pas permis de profiter pleinement des lieux.

Cette galerie voulue par Louis XIV fut décidée en 1661 après un incendie de la superbe Petite Galerie voulue par son grand-père Henri IV.

A partir de cette date et à la demande du Roi l'architecte Louis le Vau a entrepris les travaux,  puis le premier peintre du Roi Charles Le Brun fut chargé de la conception d'un décor totalement nouveau, il supervisa également le début des travaux à la tête de nombreux artistes.

Mais peu à peu le Roi a privilégié le château de Versailles, il a quitté Paris où il n'avait pas que de bons souvenirs, les travaux furent abandonnés.

Ils reprirent au XVIII éme siècle, puis au XIX ème siècle. Au plafond et au milieu du XIX éme siècle, Eugène Delacroix a peint Apollon vainqueur du serpent Python. La galerie a rouvert au public en 1851, puis acquis définitivement sa fonction de musée.

La porte d'entrée de la galerie d'Apollon et son plafond.
La porte d'entrée de la galerie d'Apollon et son plafond.

La porte d'entrée de la galerie d'Apollon et son plafond.

La première partie de cet article est consacrée aux collections, dans une deuxième partie je présente des images de la galerie d'Apollon, une salle vraiment exceptionnelle.

Aujourd'hui la salle présente des bijoux royaux et impériaux, les collections d'émaux, d'orfèvrerie et les gemmes.

En premier les bijoux royaux, dont trois diamants exceptionnels : Le grand Sancy / Le Régent / Le diamant rose Hortensia

Les trois diamants - Le grand Sancy / Le Régent / diamant rose Hortensia.

Les trois diamants - Le grand Sancy / Le Régent / diamant rose Hortensia.

Dans l'ordre : Le grand Sancy - fin XVI siècle - 55.23 carats / Le Régent - 1703/1705 - 140.64 carats / Hortensia - XVII siècle - 21.32 carats
Dans l'ordre : Le grand Sancy - fin XVI siècle - 55.23 carats / Le Régent - 1703/1705 - 140.64 carats / Hortensia - XVII siècle - 21.32 carats
Dans l'ordre : Le grand Sancy - fin XVI siècle - 55.23 carats / Le Régent - 1703/1705 - 140.64 carats / Hortensia - XVII siècle - 21.32 carats

Dans l'ordre : Le grand Sancy - fin XVI siècle - 55.23 carats / Le Régent - 1703/1705 - 140.64 carats / Hortensia - XVII siècle - 21.32 carats

Ensuite dans les vitrines sont présentés de nombreux bijoux de différentes époques. 

Dragon - entre 1600 et 1650 - Perle baroque, or émaillé.

Dragon - entre 1600 et 1650 - Perle baroque, or émaillé.

Aigle de Pologne - 1640 / 1660 - Grenat hessonite, rubis, émeraude, perle, or émaillé.

Aigle de Pologne - 1640 / 1660 - Grenat hessonite, rubis, émeraude, perle, or émaillé.

Spinelle dit le Côte-de-Bretagne - XV éme siècle, retaillé en 1749 - 107.88 carats métriques.

Spinelle dit le Côte-de-Bretagne - XV éme siècle, retaillé en 1749 - 107.88 carats métriques.

Couronne de Louis XV - 1722 - Les pierres d'origine ont été remplacées par des fac-similés.
Couronne de Louis XV - 1722 - Les pierres d'origine ont été remplacées par des fac-similés.

Couronne de Louis XV - 1722 - Les pierres d'origine ont été remplacées par des fac-similés.

Plaque de l'ordre du St Esprit - vers 1750 - Diamants et rubis montés sur argent.

Plaque de l'ordre du St Esprit - vers 1750 - Diamants et rubis montés sur argent.

Les bijoux suivants sont liés à des souverains et personnages ayant vécu après l'ancien régime et après la révolution française. dont le Premier et Second Empire, la famille de Louis XVIII, ...

Diadème de la duchesse d'Angoulême, nièce de Louis XVIII - 1819 / 1820 - Emeraudes, diamants, argent doublé d'or.
Diadème de la duchesse d'Angoulême, nièce de Louis XVIII - 1819 / 1820 - Emeraudes, diamants, argent doublé d'or.

Diadème de la duchesse d'Angoulême, nièce de Louis XVIII - 1819 / 1820 - Emeraudes, diamants, argent doublé d'or.

Paire de bracelets de la duchesse d'Angoulême, nièce de Louis XVIII  - 1816 et 1825 - Rubis, diamants, or, argent.
Paire de bracelets de la duchesse d'Angoulême, nièce de Louis XVIII  - 1816 et 1825 - Rubis, diamants, or, argent.

Paire de bracelets de la duchesse d'Angoulême, nièce de Louis XVIII - 1816 et 1825 - Rubis, diamants, or, argent.

Plaque de ceinture de la duchesse d'Angoulême, nièce de Louis XVIII  - 1827 - Rubis, diamants. et or.
Plaque de ceinture de la duchesse d'Angoulême, nièce de Louis XVIII  - 1827 - Rubis, diamants. et or.

Plaque de ceinture de la duchesse d'Angoulême, nièce de Louis XVIII - 1827 - Rubis, diamants. et or.

Montre d'Husseïn ben El-Husseïn, dey d'Alger - 1815 / 1816 - Or, Argent, diamants.

Montre d'Husseïn ben El-Husseïn, dey d'Alger - 1815 / 1816 - Or, Argent, diamants.

Parure de la reine Marie Amélie, épouse de Louis Philippe - vers 1810 / 1825.
Parure de la reine Marie Amélie, épouse de Louis Philippe - vers 1810 / 1825.

Parure de la reine Marie Amélie, épouse de Louis Philippe - vers 1810 / 1825.

Les bijoux suivants sont attachés à l'impératrice Marie Louise la seconde épouse de Napoléon 1er et à l'Impératrice Eugénie épouse de Napoléon III.

Collier et boucles d'oreilles de la parures d'émeraudes de l'impératrice Marie Louise, seconde épouse de Napoléon 1er

Collier et boucles d'oreilles de la parures d'émeraudes de l'impératrice Marie Louise, seconde épouse de Napoléon 1er

Parure en micro-mosaïques de l'impératrice Marie Louise - 1809 - Or, micro-mosaïques de verre.
Parure en micro-mosaïques de l'impératrice Marie Louise - 1809 - Or, micro-mosaïques de verre.
Parure en micro-mosaïques de l'impératrice Marie Louise - 1809 - Or, micro-mosaïques de verre.

Parure en micro-mosaïques de l'impératrice Marie Louise - 1809 - Or, micro-mosaïques de verre.

Diadème de l'Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III - vers 1853 - Perles et diamants.

Diadème de l'Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III - vers 1853 - Perles et diamants.

Couronne de haut de tête de l'Impératrice Eugénie - 1855 - Or, diamants émeraudes / Exemple d'écrins
Couronne de haut de tête de l'Impératrice Eugénie - 1855 - Or, diamants émeraudes / Exemple d'écrins

Couronne de haut de tête de l'Impératrice Eugénie - 1855 - Or, diamants émeraudes / Exemple d'écrins

Grand nœud de corsage de l'Impératrice Eugénie - 1855 et 1864 - Diamants, argent doublé d'or.

Grand nœud de corsage de l'Impératrice Eugénie - 1855 et 1864 - Diamants, argent doublé d'or.

Grande broche , dite broche reliquaire de l'Impératrice Eugénie - 1855 - Diamants, or.

Grande broche , dite broche reliquaire de l'Impératrice Eugénie - 1855 - Diamants, or.

Dans différentes vitrines le musée présente des objets d'art collectionnés par Louis XIV qui en était un grand collectionneur. Ces objest sont généralement antérieurs au Roi.

Coupe couverte en agate - Monture en or émaillé

Coupe couverte en agate - Monture en or émaillé

Nef en lapis-lazuli - Empire byzantin pour la pierre 900-1100, vers 1570 pour la monture - Monture en or émaillé et argent doré.
Nef en lapis-lazuli - Empire byzantin pour la pierre 900-1100, vers 1570 pour la monture - Monture en or émaillé et argent doré.
Nef en lapis-lazuli - Empire byzantin pour la pierre 900-1100, vers 1570 pour la monture - Monture en or émaillé et argent doré.
Nef en lapis-lazuli - Empire byzantin pour la pierre 900-1100, vers 1570 pour la monture - Monture en or émaillé et argent doré.

Nef en lapis-lazuli - Empire byzantin pour la pierre 900-1100, vers 1570 pour la monture - Monture en or émaillé et argent doré.

Vase en sardonyx - monture en or émaillé et rubis.

Vase en sardonyx - monture en or émaillé et rubis.

Aiguière en agate - Milan ou Paris vers 1600 / 1650, Paris vers 1600 / 1650 pour la monture - Monture en or émaillé.
Aiguière en agate - Milan ou Paris vers 1600 / 1650, Paris vers 1600 / 1650 pour la monture - Monture en or émaillé.

Aiguière en agate - Milan ou Paris vers 1600 / 1650, Paris vers 1600 / 1650 pour la monture - Monture en or émaillé.

Aiguière en sardonyx - monture en or émaillé, rubis, diamants, émeraudes, opales.

Aiguière en sardonyx - monture en or émaillé, rubis, diamants, émeraudes, opales.

Flacon en sardonyx  - Monture en or émaillé, argent doré, rubis, diamants.

Flacon en sardonyx - Monture en or émaillé, argent doré, rubis, diamants.

Aiguière en améthyste - monture en or émaillé - Empire byzantin pour la pierre 900/1100 - Paris vers 1665 pour la monture

Aiguière en améthyste - monture en or émaillé - Empire byzantin pour la pierre 900/1100 - Paris vers 1665 pour la monture

Ensuite des vases en pierres dures produits à Milan et à Paris au XVI éme siècle.

Vase en cristal de roche  : l'ivresse de Noé - Monture en or émaillé - Milan 1300 / 1500 / 1550.

Vase en cristal de roche : l'ivresse de Noé - Monture en or émaillé - Milan 1300 / 1500 / 1550.

Vase en jaspe rouge - monture en or émaillé - Milan vers 1600

Vase en jaspe rouge - monture en or émaillé - Milan vers 1600

Puis des vases en pierres dures du XVII éme siècle.

Coupe en jaspe - monture en or émaillé, argent doré - Allemagne vers 1650.

Coupe en jaspe - monture en or émaillé, argent doré - Allemagne vers 1650.

Aiguière en cristal de roche - monture en or émaillé et argent doré - Milan vers 1600.

Aiguière en cristal de roche - monture en or émaillé et argent doré - Milan vers 1600.

La collection des gemmes de la couronne

Tasse en agate - Alexandrie ? entre -100 / 100 ap. JC pour la pierre - Augsbourg 1600 1680 pour la monture

Tasse en agate - Alexandrie ? entre -100 / 100 ap. JC pour la pierre - Augsbourg 1600 1680 pour la monture

Gobelet en jaspe fleuri - Monture en or émaillé - Vallée de la Meuse 1200 / 1250 - Paris vers 1550 pour la base.
Gobelet en jaspe fleuri - Monture en or émaillé - Vallée de la Meuse 1200 / 1250 - Paris vers 1550 pour la base.

Gobelet en jaspe fleuri - Monture en or émaillé - Vallée de la Meuse 1200 / 1250 - Paris vers 1550 pour la base.

Le Louvre - La galerie d'Appolon.
Coupe en comaline - Monture en or émaillé et turquoises - Milan vers 1600 pour la pierre - Paris vers 1650 pour la monture.

Coupe en comaline - Monture en or émaillé et turquoises - Milan vers 1600 pour la pierre - Paris vers 1650 pour la monture.

Tasse en sardonyx portant une inscription latine - Gudjarat 1600/1650 pour la tasse - Paris vers 1650 pour la monture
Tasse en sardonyx portant une inscription latine - Gudjarat 1600/1650 pour la tasse - Paris vers 1650 pour la monture

Tasse en sardonyx portant une inscription latine - Gudjarat 1600/1650 pour la tasse - Paris vers 1650 pour la monture

Aux deux extrémités de la salle, deux superbes tables sont présentées, les photos suivantes présentent la table côté Seine, 

Plateau en mosaïque de marbre et pierres dures - Rome 1575/1600 - Piètement en bois doré réalisé vers 1850 pour le musée.
Plateau en mosaïque de marbre et pierres dures - Rome 1575/1600 - Piètement en bois doré réalisé vers 1850 pour le musée.

Plateau en mosaïque de marbre et pierres dures - Rome 1575/1600 - Piètement en bois doré réalisé vers 1850 pour le musée.

La deuxième partie de l'article est consacrée à l'architecture et décoration exceptionnelles de cette galerie d'Apollon.

Une salle toute en longueur, qui donnait un avant-goût de ce qui allait être mis en œuvre à Versailles, même si une partie des décorations de la galerie d'Apollon est postérieure au château de Versailles.

Vues globales de la galerie.
Vues globales de la galerie.
Vues globales de la galerie.
Vues globales de la galerie.

Vues globales de la galerie.

Les plafonds sont très richement décorés, avec des peintures de différentes époques, même si la conception de la décoration fut confiée à Charles Le Brun.

Le Louvre - La galerie d'Appolon.
Le Louvre - La galerie d'Appolon.
Le Louvre - La galerie d'Appolon.
Le Louvre - La galerie d'Appolon.
Le Louvre - La galerie d'Appolon.
Le Louvre - La galerie d'Appolon.
Le Louvre - La galerie d'Appolon.
Le Louvre - La galerie d'Appolon.

Sur les murs de la galerie on peut voir de nombreux grands personnages de l'histoire et également des artistes et architectes. il s'agit de tapisseries des Gobelins ajoutées au XIX éme siècle.

 

Quelques tapisseries des Gobelins.
Quelques tapisseries des Gobelins.
Quelques tapisseries des Gobelins.
Quelques tapisseries des Gobelins.
Quelques tapisseries des Gobelins.

Quelques tapisseries des Gobelins.

Les stucs, dorures et sculptures des parties hautes sont exceptionnels.

Les décorations du plafond.
Les décorations du plafond.
Les décorations du plafond.
Les décorations du plafond.
Les décorations du plafond.
Les décorations du plafond.

Les décorations du plafond.

A l'extrémité de la galerie d'Apollon une porte permet d'accéder à une première salle, puis en direction de la grande galerie et ses superbes collections.

En direction de la grande galerie.

En direction de la grande galerie.

Voilà une superbe visite, j'étais passé dans cette salle trop rapidement il y a de nombreuses années, cette fois j'ai pris mon temps et j'ai adoré !

Si vous vous rendez au musée du Louvre, je vous recommande de profiter de cette galerie exceptionnelle, vous ne regretterez pas votre visite.

A bientôt pour de nouvelles visites.

Lire la suite

Le Louvre : mes œuvres préférées.

20 Février 2022 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée, #Louvre

Cela fait longtemps que je souhaitais préparer un article consacré à mes œuvres préférées du musée du Louvre,

Je pensais choisir une vingtaine d'œuvres. Et puis j'ai commencé à regarder mes très nombreuses photographies faites lors de mes visites et le nombre d'œuvres a monté, monté, monté, ...

Car comment choisir entre des peintures, des sculptures, des objets d'art ?

Comment choisir parmi les œuvres orientales, égyptiennes, grecques, romaines, la peinture française, la peinture italienne, ...

J'ai trié par grandes catégories et j'ai fait un choix, forcément subjectif, des œuvres qui me touchent le plus. Certaines sont des incontournables et très connues, d'autres sont un peu moins "connues". Toutes ces œuvres viennent des trois ailes du musée : Richelieu, Sully et Denon.

Au final pour cet article j'ai choisi 67 œuvres qui représentent les antiquités orientales, l'Egypte antique, les arts de l'Islam, la peinture française, la peinture italienne, la peinture du nord, les objets d'art et pour terminer des sculptures européennes.

Cet article est très long, mais je n'ai pas réussi à faire court : comme souvent 😀 !

Bonne lecture et n'hésitez pas à me donner votre avis pour savoir si vous auriez fait d'autres choix.

Suite à une récente visite, je vous propose une mise à jour, sans ajouter de nouvelles œuvres mais avec de nouvelles photographies des esclaves de Michel-Ange et de la vénus de Milo.

Le musée du Louvre

Pour commencer cet article, je présente des œuvres des Antiquités orientales.

Elles sont nombreuses et illustrent la richesse des découvertes au proche et moyen orient.

La première œuvre présente une statue "d'Ebih-il, l'intendant".

Sa barbe bien taillée, son léger sourire et l'aspect soigné de ses yeux donnent un très bel aspect à cette statue trouvée en 1934 à Mari au temple d'Ishtar, elle date de 2500 / 2340 av. JC

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une autre statue, de "Goudéa, Prince de Lagash", statue assise dédiée au dieu Ningishzida.

Il s'agit d'une statue en diorite, vers 2120 av. JC, à Tello, ancienne Girsu, dans l'Irak actuel.

Le musée possède d'autres statues du prince Goudéa dont celle au vase jaillissant, je trouve celle-ci très belle.                  

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une stèle très célèbre : "le code d'Hammurabi", elle vient de Suse en Mésopotamie, l'Irak actuel.

Avec plus de deux mètres de haut elle est très impressionnante, Hammurabi le roi de Babylone a fait graver un texte de lois. Cette stèle date d'environ1760 av. JC.

C'est une œuvre majeure du musée.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Les œuvres suivantes sont également très spectaculaires : le roi Sargon II décide la construction d'une nouvelle ville et un nouveau palais 

La "cour Khorsabad" présente les vestiges d’une ville bâtie en à peine dix ans, à la fin du 8e siècle avant notre ère, mais qui ne fut jamais terminée.

Ces statues sont très spectaculaires et assez grandes. On les connait également sous le nom "des taureaux de Khorsabad".

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite le Chapiteau d'une colonne de la salle d'audiences du palais de Darius Ier, cette colonne date de 500 / 510 av. JC. elle fut trouvée à Suse dans l'Iran actuel.

Deux taureaux sont positionnés au niveau du chapiteau, la salle du palais de Darius 1er comprenait de nombreuses colonnes.

Pour la reconstitution les colonnes elles ont été limitées en hauteur, initialement elles avaient .une hauteur de 21 m. Ces taureaux ont été reconstitués à partir de fragments.

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Dans la salle suivante se trouve un décor mural en briques du palais du roi Darius 1er., dont "la frise des archers" qui est également une œuvre de premier ordre et très connue.

Les décors ont été reconstitués au Louvre, les briques avaient été retrouvées lors de fouilles. Plusieurs murs ont été reconstitués.

N'hésitez pas passer du temps dans cette salle, je trouve cet endroit sublime.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite nous changeons de collection : L'Egypte antique occupe une part importante du musée, dans l'aile Sully.

Pour accueillir les visiteurs "un grand sphinx" est posé en haut d'un petit escalier,
il offre une belle introduction à ce que l'on va voir ensuite.

Ses dimensions sont assez impressionnantes avec presque 5 mètres de long. Venant de Tanis il est en granite rose.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est sans doute la plus célèbre des collections égyptiennes du Louvre : "Le scribe assis", de la 4eme ou 5eme dynastie, 2600-2350 av. JC.

Cette œuvre en calcaire peint a été trouvée à Saqqara. 

L'expression du visage est absolument remarquable. Le terme chef d'œuvre n'est pas usurpé !

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est "un buste du roi Akhénaton", vers 1350, ce buste est un fragment de pilier d'un édifice bâti à l'est de Karnak.

Il s'agit d'un don du gouvernement égyptien à la France pour la part prise dans la sauvegarde des monuments de Nubie en 1972

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Je trouve l'œuvre suivante très touchante, il s'agit "d'une petite statuette d'Akhénaton et Nefertiti", 1345 av. JC, en calcaire peint.

Au dos les cartouches d'Aton, du Roi et de la Reine.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière œuvre de cette sélection égyptienne est un "pendentif au nom du roi Osorkon II"  : la famille du dieu Osiris.

Le dieu Osiris est assis entre sa femme Isis et son fils Horus. 874-850 av. JC.

Œuvre en or, lapis-lazuli et verre rouge

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Dans la partie suivante Les statues de la Grèce antique et de la Rome antique inspirée d'œuvres Grecques, pour cette partie également les collections du musée sont très riches, avec quelques statues célèbres.

Si vous visitez le musée, ne ratez pas la salle des Cariatides, qui en plus de la qualités des sculptures exposées est un chef d'œuvre architectural.

Pour commencer cette sélection : "La Vénus de Milo", cette statue représente Aphrodite et fut trouvée sur l'ile de Milo, elle date de 130 / 100 av. JC.

C'est une des œuvres les plus connues du musée. A ne pas rater lors d'une visite ... mais essayez d'y aller tôt car généralement il y a beaucoup de monde devant.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Située en haut du grand escalier Daru dans l'aile Denon, la Victoire de Samothrace semble flotter, elle a une immense célébrité, elle date d'environ 190 av. JC.

Lors de sa découverte au XIX éme siècle sur l'ile de Samothrace, elle était brisée en de nombreux morceaux et fut restaurée, c'est une grande et très belle statue. Vous ne pouvez pas la rater

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Dans la même salle que la Vénus de Milo, du côté opposé se trouve une grande statue de 3.95 m de haut : La Pallas de Velletri.

Cette statue d'Athéna date du 1er siècle ap. JC et fut découverte en 1797 en Italie à Velletri.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière sculpture de cette sélection est "les trois grâces", divinités de la végétation et de la beauté, compagnes du dieu Apollon. 

Ce groupe de trois grâces date du 2éme siècle apr. JC, la sculpture romaine est inspirée d'une peinture grecque aujourd'hui disparue. N'hésitez pas à faire le tour de ce groupe.

Si vous vous rendez au musée Condé à Chantilly, vous pourrez admirer une peinture de Raphael sur le même sujet.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite je vous propose une sélection consacrée Aux arts de l'Islam, cette partie du musée se trouve dans l'aile Denon.

Cette partie du musée regroupe des œuvres de différents pays, différents continents et différentes périodes. Lors des différentes visites j'ai toujours été émerveillé par la finesse des œuvres présentées.

La première œuvre est le "Lion dit de Monzon", ce bronze coulé et décoré vient d'Espagne, il date du XII et XIII éme siècle. Cette statue aurait pu être une bouche de fontaine, mais d'autres hypothèses sont possibles.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une "Pyxide au nom d'Al-Mughira", cette petite boite fermée en ivoire est sculptée dans un seul tronçon de défense.

Sa décoration est foisonnante de détails. Elle date de 968 et provient d'Espagne à Madinat Al-Zahra à côté de Cordoue.

Si vous visitez les collections des arts de l'Islam, n'hésitez pas à passer du temps pour profiter des détails de cette petite boite à couvercle. Un vrai coup de coeur. 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est une aiguière dite à tête de coq, Iran, 13 éme siècle.

Cette aiguière ajourée comporte une partie étanche, elle comprend des inscirptions en arabe et en persan.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite un "globe céleste" en cuivre incrusté d'argent, provenant d'Isfahan (?) en Iran, il date de 1144.

Sa surface présente une carte du ciel, avec1025 étoiles représentées par des incrustations en argent, dont la taille dépend de la luminosité des étoiles.

 

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le "Baptistère de Saint Louis", vient de Syrie vers 1320-1340. Il a été réalisé par le maître Muhammad ibn al-Zayn. Il est constitué de laiton martelé, de décor gravé et incrusté d'argent, d'or. Les détails de ses décorations sont incroyables. 

Ce bassin est postérieur à la vie de Saint Louis, il fut utilisé pour le baptême de Louis XIII. mais également celui du fils de Napoléon III

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière œuvre de cette sélection est un "coffret en ivoire" avec de l'argent, provenant d'Inde, au XVII éme siècle.

La décoration de ce coffret reprend des formes présentes dans les palais et mosquées moghols.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La section suivante est consacrée à la peinture française,

Au musée les espaces réservés à la peinture française sont vastes et sont répartis dans différentes parties du musée dont les ailes Sully et Denon, on y trouve de très grands tableaux et d'autres plus intimistes, avec des scènes historiques, des batailles, des portraits. ...

La première peinture de cette sélection est un portait du "Roi François 1er, roi de France" par Jean Clouet, vers 1530.

Jean Clouet et son fils François sont considérés comme les plus grands portraitistes du XVI éme siècle. Ce portrait est très célèbre.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une peinture de l'école de Fontainebleau, "Portrait présumé de Gabrielle d'Estrées et de sa sœur la duchesse de Villars", vers 1594.

Gabrielle d'Estrée qui était une favorite du Roi Henri IV est à droite sur ce tableau, le fait que sa sœur pince l'extrémité du sein de sa sœur serait un signe annonçant la grossesse de Gabrielle d'Estrée, mais le symbole de ce geste serait plus complexe. 

Très beau et très étonnant tableau.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau suivant est signé Georges de La Tour, "Saint Thomas à la pique", vers 1635.

Ce tableau est entré dans les collections du musée en 1988, suite à une souscription publique. Il présente Saint Thomas éclairé par une très belle lumière.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau suivant est également signé Georges de La Tour, il s'agit du "Tricheur à l'as de carreau", vers 1635-1638.

Ce tableau est très célèbre et illustre une situation cocasse où le personnage le plus à gauche joue aux cartes, tout en trichant avec des cartes cachées dans son dos.

Ce n'est pas beau de tricher !

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est signée Jean Antoine Watteau, "Pierrot dit autrefois Gilles", vers 1718-1719.

Le personnage et la scène présentée sont assez énigmatiques, mais il se dégage quelque chose singulier de ce tableau.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une peinture de Jean Honoré Fragonard, "Portrait de l'abbé de Saint-Non", 1769.

Cette toile fait partie de la série Figure de fantaisie, il y a beaucoup de couleurs et d'énergie sur cette peinture, j'aime beaucoup !

Une autre peinture de Fragonard aurait pu faire partie de cette sélection "Le verrou", mais je n'ai pas de photographie de qualité suffisante : le musée protège depuis plusieurs années certaines œuvres par des vitres ce qui rend les photographies difficiles ou de trop mauvaise qualité.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une peinture de la grande portraitiste Elisabeth Louise Vigée Lebrun, "Portrait de Madame Molé Reymond", peinte en 1786

Il y a beaucoup de joie, de vie et de sourire dans ce portait.

J'aime beaucoup.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une œuvre de Pierre Narcisse Guérin, "Jeune fille en buste", vers 1800.

Je trouve ce portrait de 3/4 d'une grand beauté, avec cette jeune femme qui serre ses seins et son visage très calme et serein.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La peinture suivante est une très grande peinture de Jacques-Louis David, il s'agit du "sacre de l'Empereur Napoléon 1er", presque 10 mètres de long, vers 1806 / 1807.

Ce tableau illustre le sacre de Napoléon 1er le 2 décembre 1804 dans la cathédrale Notre Dame, le peintre montre le moment où l'Empereur couronne Joséphine,

C'est quand même un un bel outil de propagande car on peut voir la mère de Napoléon au centre de la toile, alors qu'elle n'a pas assisté à ce couronnement ...

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une autre peinture célèbre de Jean Auguste Dominique Ingres, "La grande Odalisque", 1814. 

Une odalisque est un mot issus d'un mot Turc, il désigne une servante qui servait le harem du Sultan.

Le peintre a pris quelques libertés avec l'anatomie en ajoutant quelques vertèbres au modèle ...

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau suivant est également signé Jean Auguste Dominique Ingres, "le bain Turc", 1852 / 1862.

Il présente l'aboutissement des recherche d'Ingres sur le thème des baigneuses. Le tableau précédent se trouve dans l'aile Denon, celui-ci dans l'aile Sully.

Dans un style comparable le musée propose un autre tableau "la baigneuse" dite "baigneuse Valpinçon". 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite un tableau de Théodore Géricault, "Le radeau de la Méduse", 1818 / 1819

Le sujet de ce tableau est sombre, il illustre un événement tragique de la marine française.

De grandes dimensions 7.16 x 4.91 m, l'aspect sombre est accentué par les composants utilisés par Géricault, qui entraine un assombrissement irréversible.

Si vous vous rendez dans l'aile Sully, un petit tableau illustre le même thème, il est lui en bien meilleur état, troisième photographie de cette série.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Que dire du tableau suivant, si ce n'est qu'il est également célébrissime il s'agit de "28 juillet 1830, la liberté guidant le peuple", d'Eugène Delacroix, 1831

Ce tableau illustre la révolution de juillet 1830 qui entraina la chute du Roi Charles X, le peintre montre les morts et la révolte du peuple.

Ce grand tableau fut présenté en 1831.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Pour finir cette sélection française une autre peinture d'Eugène Delacroix, "Jeune orpheline au cimetière", 1824.

Cette peinture est un travail préparatoire pour la peinture "Scène des massacres de Scio" restaurée récemment.

Pour revenir à la jeune orpheline, le tableau est assez petit, il illustre la tristesse voire l'inquiétude.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La partie suivante est consacrée à "la peinture italienne" qui est très présente au Louvre, une grande partie des tableaux est exposée dans la Grande Galerie et dans les salles adjacentes.

Si vous allez au Louvre il faut se diriger vers l'aile Denon pour profiter de la peinture italienne.

La première peinture est de Guido di Pietro, dit Fra Angelico, il s'agit du "Couronnement de la Vierge Marie", vers 1430 - 1432. Ce retable illustre la maitrise de la perspective du peintre.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite un portrait peint par Sandro Botticelli, "Portrait de jeune homme", vers 1475-1500. 

Ce tableau n'est sans doute pas le plus célèbre du musée, mais je trouve cette œuvre très belle, avec le sérieux du sujet.

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une œuvre de Pietro di Cristoforo Vannucci dit le Pérugin, "Saint Sébastien", vers 1490 - 1500.

Ce Saint a été traité par de nombreux artistes, l'artiste a choisi de le présenter de manière symétrique.

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le Louvre possède cinq tableaux de Léonard de Vinci, j'ai hésité avant de mettre Mona Lisa dans cet article tant la photographie est médiocre avec les reflets et prise de loin ... mais bon il s'agit de La Joconde et des visiteurs du monde entier viennent la voir.

C'est sans doute une des stars, voire la star du musée. En arrivant parmi les premiers visiteurs dés l'ouverture, j'ai pu à plusieurs reprises profiter de son regard, il se dégage quelque chose de ce tableau. Si vous arrivez un peu tard, il faudra patienter avant d'en profiter ...

Commencé en 1503 le tableau représente un portrait de Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo, le maitre italien a continué à travailler sur ce tableau jusqu'à sa mort en 1519.

Je présente également une réflectographie infrarouge du tableau qui était présentée en 2019 lors de la grande exposition consacrée au maître, on peut voir une fissure assez importante au dessus de la tête.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Sur le mur faisant face à la Joconde se trouve un immense tableau : par sa qualité et par ses dimensions, il s'agit des "Noces de Cana", de Paolo Caliari dit Véronèse en 1562-1563.

Souvent lorsque je rentre dans la salle des états je passe beaucoup de temps à admirer les Noces de Cana, Cet immense tableau de 9.94 x 6.77 m le mérite,

Si vous allez au Louvre pour la première fois il faut évidemment admirer La Joconde, mais n'oubliez pas les Noces de Cana !

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le Louvre possède cinq peintures de Leonard De Vinci dont quatre sont exposées dans la grande galerie, la Joconde étant dans la salle des états, le tableau du maitre qui me touche le plus est sans doute La sainte Anne,

Le nom complet de cette peinture est "La vierge, l'enfant Jésus et la Sainte Anne". Léonard a travaillé sur cette peinture jusqu'à la fin sans qu'elle soit totalement terminée, plus grande que la Joconde ou La belle ferronnière, l'œuvre a été restaurée récemment avec des couleurs éclatantes : une merveille.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Un autre chef d'œuvre de Léonard de Vinci est "un portrait de femme dit la belle ferronnière". Elle a été peinte à la fin du XV éme siècle, vers 1490-1497. Le modèle n'est pas certain.

Il s'agit d'un tableau peint dans sa période Milanaise, avec une posture de trois-quarts très novatrice pour l'époque, Léonard a également utilisé cette posture pour la Dame à l'Hermine que l'on peut voir à Cracovie. 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau suivant est signé Raffaello Santi dit Raphaël, il s'agit de "La Vierge Marie et l'Enfant Jésus et le petit saint Jean Baptiste dit La belle Jardinière", peinte vers 1507-1508.

Encore une œuvre majeure dans la grande galerie, le titre a été donné au XVIII éme siècle qui est lié à la Vierge Marie aux pieds nus se reposant avec des enfants pendant les travaux des champs. D'une grande beauté.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est également signée Raphaël, elle a été peinte vers 1514-1515. Elle représente un portrait de "Baldassarre Castiglione".

Cette célèbre  peinture montre la posture et le costume du modèle très élégamment vêtu.

Pour cette œuvre également n'hésitez pas à passer du temps à l'observera

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La série de peintures suivantes est sans doute une des plus surprenantes du musée, elle présente quatre tableaux appelés "les saisons",

Les portraits de profil présente des personnages avec un mélange humain, de légumes, de fruits et de branches.

C'est une œuvre de Giuseppe Arcimboldo, vers 1563 / 1573. Les tableaux du Louvre sont des copies réalisées par Giuseppe Arcimboldo lui même.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Encore un chef d'œuvre pour la dernière peinture de cette sélection, il s'agit d'une peinture de Michelangelo Merisi dit Le Caravage, "la diseuse de bonne aventure", vers 1595 - 1598. 

Le tableau montre les deux protagonistes avec un sens poussé du détail, vraiment un très beau tableau.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La section suivante est consacrée à La peinture du nord.

Pour cette partie également les collections du musée du Louvre sont très riches avec des artistes tels que Rubens, Rembrandt, Vermeer, ...

Au début de la visite vous pourrez profiter d'une très grande salle, la galerie Médicis, qui présente des grands tableaux de Pierre Paul Rubens, commandés pour le palais du Luxembourg, ces tableaux évoquent sur un mode héroïque les grandes périodes de l'épouse d'Henri IV : Marie de Médicis, peintes de 1622 à 1625

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

D'un point de vue chronologique la première œuvre de cette sélection est "Le changeur et sa femme", de Quentin Metsys, 1514

Cette peinture est pleine de détails, elle illustre le métier du joaillier pesant de l'or et son épouse.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite le tableau "Portrait d'Hélène Fourment et deux de ses enfants", de Pierre Paul Rubens, 1635 / 1636

Hélène Fourment était la seconde épouse du peintre, je trouve ce tableau plein de tendresse, avec le regard du petit garçon vers le spectateur et la petite fille qui regarde sa maman et son frère, le tableau est partiellement inachevé. J'aime beaucoup.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite deux célèbres peintures de Frans Hals, la première est intitulée "Le Bouffon au luth", vers 1623-1624.

La peinture montre un artiste souriant, avec un costume à rayure, qui joue du luth.

L'artiste ne regarde pas son instrument et son regard est porté vers le côté. Encore une célèbre œuvre.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La seconde œuvre de Frans Hals, est "Une figure de fantaisie hollandaise dite La Bohémienne", vers 1626.

Le titre est lié au personnage de cette bohémienne, qui est probablement une courtisane.

Je trouve le regard de cette jeune femme assez espiègle, cette œuvre a une très grande renommée. 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Les deux peintures suivantes sont de Rembrandt Harmensz, van Rijn, dit Rembrandt, la première est "Le bœuf écorché", 1655.

Plusieurs œuvres de ce célébrissime peintre sont exposées au Louvre. Pour Le bœuf écorché le sujet traité et la qualité de la peinture sont indéniables, j'aime beaucoup

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau  suivant de Rembrandt Harmensz, van Rijn, dit Rembrandt , est "L'autoportrait au chevalet", 1660.

Ce tableau présente l'artiste qui avait alors 54 ans avec les effets de l'âge.

Les couleurs du tableau sont assez sombres, Rembrandt se présente comme un maitre ancien de la Renaissance.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le musée possède deux tableaux de Johannes Vermeer, "La dentelière" et "l'Astronome",

J'ai choisi de présenter La dentelière vers 1669-1670, mais j'aurais pu également présenter l'Astronome tant ces deux œuvres sont remarquables. Mais sur les photographies de l'Astronome mes photographies ont de vilains reflets, la faute aux vitres de protection 😞

Pour revenir à "La dentelière", il s'agit d'un petit tableau, qui comme d'autres œuvres de Vermeer est plein de détails avec une superbe lumière. Les deux tableaux du maitre de Delft sont situés l'un à côté de l'autre, à ne rater sous aucun prétexte !

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La section suivante présente Des objets d'art / les arts décoratifs.

La première œuvre est associée à l'Abbé Suger qui fut un illustre ecclésiastique de la basilique St Denis, où il mis en œuvre une nouvelle structure architecturale : l'art gothique.

Concernant  "l'Aigle de Suger" il s'agit d'une création à partir d'un vase d'Egypte ou de la Rome impériale, avec une monture avant 1147.

Vous ne pouvez pas le rater il est situé au début de la partie réservée aux objets d'art dans l'aile Richelieu

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Toujours dans la même partie se trouve la célèbre "épée du sacre des Rois de France" dite de "Charlemagne" ou "Joyeuse"

Dans les fait elle fut fabriquée bien après Charlemagne, a priori pour le sacre de Philippe Auguste en 1179,

Elle a servi pour la dernière fois pour le couronnement de Charles X en 1825.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est superbe, il s'agit d'une "Vierge à l'enfant de Jeanne d'Evreux", Paris entre 1324 et 1339, donnée par la Reine Jeanne d'Evreux à l'abbaye de Saint Denis en 1339.

Elle est en argent doré, un reliquaire sous forme de fleur de lys accueillait des reliques de Marie.

Une œuvre majeure avec un niveau de détails assez incroyable

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite un pommeau d'épée "des grands maitres de l'ordre de Malte", dite de la "Religion", Offert par Philippe II d'Espagne à Jean Parisot de la Valette en 1565, remise à Bonaparte en 1798 lors de la capitulation de Malte.

Je ne présente que le pommeau tant il m'a impressionné lors de ma visite de cette partie du musée.

Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est signée Pierre Reddon, il s'agit d'un "Ecu et d'un Morion de Charles IX", ils sont en acier repoussé plaqué d'or et émaillé avec de la soie brodée de fils d'or, vers 1555 - 1560.

Avec un grand niveau de détails, ces œuvres n'étaient pas destinées à la guerre, plutôt pour parader. Superbe.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

 

Les bijoux sont présentés dans la superbe galerie d'Apollon.

Dans une même vitrine il est possible d'admirer trois célèbres diamants, de droite à gauche sur la première photographie : Le grand Sancy, puis le Régent, puis un diamant rose dit Hortensia. Ces trois diamants sont associés à la monarchie et à l'Empire

Depuis 1661 le Grand Sancy de 55.23 carats appartenait à Louis XIV, il ornait la couronne de sacre de Louis XV et Louis XVI. Avant d'appartenir à Louis XIV, il fut la propriété d'Harlais de Sancy, du Roi d'Angleterre Jacques 1er, puis au cardinal de Mazarin.

Le Régent fut découvert en 1698 en Inde, il est acheté en 1717 par Philippe d'Orléans qui assurait la régence, d'où le nom du diamant. Il fut porté par tous les souverains, En dernier il fut monté sur le diadème de l'impératrice Eugénie. De 140.64 carats, il est considéré comme un des plus beaux diamants.

Le troisième est un peu moins spectaculaire, Hortensia est un diamant rose acheté par Louis XIV qui le portait en boutonnière, au XIX éme siècle il fut porté par Napoléon 1er, Charles X et l'impératrice Eugénie

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le bijou suivant est dit "Aigle de Pologne", 1640-1660,

Cet aigle blanc, figure de l'ordre de la chevalerie polonaise appartenait déjà aux collections de Louis XIV lors d'un inventaire de 1673. 

Lors de ma visite à la galerie d'Apollon ce bijou m'a impressionné par sa finesse, il est constitué de grenat, de 149 rubis, d'émeraude, de perle et d'or émaillé.

Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière partie de cet article présente La sculpture européenne qui se trouve à différents endroits du musée, dans l'aile Denon, dans l'aile Richelieu et également dans les deux nouvelles cours créées lors de la construction du grand Louvre, la cour Marly et la cour Puget.

La première œuvre de cette sélection est "Le Christ décloué de la croix" dit "Christ Courajod", venant de Bourgogne, vers 1125-1150. 

Sur une partie de cette sculpture sur bois il reste une partie en polychromie, restaurée en 2008 - 2011. Cette statue est assez grande avec 1.55 m de haut.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite deux sculptures de Michelangelo Buonarroti, dit Michel Ange, "L'esclave mourant" et "l'esclave rebelle", 1513. Elles devaient s'intégrer dans le tombeau du pape Jules II.

Mais Michel Ange n'a pas totalement achevé ce tombeau que l'on peut voir à Rome dans la basilique Saint Pierre aux Liens avec la célèbre sculpture de Moise.

Mais revenons aux esclaves qui sont habituellement dans la galerie Michel-Ange dans l'aile Denon. C'est un groupe de deux statues en marbre, ces derniers mois elles étaient en restauration, Les premières photographies présentées ont été prises avant la restauration.

La deuxième série a été prise après restauration, elles sont à nouveau visibles dans la galerie Michel-Ange.

A ne surtout pas rater.

Avant restauration.
Avant restauration.
Avant restauration.
Avant restauration.
Avant restauration.
Avant restauration.

Avant restauration.

Après restauration
Après restauration
Après restauration
Après restauration
Après restauration

Après restauration

Ensuite une sculpture de Germain Pilon, "La résurrection", le groupe du Christ ressuscitant entouré de deux soldats gardant le tombeau a été sculpté pour la rotonde des Valois, pour la chapelle funéraire d'Henri II à Saint Denis, la sculpture figurait dans l'inventaire de l'artiste en 1572.

J'aime beaucoup ce groupe de trois personnages dont le Christ, avec une version en couleur et une autre en noir et blanc.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une autre sculpture en marbre de Antonio Canova, "Psyché ranimée par le baiser de l'Amour", sculpture de 1793.

L'œuvre est plus tardive que les deux précédentes, également située dans la galerie Michel Ange. Je suis admiratif par le détail de cette sculpture, aussi bien les deux protagonistes que leurs mains, leurs visages.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite deux groupes de sculptures, "Les chevaux de Marly", par Guillaume Coustou, 1743 / 1745.

Ce groupe était destiné au parc du château de Marly, elles ont été déplacées sur la place de la Concorde en 1794,

Mais le temps a endommagé les statues et elles ont été remplacées par des copies en 1984. Aujourd'hui les deux groupes originaux sont visibles dans la cour Marly du Louvre.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière œuvre de cette sélection est "L'amour essayant une de ses flèches", de Jacques François Joseph Saly, 1753.

Cette statue fut commandée par Mme de Pompadour en 1752, elle fut installée dans différents châteaux.

Cette petite statue, moins de 1 mètre de haut, est d'une grande finesse, elle est rentrée assez récemment aux collections du musée : en 2016. Elle est visible dans l'aile Richelieu dans les salles parallèles à la cour Puget.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Bravo vous êtes arrivés à la fin de ce long article ! A travers celui-ci je voulais vous partager ma passion pour ce musée, ce fut une sélection bien difficile à faire, j'espère que cela vous donne envie de visiter ce grand et beau musée.

Je n'ai pas beaucoup de doutes sur le fait que j'y retournerai car c'est une découverte permanente, sans parler d'expositions temporaires qui sont de grandes qualités. Certains de mes amis me disent "tu vas encore au Louvre" ... et bien oui 😀 !

C'est sans doute l'article qui m'a demandé le plus de travail, mais quel plaisir à préparer,

Si vous le souhaitez, il y a quelques mois j'avais présenté un article consacré à l'architecture du musée, vous pourrez le revoir en cliquant ICI.

A bientôt pour de nouvelles visites !

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>