Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Des-pierres-et-des-papillons.over-blog.com

Le Rani Ki Vav de Patan

28 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde, #Gujarat

Le 04 février, avant de rejoindre Baroda (Vadodara), Agnès a proposé de visiter le puits à degrés de Patan, appelé le "Rani Ki Vav" : que l'on peut traduire par "puits de la reine".

Ce puits à degrés fut pendant une très longue période enseveli, ce qui a contribué à préserver les très nombreuses sculptures et bas reliefs. Il n'a été remis à jour qu'à partir de la fin des années 1950.

En Inde ces puits à degrés ont des fonctions religieuses et rituelles, mais ils sont également utilisés pour l'approvisionnement en eau. De plus dans les périodes particulièrement chaudes de l'été ils offrent des zones tempérées...

A Baroda, à côté du palais du maharaja j'eu l'occasion d'en voir un autre, qui lui est en fonctionnement ... mais il est beaucoup plus modeste.

Lors du long trajet entre Udaipur et Baroda, plus de 9 heures de route et plus de 500 km à faire dans la même journée, nous avons effectué deux arrêts dans deux lieux chargés d'histoire. Le Rani Ki Vav fut le premier.

Le Rani ki Vav est un des plus grands d'Inde et un des plus richement ornés.

Il fait partie de la liste indicative du patrimoine mondial de l'UNESCO, ce qui signifie que l'Inde l'a présenté pour qu'il soit inscrit dans la prestigieuse liste du "World Heritage".

Il est particulièrement ancien, le début de sa construction est daté du dernier quart du XI éme siècle.

En plus de la beauté des statues, de la richesse des bas reliefs, les dimensions exceptionnelles font de ce puits un édifice rare: 64 mètres de long, 20 mètres de large et 27 mètres de profondeur !

Les représentations divines sont nombreuses, très difficile sans être spécialiste de distinguer Vishnu et ses avatars, Krishna, Bouddha, Varaha, ...

Le puits est situé dans l'état du Gujarat, lors de notre visite nous étions les seuls occidentaux, c'est sans doute lié au positionnement géographique, plutôt éloigné des routes touristiques du Rajasthan.

Les premières photos montrent le puits dans sa globalité, de là nous voyons très bien les différents étages,

Au premier plan le puits circulaires. Les statues et les bas reliefs se trouvent principalement sur les côtés, mais aussi au niveau des piliers et à l'arrière dans des zones non accessibles.

Vues globales du Rani Ki Vav
Vues globales du Rani Ki Vav
Vues globales du Rani Ki Vav
Vues globales du Rani Ki Vav
Vues globales du Rani Ki Vav
Vues globales du Rani Ki Vav

Vues globales du Rani Ki Vav

Les photographies suivantes présentent les sculptures que l'on voit principalement sur les murs latéraux de ce puits.

Une grande partie des sculptures est dédiée à Vishnu et à ses Avatars : Krishna, Rama, Varaha (à tête de sanglier), ...

Vishnu a dix avatars, difficile de tous les identifier !

Le Rani Ki Vav de Patan
Le Rani Ki Vav de Patan
Le Rani Ki Vav de Patan
Le Rani Ki Vav de Patan
Le Rani Ki Vav de Patan
Le Rani Ki Vav de Patan

J'ai développé plusieurs photographies en noir et blanc. Je trouve que cela donne un aspect particulier aux statues.

Différentes vues des sculptures en N&B
Différentes vues des sculptures en N&B
Différentes vues des sculptures en N&B
Différentes vues des sculptures en N&B
Différentes vues des sculptures en N&B

Différentes vues des sculptures en N&B

Sur les photos suivantes j'ai un peu joué avec le décor, à travers des trous, en jouant avec les piliers, ...

Le Rani Ki Vav de Patan
Le Rani Ki Vav de Patan
Le Rani Ki Vav de Patan
Le Rani Ki Vav de Patan
Le Rani Ki Vav de Patan

Au Rani Ki Vav j'avais pris quelques photographies d'indiens, pour le plaisir j'en présente à nouveau quelques unes, ..., sur la dernière photo ce n'est pas une indienne mais vous l'aurez deviné !

Personnes prises en photographie au Rani Ki Vav
Personnes prises en photographie au Rani Ki Vav
Personnes prises en photographie au Rani Ki Vav
Personnes prises en photographie au Rani Ki Vav

Personnes prises en photographie au Rani Ki Vav

A suivre !

Lire la suite

Jodhpur - Jaswant Thada.

28 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde, #Jodhpur

Lorsque l'on est au fort de Mehrangarh, en contrebas on peut voir un petit palais de marbre blanc. En fait il s'agit du "Jaswant Thada" qui est un cénotaphe dédié au Maharaja Jaswant Singh II.

Il est relativement récent, en effet il a été construit en 1899.

La beauté de ce bâtiment, la tranquillité du lieu, mais également le site sur lequel il est installé rendent la visite très agréable.

Le mausolée Jaswant Thada depuis le "Mehrangarh Fort".

Le mausolée Jaswant Thada depuis le "Mehrangarh Fort".

Ce cénotaphe a été construit à la demande de "Sardar Singh", à l'endroit où son père le Maharaja "Jaswant Singh II" fut incinéré.

Tout en marbre blanc, il est poli de manière tellement fine qu'à certains endroits lorsque le soleil le permet on peut voir une lueur à travers le marbre

Le Jaswant Thada.
Le Jaswant Thada.
Le Jaswant Thada.
Le Jaswant Thada.
Le Jaswant Thada.
Le Jaswant Thada.
Le Jaswant Thada.

Le Jaswant Thada.

L'environnement, le bel entretien de l'ensemble, le calme qui se dégage et les bâtiments annexes rendent ce mausolée extrêmement photogénique.

Vues de l'environnement du Jaswant Thada
Vues de l'environnement du Jaswant Thada
Vues de l'environnement du Jaswant Thada
Vues de l'environnement du Jaswant Thada
Vues de l'environnement du Jaswant Thada

Vues de l'environnement du Jaswant Thada

A suivre ...

Lire la suite

Jodhpur - Mehrangarh Fort.

28 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde, #Jodhpur

A Jodhpur le "Mehrangarh Fort" surplombe la ville, il s'agit du plus imposant fort du Rajasthan, posé sur un promontoire à 122 mètres au dessus de la ville, il constitue un point de passage obligatoire lors d'une visite à Jodhpur.

Sa construction débute au XV éme siècle sous le règne du créateur de la ville Rao Jodha. Il a eu une fonction de forteresse, mais également de palais.

Il appartient encore au Maharaja de Jodhpur, mais aujourd'hui c'est en grande partie un musée et un regroupement de palais que l'on peut visiter.

Les riches décorations rendent sa visite fascinante.

Position du fort dans Jodhpur.

La route qui permet d'accéder à la forteresse offre un joli point de vue. il ne faut pas hésiter à s'arrêter, l'éclairage du matin est particulièrement propice avec un bel éclairage. L'arrivée à l'entrée du fort est très spectaculaire avec une muraille verticale qui impressionne par ses dimensions.

Vues de l'extérieur du fort.
Vues de l'extérieur du fort.
Vues de l'extérieur du fort.

Vues de l'extérieur du fort.

Après la porte d'entrée, on emprunte une rampe qui permet d'accéder à la partie qui était habitée.

Mais avant d'arriver au palais il est nécessaire de franchir plusieurs portes qui gardaient la forteresse. La dernière porte, appelée porte de fer (Loha Pol), comporte des pointes destinées à stopper les éléphants de combat...

Dans le passage après cette porte se trouvent des mains sculptées, qui rappellent le sacrifice des veuves royales qui se jetaient dans le bûcher funéraire de leurs époux (rituel du Sati) !

Différentes vues de la forteresse, la porte de fer, les mains sculptées.
Différentes vues de la forteresse, la porte de fer, les mains sculptées.
Différentes vues de la forteresse, la porte de fer, les mains sculptées.
Différentes vues de la forteresse, la porte de fer, les mains sculptées.
Différentes vues de la forteresse, la porte de fer, les mains sculptées.

Différentes vues de la forteresse, la porte de fer, les mains sculptées.

Une fois dans le palais, nous arrivons dans une première cour appelée Sangra Chowk. C'est l'occasion de voir les premières façades de grès du palais,

Mais également de voir une collection de howdah (une sorte de nacelle qui était posée à dos d'éléphants) et de palanquins.

Vues de l'extérieur du palais.
Vues de l'extérieur du palais.
Vues de l'extérieur du palais.
Vues de l'extérieur du palais.

Vues de l'extérieur du palais.

Vues d'un palanquin et de deux howdahs recouverts d'argent
Vues d'un palanquin et de deux howdahs recouverts d'argent
Vues d'un palanquin et de deux howdahs recouverts d'argent

Vues d'un palanquin et de deux howdahs recouverts d'argent

Une fois à l'intérieur, les salles se succédent, une des plus remarquables est la Phul Mahal, qui était la salle des plaisirs du souverain où il pouvait écouter de la musique et regarder des danseuses.

La salle "Phul Mahal".
La salle "Phul Mahal".
La salle "Phul Mahal".

La salle "Phul Mahal".

D'autres salles méritent vraiment la visite. Dans une d'elle est exposée une tente utilisée par le souverain lorsqu'il partait en voyage.

Une salle remarquable est le Sheesh Mahal ou la salle aux miroirs, qui était probablement un temple privé.

La dernière photo représente la salle d'audience, le Moti Mahal.

Salles intérieures, dont la salle aux miroirs, la salle d'audience (Moti Mahal) en dernière photographie.
Salles intérieures, dont la salle aux miroirs, la salle d'audience (Moti Mahal) en dernière photographie.
Salles intérieures, dont la salle aux miroirs, la salle d'audience (Moti Mahal) en dernière photographie.
Salles intérieures, dont la salle aux miroirs, la salle d'audience (Moti Mahal) en dernière photographie.
Salles intérieures, dont la salle aux miroirs, la salle d'audience (Moti Mahal) en dernière photographie.
Salles intérieures, dont la salle aux miroirs, la salle d'audience (Moti Mahal) en dernière photographie.

Salles intérieures, dont la salle aux miroirs, la salle d'audience (Moti Mahal) en dernière photographie.

Dans la partie finale de la visite, nous arrivons dans le zenana qui était l'endroit réservé aux femmes. L'architecture de cette partie est splendide, avec des jalis richement sculptés.

Vues externes du palais, dont le zenana.
Vues externes du palais, dont le zenana.
Vues externes du palais, dont le zenana.
Vues externes du palais, dont le zenana.
Vues externes du palais, dont le zenana.
Vues externes du palais, dont le zenana.
Vues externes du palais, dont le zenana.
Vues externes du palais, dont le zenana.
Vues externes du palais, dont le zenana.

Vues externes du palais, dont le zenana.

Pour illustrer les couleurs bleues des maisons de Jodhpur, je présente quelques clichés pris depuis la forteresse. Les points de vue sur la ville sont splendides.

Egalement pour rappeler que Mehrangarh a été une forteresse, une photographie d'un canon avec en arrière plan le nouveau palais du Maharaja "Umaid Bhawan"

La ville bleue, aux pieds de la forteresse de Mehrangarh. Un canon avec le nouveau palais du maharaja.
La ville bleue, aux pieds de la forteresse de Mehrangarh. Un canon avec le nouveau palais du maharaja.
La ville bleue, aux pieds de la forteresse de Mehrangarh. Un canon avec le nouveau palais du maharaja.
La ville bleue, aux pieds de la forteresse de Mehrangarh. Un canon avec le nouveau palais du maharaja.
La ville bleue, aux pieds de la forteresse de Mehrangarh. Un canon avec le nouveau palais du maharaja.

La ville bleue, aux pieds de la forteresse de Mehrangarh. Un canon avec le nouveau palais du maharaja.

A suivre !

Lire la suite

Jodhpur - La ville bleue

23 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde, #Jodhpur

Jodhpur se trouve à 340 km et plus de sept heures de route de Jaipur, j'y suis arrivé dans l’après-midi du 29/01, pour une visite complète le 30/01.

De tout le voyage en Inde, Jodhpur est l'endroit où j'ai ressenti le climat le plus aride, la végétation est assez différente des autres régions. Le désert n'est plus très loin et pourtant nous ne sommes pas à Jaisalmer qui constitue la porte du désert ...

Johdpur est une ville plus petite que Jaipur, mais avec plus de 800 000 habitants c'est la deuxième ville du Rajasthan.

Les maisons de la vieille ville sont peintes en bleu, ainsi après "Jaipur la rose", on parle de "Jodhpur la bleue".

Cette couleur indiquait que les propriétaires appartenaient à la caste des brahmanes, elle protège également du soleil et éloigne les moustiques.

Un des intérêts principaux de Jodhpur est le Mehrangarh fort, j'en parlerai dans un prochain article, aujourd'hui je présente d'autres intérêts de la ville.

Paysages avant d'arriver à Jodhpur
Paysages avant d'arriver à Jodhpur

Paysages avant d'arriver à Jodhpur

En fin de journée mon chauffeur m'a emmené dans la vieille ville sur le Sardar Bazar, au milieu de cette esplanade se trouve la clock-tower, ce marché très vivant est au centre du vieux Jodhpur, ce fut également l'occasion de voir une vache tranquillement installée au milieu de la place ...

Le Sardar Bazar et la clock tower, le Sardar Bazar pris depuis la forteresse
Le Sardar Bazar et la clock tower, le Sardar Bazar pris depuis la forteresse
Le Sardar Bazar et la clock tower, le Sardar Bazar pris depuis la forteresse
Le Sardar Bazar et la clock tower, le Sardar Bazar pris depuis la forteresse
Le Sardar Bazar et la clock tower, le Sardar Bazar pris depuis la forteresse
Le Sardar Bazar et la clock tower, le Sardar Bazar pris depuis la forteresse

Le Sardar Bazar et la clock tower, le Sardar Bazar pris depuis la forteresse

En s'aventurant dans la vieille ville on voit les premières maisons peintes en bleu, des vendeurs de bambous qui sont utilisés pour faire des échafaudages, et évidemment le réseau électrique quelque peu différent de notre référentiel habituel ...

Différentes vues de la vieille ville, vues de la ville bleue.
Différentes vues de la vieille ville, vues de la ville bleue.
Différentes vues de la vieille ville, vues de la ville bleue.
Différentes vues de la vieille ville, vues de la ville bleue.

Différentes vues de la vieille ville, vues de la ville bleue.

A Jodhpur se trouve le Umaid Bhawan qui est un palais voulu par le maharaja et qui a été construit dans la première partie du XX éme siècle.

Ce gigantesque palais a donné du travail à son peuple pendant presque quinze années, un peu à l'écart de la ville on voit sa forme au loin lorsque l'on est au "Mehrangarh fort".

La visite du bâtiment est un peu décevante, car on ne peut visiter qu'une toute petite partie du palais, mais on imagine aisément son gigantisme.

Lors de son inauguration en 1944, c'était le plus grand palais princier du monde avec 347 chambres ...

Vues du Umaid Bhawan - Palais du maharaja
Vues du Umaid Bhawan - Palais du maharaja
Vues du Umaid Bhawan - Palais du maharaja

Vues du Umaid Bhawan - Palais du maharaja

En fin de journée j'ai visité le parc de Mandore, au départ mon chauffeur ne comprenait pas pourquoi je souhaitais y aller, car ce n'est pas réellement un lieu touristique, il est plutôt réservé aux indiens.

J'ai bien fait d'insister car ce parc contient de nombreux temples très intéressants, mais également beaucoup d'animaux : perruches, singes, martin-pêcheur, vaches, ... Un joli souvenir.

Mandore fut la capitale du Marwar, jusqu'à la création de Jodhpur au XV éme siècle, on y trouve la nécropole de maharajas

Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.
Le parc de Mandore.

Le parc de Mandore.

A suivre.

Lire la suite

Jaipur - La ville rose

22 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde, #Jaipur

Aujourd'hui Jaipur est la capitale du Rajasthan, elle compte plus de 3.5 millions d'habitants.

Pourtant il s'agit d'une ville relativement récente dont la construction fût décidée en 1727 par le maharaja Jai Singh II, jusqu'alors la cour était à Amber à quelques kilomètres de là.

Aujourd’hui la cité est connue comme étant la ville rose, mais ce n'est qu'au XIX éme siècle qu'elle a été peinte en cette couleur, en signe de bienvenue lors de la visite du prince de Galles.

Depuis les propriétaires des bâtiments sont tenus de maintenir cette couleur, il faut reconnaître que cela donne un charme incontestable à la cité.

A Jaipur il y a beaucoup de bâtiments à visiter, Le Hawa Mahal ou palais des vents, le City Palace qui est la demeure du maharaja, le Jantar Mantar qui est classé au patrimoine mondial de l'Unesco, l'Albert Hall, ...

La carte ci-dessous montre la position de la forteresse d'Amber et de Jaipur, c'est vraiment très proche.

La renommée de Jaipur vient en partie de la couleur rose / ocre des bâtiments, quelques photographies pour illustrer les belles couleurs de la cité !

Jaipur, la ville rose
Jaipur, la ville rose
Jaipur, la ville rose
Jaipur, la ville rose
Jaipur, la ville rose

Jaipur, la ville rose

Ensuite en route pour le City Palace de Jaipur, une partie du complexe royal est fermée à la visite, mais les espaces ouverts sont remarquables, en particulier par les couleurs.

Lorsque l'on entre dans l'enceinte du City Palace, le premier bâtiment est le Mubarak-Mahal qui mélange les styles architecturaux, aujourd'hui il abrite des collections de vêtements.

Au centre de la place suivante se trouve le Diwan-i-khas qui était l'endroit pour les audiences privées du maharaja.

Il abrite deux jarres d'argent prévues pour transporter de l'eau du Gange lors d'un voyage du Maharaja à Londres ... afin que celui-ci puisse faire ses ablutions avec l'eau sacrée du fleuve!

Différentes vues du City Palace, le Mubarak Mahal, le Diwan-i-Khas, ...
Différentes vues du City Palace, le Mubarak Mahal, le Diwan-i-Khas, ...
Différentes vues du City Palace, le Mubarak Mahal, le Diwan-i-Khas, ...
Différentes vues du City Palace, le Mubarak Mahal, le Diwan-i-Khas, ...
Différentes vues du City Palace, le Mubarak Mahal, le Diwan-i-Khas, ...
Différentes vues du City Palace, le Mubarak Mahal, le Diwan-i-Khas, ...
Différentes vues du City Palace, le Mubarak Mahal, le Diwan-i-Khas, ...

Différentes vues du City Palace, le Mubarak Mahal, le Diwan-i-Khas, ...

Toujours dans l'enceinte du City Palace, la cour suivante fait face au palais principal: le Chandra Mahal. Cette cour est richement décorée, avec en particulier la porte des paons. Au moment de ma visite, la lumière était très belle.

Le palais principal Chandra Mahal et la cour.
Le palais principal Chandra Mahal et la cour.
Le palais principal Chandra Mahal et la cour.
Le palais principal Chandra Mahal et la cour.
Le palais principal Chandra Mahal et la cour.
Le palais principal Chandra Mahal et la cour.

Le palais principal Chandra Mahal et la cour.

A côté du City Palace se trouve le Jantar Mantar, dans lequel de nombreux instruments astronomiques de très grandes dimensions ont été construits. Depuis 2010 cet espace est classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Cet observatoire fût bâti à l'initiative du maharaja Jai Singh II, avec l'ambition de réviser le calendrier hindou, le site est intéressant ... mais sans doute faut il être initié pour bien comprendre l'utilité de ces instruments.

Jaipur - La ville rose
Jaipur - La ville rose
Jaipur - La ville rose

Dans Jaipur un bâtiment vraiment singulier est le palais des vents ou Hawa Mahal, sa façade rose sur une des rues principales de Jaipur est remarquable, en particulier à la lumière matinale. Les loges sur les différents niveaux permettaient aux femmes de contempler l'activité dans la rue, sans être vues.

L'intérieur de ce palais construit en 1799 est également très intéressant, avec des couleurs très contrastées.

Différentes vues du Palais des vents - Hawa Mahal
Différentes vues du Palais des vents - Hawa Mahal
Différentes vues du Palais des vents - Hawa Mahal
Différentes vues du Palais des vents - Hawa Mahal
Différentes vues du Palais des vents - Hawa Mahal
Différentes vues du Palais des vents - Hawa Mahal
Différentes vues du Palais des vents - Hawa Mahal

Différentes vues du Palais des vents - Hawa Mahal

Pour terminer la visite à Jaipur, j'ai vu deux bâtiments intéressants,

En premier l'Albert Hall qui est un musée construit en 1887 et qui contient de belles collections avec en particulier de jolies peintures sur soie.

Enfin un temple que mon chauffeur m'a montré, avec une belle lumière à la tombée du jour.

Albert Hall et un temple au coucher du soleil.
Albert Hall et un temple au coucher du soleil.

Albert Hall et un temple au coucher du soleil.

A suivre ...

Lire la suite

Jaipur - Amber Fort.

19 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde, #Jaipur

Je ne respecte pas un ordre chronologique pour présenter les différents sites visités lors de mon voyage en Inde. Pour ce nouvel article je présente la forteresse d'Amber qui est située à quelques kilomètres de la ville de Jaipur, j'ai visité Amber les 27 et 28 janvier.

Pendant plusieurs siècles Amber était la capitale de l'état de Dhundar. Au début du XVIII éme siècle une nouvelle ville a été créée à quelques kilomètres de là : il s'agit de Jaipur.

Aujourd'hui le site est une ville abandonnée, mais son positionnement exceptionnel et son histoire en font un haut lieu du Rajasthan. 

Lors de ma visite à Jaipur je suis allé à Amber à deux reprises, le 27 janvier après midi j'ai fait la visite de la forteresse, puis j'y suis retourné le lendemein matin pour profiter de la belle lumière et surtout pour faire une balade en éléphant ... c'est une vraie attraction pour touristes et je n'ai pas su résister !

Position d'Amber et de Jaipur dans le Rajasthan.

La position géographie remarquable de la forteresse et le lac en contrebas rendent le lieu très photogénique. Les images suivantes montrent la beauté du site.

Un mur d'enceinte entoure la ville, compte tenu du relief assez accidenté ce mur a un air de "muraille de Chine" ... en plus petit, mais il a quand même une longueur de 9 km.

 

Vues extérieures du palais d'Amber, porte d'entrée de la forteresse, le mur d'enceinte, les jardins sur l'eau.
Vues extérieures du palais d'Amber, porte d'entrée de la forteresse, le mur d'enceinte, les jardins sur l'eau.
Vues extérieures du palais d'Amber, porte d'entrée de la forteresse, le mur d'enceinte, les jardins sur l'eau.
Vues extérieures du palais d'Amber, porte d'entrée de la forteresse, le mur d'enceinte, les jardins sur l'eau.
Vues extérieures du palais d'Amber, porte d'entrée de la forteresse, le mur d'enceinte, les jardins sur l'eau.
Vues extérieures du palais d'Amber, porte d'entrée de la forteresse, le mur d'enceinte, les jardins sur l'eau.
Vues extérieures du palais d'Amber, porte d'entrée de la forteresse, le mur d'enceinte, les jardins sur l'eau.
Vues extérieures du palais d'Amber, porte d'entrée de la forteresse, le mur d'enceinte, les jardins sur l'eau.

Vues extérieures du palais d'Amber, porte d'entrée de la forteresse, le mur d'enceinte, les jardins sur l'eau.

Amber est un site touristique et les nombreux visiteurs se pressent pour accéder à l'entrée du fort à dos d'éléphant : je n'ai pas fait exception. Les peintures sur les éléphants sont réellement très belles.

En résumé : c'est inconfortable, finalement cela n'avance pas vite, il y a presque un bouchon tellement il y a d'éléphants, ... mais quel plaisir !

Éléphants pour accéder au fort.
Éléphants pour accéder au fort.
Éléphants pour accéder au fort.

Éléphants pour accéder au fort.

Une fois la porte d'entrée franchie, on accède à une place sur laquelle se trouvent le hall des audiences publics le "Diwan-i-Am", la porte de Ganesh "Ganesh Pol" qui permet d'accéder au corps principal du palais, dans l'angle de cette place se trouve également un hammam.

En haut des piliers, les sculptures des têtes d'éléphants sont remarquables

Vues du Diwan-i-Am, de la Ganesh Pol, ...
Vues du Diwan-i-Am, de la Ganesh Pol, ...
Vues du Diwan-i-Am, de la Ganesh Pol, ...
Vues du Diwan-i-Am, de la Ganesh Pol, ...
Vues du Diwan-i-Am, de la Ganesh Pol, ...

Vues du Diwan-i-Am, de la Ganesh Pol, ...

Une fois la porte de Ganesh franchie, on arrive dans une cour avec un jardin, cette partie est la plus décorée du palais. On y retrouve le Diwan-i-Khas qui était le hall des audiences privées, c'est sans aucun doute le bâtiment décoré le plus finement du palais.

Cette partie du palais date du XVII éme siècle.

Le Diwan-i-Khas, les parties supérieures du palais, avec en particulier un très beau jali de pierre.
Le Diwan-i-Khas, les parties supérieures du palais, avec en particulier un très beau jali de pierre.
Le Diwan-i-Khas, les parties supérieures du palais, avec en particulier un très beau jali de pierre.
Le Diwan-i-Khas, les parties supérieures du palais, avec en particulier un très beau jali de pierre.
Le Diwan-i-Khas, les parties supérieures du palais, avec en particulier un très beau jali de pierre.

Le Diwan-i-Khas, les parties supérieures du palais, avec en particulier un très beau jali de pierre.

Quelques détails du Diwan-i-Khas.
Quelques détails du Diwan-i-Khas.
Quelques détails du Diwan-i-Khas.
Quelques détails du Diwan-i-Khas.

Quelques détails du Diwan-i-Khas.

En quittant cette cour, on arrive dans la partie la plus ancienne du palais, qui date du XVI éme et qui était l'endroit où étaient enfermées les femmes du harem.

Dans cet espace se trouvaient les appartements des épouses royales, mais cela ne devait pas être amusant tous les jours !

Vues de l'ancien Harem
Vues de l'ancien Harem

Vues de l'ancien Harem

Sur la route du retour vers Jaipur se trouve le Jal Mahal qui est le palais d'été des maharajas de Jaipur, il ne se visite mais sa position au milieu du lac Sagar est particulièrement esthétique.

Le Jal Mahal, palais d'été des maharajas de Jaipur.
Le Jal Mahal, palais d'été des maharajas de Jaipur.

Le Jal Mahal, palais d'été des maharajas de Jaipur.

A suivre ....

Lire la suite

Une journée à Chittorgarh !

16 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde, #Chittorgarh

Après une semaine sur les routes d'Inde, je suis arrivé à Chittorgarh. C'est dans cette ville-forteresse que nous nous sommes retrouvés avec Agnès.

Pour ma part j'arrivais de Jodhpur, avec un arrêt au temple Jaïn de Ranakpur, cela a été une des plus longues étapes avec plus de 7 h 30 de route.

La forteresse de Chittorgarh est naturellement protégée, elle est construite sur un éperon rocheux, mais le positionnement géographique de la ville a entraîné au cours de son histoire de nombreuses attaques.

Encore aujourd'hui, même s'il n'y a plus aucune risque, elle est gardée par plusieurs portes et une longue muraille.

Vue de la forteresse depuis la ville, bas relief au niveau d'une porte de la ville.
Vue de la forteresse depuis la ville, bas relief au niveau d'une porte de la ville.

Vue de la forteresse depuis la ville, bas relief au niveau d'une porte de la ville.

Nous nous sommes promenés à vélo depuis la guesthouse où nous logions, la balade fût presque plate ...

Cela nous a permis de voir de nombreux sites anciens, des temples abandonnés, d'anciens palais ou des temples encore utilisés aujourd'hui.

C'est également à Chittorgarh où nous avons vu les plus beaux saris, en effet il y avait une cérémonie au temple Jaïn de la ville et la procession était très colorée.

Pour commencer la journée, au lever du soleil je suis allé me promener dans la ville alors que tout était encore calme, la lumière était au rendez vous pour prendre quelques clichés.

Le Rana Ratan Mahal au lever du jour - Son reflet dans l'eau - Une statue habillée.
Le Rana Ratan Mahal au lever du jour - Son reflet dans l'eau - Une statue habillée.
Le Rana Ratan Mahal au lever du jour - Son reflet dans l'eau - Une statue habillée.
Le Rana Ratan Mahal au lever du jour - Son reflet dans l'eau - Une statue habillée.

Le Rana Ratan Mahal au lever du jour - Son reflet dans l'eau - Une statue habillée.

C'est également tôt le matin que j'ai pu voir cette guenon et son petit, ils étaient avec d'autres singes sur le toit.

Une guenon et son petit sur le toit

Une guenon et son petit sur le toit

La première visite fût pour le Kumbha palace, le palais est très ancien et dés le VIII éme siècle il y a eu une occupation du site, ensuite au XV éme siècle il fût reconstruit par le roi Kumbha. Aujourd'hui ce complexe abrite d'anciens temples et les ruines du palais.

Kumbha palace et quelques temples.
Kumbha palace et quelques temples.
Kumbha palace et quelques temples.
Kumbha palace et quelques temples.
Kumbha palace et quelques temples.

Kumbha palace et quelques temples.

La visite du temple Jaïn de la ville fût sans aucun doute un des moments importants de la journée.

Le jour de notre visite il y avait une cérémonie importante pour les Jaïns : le changement des drapeaux.

Les personnes sur place ont expliqué que nous avions beaucoup de chance, car ce changement n'intervient qu'une fois par an ... et nous étions présents.

Le temple Jaïn de Chittorgarh.
Le temple Jaïn de Chittorgarh.
Le temple Jaïn de Chittorgarh.
Le temple Jaïn de Chittorgarh.

Le temple Jaïn de Chittorgarh.

En face du temple Jaïn se trouve la tour de la victoire, elle a été construite au XV éme siècle suite à la victoire du Maharama Kumbha contre le sultan d'Ujjain. Elle mesure plus de 37 mètres de haut.

Dans le même périmètre se trouve le temple de Samiddheshwara qui est dédié à Shiva qui a été reconstruit suite à la destruction des temples par les Moghols.

La Victory Tower, Le Samiddheshwara Temple
La Victory Tower, Le Samiddheshwara Temple
La Victory Tower, Le Samiddheshwara Temple
La Victory Tower, Le Samiddheshwara Temple
La Victory Tower, Le Samiddheshwara Temple
La Victory Tower, Le Samiddheshwara Temple
La Victory Tower, Le Samiddheshwara Temple

La Victory Tower, Le Samiddheshwara Temple

Sur la route nous avons vu le Padmini's Palace, ce palais sur l'eau a été construit pour la reine Padmini dont son roi a régné au début du XIV éme siècle, le roi fit construire cet élégant pavillon d'été au milieu d'un bassin. Il a été considérablement restauré au début du XX éme siècle.

Vue du Padmini's Palace,
Vue du Padmini's Palace,
Vue du Padmini's Palace,

Vue du Padmini's Palace,

A la fin de la journée nous avons visité le petit temple Meerabai Temple et la tour de Kirti Stambha, cette tour Jaïn fût construite au XII éme siècle, ses sculptures sont nombreuses.

Le temple Meerabai est dédié à Krishna.

La tour Kirti Stambha et le temple
La tour Kirti Stambha et le temple

La tour Kirti Stambha et le temple

Retrouvaille à Chittorgarh, en fin de journée sur le toit de la guesthouse

Retrouvaille à Chittorgarh, en fin de journée sur le toit de la guesthouse

Lire la suite

Les temples de Ranakpur

13 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde, #Ranakpur

Cet article présente les temples de Ranakpur, et en particulier celui d'Adinath consacré à la religion Jaïn.

Le Jaïnisme est une religion très ancienne qui compte plus de 6 millions de pratiquants dans le monde, dont la majorité se trouve en Inde.

Ce temple a été construit au 15 éme siècle à la demande d'un riche marchand pour honorer sa foi.

Je l'ai visité lors du trajet entre Jodhpur et Chittorghar. Il est remarquable par la richesse de ses décorations et également par son implantation plutôt isolée, qui met en avant sa beauté.

J'ai fait beaucoup de photographies à l'extérieur comme à l'intérieur. J'avoue avoir eu beaucoup de mal pour en choisir quelques unes, ... je vous présente mes préférées.

Ranakpur, sur la route entre Johdpur et Chittorgarh

Les premières photographies montrent les vues externes des temples, elles mettent en évidence les dimensions du temple principale qui sont assez importantes, mais également la finesse des sculptures.

En plus du temple d'Adinath, nous voyons d'autres temples aux dimensions plus modestes,

Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath
Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath
Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath
Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath
Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath
Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath
Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath
Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath
Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath

Vues extérieures des différents temples, dont celui d'Adinath

Les éléphants sont très présents dans la décoration intérieure, aussi bien pour les statues que les bas reliefs. Les quelques photographies montrent ces détails.

J'aime beaucoup ceux sculptés dans l'angle des piliers.

Les temples de Ranakpur
Les temples de Ranakpur
Les temples de Ranakpur
Les temples de Ranakpur
Les temples de Ranakpur
Les temples de Ranakpur

Le temple d'Adinath est constitué de 420 piliers et colonnes, tous sont sculptés avec une finesse incroyable et tous sont différents, il est difficile d'imaginer qu'il s'agit de marbre blanc et non pas d'ivoire.

Les plafonds avec des scènes de danse, les piliers incrustés, les représentations des dieux, les représentations des maîtres Jaïns : les Tirthankaras, ...

Ce foisonnement rend la visite captivante, même sans connaitre la symbolique de ces sculptures.

Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.
Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.

Piliers, plafond, la première image représente un Tirthankara qui est un maître Jaïn.

A suivre ...

Lire la suite

Couleurs et Portraits

11 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde

Pour ce troisième article consacré à mon voyage en Inde, j'ai choisi de présenter des photographies de personnes prises sur le vif ou qui posent.

Au cours du voyage j'ai eu le temps de voir des enfants, des hommes ou des femmes dans différents environnements, mais finalement assez rarement des couples ensembles.

Les couleurs vives des saris portés par les femmes sont chatoyantes, ce qui donne beaucoup de vie aux photographies. C'est particulièrement vrai dans le Rajasthan, aussi bien dans les villes que dans les endroits reculés.

Les photographies ont été prises au Taj Mahal, à Jodhpur, à Chittorghar, à Udaipur, au Rani ki Vav et également au Surya Temple à côté de Modheira.

Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.
Photographies à travers le Rajasthan.

Photographies à travers le Rajasthan.

Sur ces photographies les hommes posent beaucoup plus que les femmes. Les joueurs de cornemuses sont pris à Udaipur au bord du lac, c'était assez surprenant.

J'aime bien l'atmosphère de la photo du vendeur de luminaires dans son magasin.

Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.
Photographies d'hommes.

Photographies d'hommes.

Ces deux photographies d'enfants ont été prises à Chittorghar lorsque nous nous sommes promenés avec Agnès. Un joli souvenir.

Photographies d'enfants.
Photographies d'enfants.

Photographies d'enfants.

Pour terminer cette série de photographies, j'ai développé les trois dernières en noir et blanc. Les deux premières ont été prises au Rani Ki Vav à côté de Patan, les cueilleurs de coton étaient au bord de la route.

Portraits en noir et blanc.
Portraits en noir et blanc.
Portraits en noir et blanc.

Portraits en noir et blanc.

A suivre ...

Lire la suite

Animaux en Inde.

9 Février 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #tourisme, #Inde, #animaux

Au cours du voyage en Inde, j'ai vu beaucoup d'animaux, qu'ils soient sauvages ou domestiques. Certains sont assez communs, d'autres beaucoup plus inattendus.

Pour ce deuxième sujet sur l'Inde, je présente principalement des photographies prises sur les bords des routes, depuis la voiture, ou lors des visites.

Les oiseaux sont très nombreux et avec beaucoup de diversité, les photos suivantes illustrent cette richesse.

Un bel exemple concerne les perruches à collier, nombreuses sur plusieurs sites aussi bien à Delhi que dans le Rajasthan.

Plusieurs perruches à collier
Plusieurs perruches à collier

Plusieurs perruches à collier

Sur la deuxième série de photos, il y a de nombreuses espèces. Je n'ai pas vu de paons à distance "photografiable", même si l’espèce est assez répandue.

Photographies d'oiseaux.
Photographies d'oiseaux.
Photographies d'oiseaux.
Photographies d'oiseaux.
Photographies d'oiseaux.
Photographies d'oiseaux.
Photographies d'oiseaux.
Photographies d'oiseaux.
Photographies d'oiseaux.
Photographies d'oiseaux.

Photographies d'oiseaux.

Sur presque tous les sites visités nous avons retrouvé de petits rongeurs de la famille des écureuils, absolument pas farouche et qui en permanence attendent la nourriture donnée par les passants.

Pas réellement des animaux sauvages !
Pas réellement des animaux sauvages !
Pas réellement des animaux sauvages !

Pas réellement des animaux sauvages !

J'ai vu très peu de chats, en revanche les chiens en liberté sont extrêmement nombreux. On en voit dans les villes, dans les sites, heureusement sans aucune agressivité. La photo suivante montre un groupe à proximité d'Humayun's Tomb à Delhi.

Chiens à proximité d'Humayun's Tomb

Chiens à proximité d'Humayun's Tomb

A Amber Fort les éléphants constituent une attraction touristiques à laquelle je n'ai pas échappé ...,

Je trouve les peintures sur ces éléphants très belles.

Sinon j'ai vu assez peu d'éléphants sauf un à l'arrivée à Udaipur, en plein centre ville. En cas d'accident avec un rickshaw je ne sait pas qui aurait le plus de dégât !

Les éléphants pour accéder à Amber Fort mais également dans la rue au milieu de la circulation
Les éléphants pour accéder à Amber Fort mais également dans la rue au milieu de la circulation
Les éléphants pour accéder à Amber Fort mais également dans la rue au milieu de la circulation

Les éléphants pour accéder à Amber Fort mais également dans la rue au milieu de la circulation

Les vaches et animaux de la ferme sont présents partout. Au milieu des villes, des routes, il n'est pas rare de voir des vaches qui mangent ... on ne sait pas quoi.

Même dans les zones très poussiéreuses, on voit ces animaux à la recherche de nourriture, souvent dans une même zone on peut voir des vaches, buffles, cochons, chiens, ...

Photographies de vaches, cochon, cheval.
Photographies de vaches, cochon, cheval.
Photographies de vaches, cochon, cheval.
Photographies de vaches, cochon, cheval.
Photographies de vaches, cochon, cheval.
Photographies de vaches, cochon, cheval.

Photographies de vaches, cochon, cheval.

Les dromadaires sont nombreux aussi bien sur les sites touristiques, mais surtout dans les campagnes par exemple pour tirer des charrues.

J'imagine que vers l'Est en direction du désert et de Jaisalmer on doit en voir encore plus.

Dromadaires sur les routes
Dromadaires sur les routes
Dromadaires sur les routes

Dromadaires sur les routes

Les singes sont très présents, que ce soit en ville ou lors des visites. Toujours à la recherche de nourriture, on les retrouve à proximité des sites touristiques à l’affût de nourriture, à proximité des poubelles, ...

Ils peuvent être agressifs, en particulier lorsqu'une mère porte son petit.

Un matin à Chittorghar j'ai pu prendre plusieurs clichés au lever du soleil, alors que tout est encore calme.

Singes sur une terrasse et dans un jardin public ... avec une vache à proximité
Singes sur une terrasse et dans un jardin public ... avec une vache à proximité
Singes sur une terrasse et dans un jardin public ... avec une vache à proximité

Singes sur une terrasse et dans un jardin public ... avec une vache à proximité

Les dernières photographies concernent des animaux plus sauvages.

La première concerne sans doute des antilopes nilgaut, puis des chauve-souris, puis une chouette.

Evidemment les plus dangereux sont les crocodiles. Il y a parfois des attaques contre des humains ... vraiment cela n'incite pas à la baignade!

Animaux en Inde.
Animaux en Inde.
Animaux en Inde.
Animaux en Inde.
Animaux en Inde.

A suivre !

Lire la suite