Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des-pierres-et-des-papillons.over-blog.com

musee

Exposition "le monde de Steve Mc Curry".

20 Mai 2022 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée

Après un contre temps j'ai pu enfin visiter l'exposition "Le monde de Steve MC Curry" au musée Maillol dans Paris.

Cette très belle exposition présente des photographies du photographe américain Steve Mc Curry qui a reçu de très nombreux prix prestigieux,

Il a visité le monde et a immortalisé des événements heureux ou dramatiques, pris des portraits, c'est également un photographe de paysages.

Il est difficile de ne pas aimer cette exposition tant la qualité des images est remarquable, la présentation des œuvres dans le musée Maillol permet d'apprécier le travail du photographe.

Comme d'habitude, pour voir les photographies en plein écran, vous pouvez cliquer sur l'image.

Musée côté rue de Grenelle.
Musée côté rue de Grenelle.

Musée côté rue de Grenelle.

La première photographie dans la salle d'accueil.
La première photographie dans la salle d'accueil.

La première photographie dans la salle d'accueil.

Presque pas de mots pour cet article, surtout des photographies de photographies. En voyant cette exposition on se sent humble 😀.

Les premières salles sont réservées à l'Afghanistan, elles datent de 1979 et 1980, toutes sont en noir et blanc. Steve Mc Curry avait rejoins un groupe de Mujahidin qui combattait l'armée soviétique et afghane.

 

Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".

Ensuite toutes les photographies sont en couleur, elles illustrent les nombreux voyages de Steve Mc Curry sur de nombreux continents. Ce sont des photographies de portraits, d'enfants, de paysages, ...

Sans être exhaustif je vous propose une large sélection de la première salle, en respectant l'ordre de présentation

Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".

La salle suivante présente moins de portraits, mais toujours avec ces sublimes attitudes et couleurs.

Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".

La première partie de l'exposition se termine avec cette photographie, dans l'escalier qui va vers le rez-de-chaussée, une très belle image prise à Kyoto.

Exposition "le monde de Steve Mc Curry".

La suite présente d'autres sublimes images, la première salle présente sans doute la photographie la plus célèbre de Steve Mc Curry avec la jeune fille Sharbat Gula, aux yeux incroyables.

Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Sharbat Gula en 1984
Sharbat Gula en 1984

Sharbat Gula en 1984

Aujourd'hui femme.

Aujourd'hui femme.

Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".

La dernière salle montre à nouveau des portraits, des groupes, des événements dramatiques tels que la guerre du golfe, des champs de pétrole en feu, le world trade center ... mais également de superbes paysages.

Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".
Exposition "le monde de Steve Mc Curry".

J'ai adoré cette exposition, La qualité des photographies de ce reporter fait l'unanimité.

Vraiment n'hésitez pas à visiter l'exposition, vous passerez un superbe moment, j'y suis allé un dimanche matin à l'ouverture, il y avait du monde mais c'était gérable. L'exposition devait se terminer fin mai, elle a été prolongée jusqu'à fin juillet. Il vous reste un peu de temps pour y aller.

A bientôt pour de nouvelles visites !

Lire la suite

Le Louvre : Afrique, Asie, Océanie et Amériques

23 Avril 2022 , Rédigé par Eric Publié dans #Louvre, #Musée

Lors de ma dernière visite au musée du Louvre j'ai visité l'espace consacré aux arts d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques.

Ce n'est clairement pas l'espace le plus connu du musée, il a été inauguré en avril 2000 par le président Jacques Chirac et il présente des œuvres qui permettent de voyager dans différents pays, mais également de voyager dans le temps car les œuvres représentent une longue période.

Autre avantage, cet espace accueille beaucoup moins de monde que certaines salles du musée, cela permet de profiter pleinement des différentes œuvres, bref prendre son temps. !

Le Louvre : Afrique, Asie, Océanie et Amériques

Pour commencer je présente les œuvres venant de nombreux pays d'Afrique. Les collections couvrent une période du VI éme siècle avant JC, jusqu'au début du XX éme siècle. Il s'agit dans une grande majorité de sculpture, sur différents matériaux.

Sculpture Sapi / trompe traversière - Sierra Leone - XV éme / XVI éme siècle
Sculpture Sapi / trompe traversière - Sierra Leone - XV éme / XVI éme siècle
Sculpture Sapi / trompe traversière - Sierra Leone - XV éme / XVI éme siècle

Sculpture Sapi / trompe traversière - Sierra Leone - XV éme / XVI éme siècle

Sculpture baoulé - Côte d'Ivoire - fin XIX éme / début XX éme siècle
Sculpture baoulé - Côte d'Ivoire - fin XIX éme / début XX éme siècle

Sculpture baoulé - Côte d'Ivoire - fin XIX éme / début XX éme siècle

Sculpture de la culture Nok en terre cuite - Nigéria -  VI éme siècle avant JC

Sculpture de la culture Nok en terre cuite - Nigéria - VI éme siècle avant JC

Sculpture de la culture Nok en terre cuite - Nigéria -  VI éme siècle avant JC

Sculpture de la culture Nok en terre cuite - Nigéria - VI éme siècle avant JC

Sculpture sokoto en terre cuite - Nigéria -  VI éme / II éme siècle avant JC

Sculpture sokoto en terre cuite - Nigéria - VI éme / II éme siècle avant JC

Sculpture urhobo sur bois, représentant la nièce du fondateur de la ville d'Eherbe - Nigéria -  XVIII éme siècle.
Sculpture urhobo sur bois, représentant la nièce du fondateur de la ville d'Eherbe - Nigéria -  XVIII éme siècle.

Sculpture urhobo sur bois, représentant la nièce du fondateur de la ville d'Eherbe - Nigéria - XVIII éme siècle.

Sculpture fang de la société secrète du Ngil - Gabon - XIX éme siècle.
Sculpture fang de la société secrète du Ngil - Gabon - XIX éme siècle.

Sculpture fang de la société secrète du Ngil - Gabon - XIX éme siècle.

Sculptures yombé, léga, vili, en ivoire d'éléphant - République démocratique du Congo - XIX éme siècle.
Sculptures yombé, léga, vili, en ivoire d'éléphant - République démocratique du Congo - XIX éme siècle.

Sculptures yombé, léga, vili, en ivoire d'éléphant - République démocratique du Congo - XIX éme siècle.

Sculpture zoulou, Cuillère - Afrique du sud - XIX éme / début XX éme siècle.

Sculpture zoulou, Cuillère - Afrique du sud - XIX éme / début XX éme siècle.

La deuxième partie de cet article est consacrée aux arts d'Asie et d'Océanie, avec des origines aussi diverses que l'Indonésie, le Vanuatu, les îles Salomon, la Papouasie Nouvelle Guinée, l'île de Pâques, les îles Hawaii, ...

Sculpture sur bois, Statue d'ancêtre - Indonésie occidentale - XIX éme siècle.

Sculpture sur bois, Statue d'ancêtre - Indonésie occidentale - XIX éme siècle.

Sculpture sur grés, Statue commémorative du pouvoir d'un chef - Indonésie occidentale - XIX éme siècle.
Sculpture sur grés, Statue commémorative du pouvoir d'un chef - Indonésie occidentale - XIX éme siècle.

Sculpture sur grés, Statue commémorative du pouvoir d'un chef - Indonésie occidentale - XIX éme siècle.

Sculpture sur bois, Statue de rituel de prise de grades masculins - Vanuatu - XIX éme siècle.
Sculpture sur bois, Statue de rituel de prise de grades masculins - Vanuatu - XIX éme siècle.
Sculpture sur bois, Statue de rituel de prise de grades masculins - Vanuatu - XIX éme siècle.
Sculpture sur bois, Statue de rituel de prise de grades masculins - Vanuatu - XIX éme siècle.

Sculpture sur bois, Statue de rituel de prise de grades masculins - Vanuatu - XIX éme siècle.

Sculpture sur tuf volcanique, Pierre à magie pour l'acquisition des cochons - Vanuatu - XVIII éme / début XIX éme siècle.
Sculpture sur tuf volcanique, Pierre à magie pour l'acquisition des cochons - Vanuatu - XVIII éme / début XIX éme siècle.

Sculpture sur tuf volcanique, Pierre à magie pour l'acquisition des cochons - Vanuatu - XVIII éme / début XIX éme siècle.

Sculpture sur bois, Poteau de maison cérémonielle  - Iles Salomon - XVII éme siècle.
Sculpture sur bois, Poteau de maison cérémonielle  - Iles Salomon - XVII éme siècle.

Sculpture sur bois, Poteau de maison cérémonielle - Iles Salomon - XVII éme siècle.

Sculpture sur bois, Figure de rituel funéraire  - Papouasie Nouvelle Guinée -  XVIII éme / début XIX éme siècle.
Sculpture sur bois, Figure de rituel funéraire  - Papouasie Nouvelle Guinée -  XVIII éme / début XIX éme siècle.

Sculpture sur bois, Figure de rituel funéraire - Papouasie Nouvelle Guinée - XVIII éme / début XIX éme siècle.

Sculpture sur bois, Crochet représentant un ancêtre féminin  - Papouasie Nouvelle Guinée - XIX éme siècle.
Sculpture sur bois, Crochet représentant un ancêtre féminin  - Papouasie Nouvelle Guinée - XIX éme siècle.

Sculpture sur bois, Crochet représentant un ancêtre féminin - Papouasie Nouvelle Guinée - XIX éme siècle.

Statue de rituel de prise de grades masculins - Vanuatu - XIX éme siècle.

Statue de rituel de prise de grades masculins - Vanuatu - XIX éme siècle.

Statue en tuf basaltique, Tête monumentale Moai - Iles de Pâques

Statue en tuf basaltique, Tête monumentale Moai - Iles de Pâques

Statue sur bois, Figure masculine et à côte - Iles de Pâques  - XVII / XVIII éme siècle.
Statue sur bois, Figure masculine et à côte - Iles de Pâques  - XVII / XVIII éme siècle.

Statue sur bois, Figure masculine et à côte - Iles de Pâques - XVII / XVIII éme siècle.

Vannerie, coquille de nacre, dents de chien - Figure du dieu Kuka'Ilimoku - Îles Hawaii - XVIII éme siècle.

Vannerie, coquille de nacre, dents de chien - Figure du dieu Kuka'Ilimoku - Îles Hawaii - XVIII éme siècle.

Sculpture sur bois - Figure du dieu Lono - Îles Hawaii - XVIII éme siècle.
Sculpture sur bois - Figure du dieu Lono - Îles Hawaii - XVIII éme siècle.

Sculpture sur bois - Figure du dieu Lono - Îles Hawaii - XVIII éme siècle.

La dernière partie est consacrée aux arts des Amériques, aussi bien l'Amérique du sud avec la Colombie, le Mexique, le Canada.

Pour cette partie également il s'agit principalement de sculptures sur différents matériaux.

Sculpture taïnora - Pendentif - Colombie - XI / XV éme siècle.

Sculpture taïnora - Pendentif - Colombie - XI / XV éme siècle.

Sculpture taïno - Pierre à trois pointes - Petites Antilles - XIII / XV éme siècle.
Sculpture taïno - Pierre à trois pointes - Petites Antilles - XIII / XV éme siècle.

Sculpture taïno - Pierre à trois pointes - Petites Antilles - XIII / XV éme siècle.

Sculpture Maya en silex - Symbole du pouvoir royal  - Mexique / Amérique centrale - VII éme / IX éme siècle.

Sculpture Maya en silex - Symbole du pouvoir royal - Mexique / Amérique centrale - VII éme / IX éme siècle.

Sculptures Maya en terre cuite - Statuette sifflet - Mexique - VII éme / X éme siècle.
Sculptures Maya en terre cuite - Statuette sifflet - Mexique - VII éme / X éme siècle.
Sculptures Maya en terre cuite - Statuette sifflet - Mexique - VII éme / X éme siècle.

Sculptures Maya en terre cuite - Statuette sifflet - Mexique - VII éme / X éme siècle.

Sculpture en pierre de Teotihuacán - Mexique - III éme / VII éme siècle.
Sculpture en pierre de Teotihuacán - Mexique - III éme / VII éme siècle.

Sculpture en pierre de Teotihuacán - Mexique - III éme / VII éme siècle.

Sculpture en pierre huaxtèque  - Mexique - XIV éme / XVI éme siècle.
Sculpture en pierre huaxtèque  - Mexique - XIV éme / XVI éme siècle.
Sculpture en pierre huaxtèque  - Mexique - XIV éme / XVI éme siècle.

Sculpture en pierre huaxtèque - Mexique - XIV éme / XVI éme siècle.

Sculpture en bois, tambour rituel  - Mexique - XIV éme siècle.

Sculpture en bois, tambour rituel - Mexique - XIV éme siècle.

Sculpture aztèque en pierre, serpent à plumes - Mexique - XV éme / début XVI éme siècle.
Sculpture aztèque en pierre, serpent à plumes - Mexique - XV éme / début XVI éme siècle.

Sculpture aztèque en pierre, serpent à plumes - Mexique - XV éme / début XVI éme siècle.

Sculpture tsimshian en pierre, - Canada - XVIII éme / début XIX éme siècle.

Sculpture tsimshian en pierre, - Canada - XVIII éme / début XIX éme siècle.

Sculpture tsimshian en bois peint - Canada - XIX éme siècle.
Sculpture tsimshian en bois peint - Canada - XIX éme siècle.

Sculpture tsimshian en bois peint - Canada - XIX éme siècle.

Sculpture en bois, Pilier de maison - Canada - seconde moitié du XIX éme siècle.

Sculpture en bois, Pilier de maison - Canada - seconde moitié du XIX éme siècle.

J'avais prévu de visiter cette partie du musée depuis un moment, l'occasion s'est présentée et je n'ai pas regretté cette visite.

Pour plusieurs parties de cet espace, il y a des thèmes communs avec le musée du quai Branly que je vous avais présenté il y a quelques années, pour revoir cet article cliquez ici 

Si vous aimez prendre du temps et admirer des œuvres peu connues mais intéressantes, vraiment n'hésitez pas à passer un moment dans cette partie du musée où les œuvres sont parfaitement mises en valeur, 

A bientôt pour de nouvelles visites !

Lire la suite

Le Louvre : mes œuvres préférées.

20 Février 2022 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée, #Louvre

Cela fait longtemps que je souhaitais préparer un article consacré à mes œuvres préférées du musée du Louvre,

Je pensais choisir une vingtaine d'œuvres. Et puis j'ai commencé à regarder mes très nombreuses photographies faites lors de mes visites et le nombre d'œuvres a monté, monté, monté, ...

Car comment choisir entre des peintures, des sculptures, des objets d'art ?

Comment choisir parmi les œuvres orientales, égyptiennes, grecques, romaines, la peinture française, la peinture italienne, ...

J'ai trié par grandes catégories et j'ai fait un choix, forcément subjectif, des œuvres qui me touchent le plus. Certaines sont des incontournables et très connues, d'autres sont un peu moins "connues". Toutes ces œuvres viennent des trois ailes du musée : Richelieu, Sully et Denon.

Au final pour cet article j'ai choisi 67 œuvres qui représentent les antiquités orientales, l'Egypte antique, les arts de l'Islam, la peinture française, la peinture italienne, la peinture du nord, les objets d'art et pour terminer des sculptures européennes.

Cet article est très long, mais je n'ai pas réussi à faire court : comme souvent 😀 !

Bonne lecture et n'hésitez pas à me donner votre avis pour savoir si vous auriez fait d'autres choix.

Suite à une récente visite, je vous propose une mise à jour, sans ajouter de nouvelles œuvres mais avec de nouvelles photographies des esclaves de Michel-Ange et de la vénus de Milo.

Le musée du Louvre

Pour commencer cet article, je présente des œuvres des Antiquités orientales.

Elles sont nombreuses et illustrent la richesse des découvertes au proche et moyen orient.

La première œuvre présente une statue "d'Ebih-il, l'intendant".

Sa barbe bien taillée, son léger sourire et l'aspect soigné de ses yeux donnent un très bel aspect à cette statue trouvée en 1934 à Mari au temple d'Ishtar, elle date de 2500 / 2340 av. JC

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une autre statue, de "Goudéa, Prince de Lagash", statue assise dédiée au dieu Ningishzida.

Il s'agit d'une statue en diorite, vers 2120 av. JC, à Tello, ancienne Girsu, dans l'Irak actuel.

Le musée possède d'autres statues du prince Goudéa dont celle au vase jaillissant, je trouve celle-ci très belle.                  

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une stèle très célèbre : "le code d'Hammurabi", elle vient de Suse en Mésopotamie, l'Irak actuel.

Avec plus de deux mètres de haut elle est très impressionnante, Hammurabi le roi de Babylone a fait graver un texte de lois. Cette stèle date d'environ1760 av. JC.

C'est une œuvre majeure du musée.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Les œuvres suivantes sont également très spectaculaires : le roi Sargon II décide la construction d'une nouvelle ville et un nouveau palais 

La "cour Khorsabad" présente les vestiges d’une ville bâtie en à peine dix ans, à la fin du 8e siècle avant notre ère, mais qui ne fut jamais terminée.

Ces statues sont très spectaculaires et assez grandes. On les connait également sous le nom "des taureaux de Khorsabad".

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite le Chapiteau d'une colonne de la salle d'audiences du palais de Darius Ier, cette colonne date de 500 / 510 av. JC. elle fut trouvée à Suse dans l'Iran actuel.

Deux taureaux sont positionnés au niveau du chapiteau, la salle du palais de Darius 1er comprenait de nombreuses colonnes.

Pour la reconstitution les colonnes elles ont été limitées en hauteur, initialement elles avaient .une hauteur de 21 m. Ces taureaux ont été reconstitués à partir de fragments.

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Dans la salle suivante se trouve un décor mural en briques du palais du roi Darius 1er., dont "la frise des archers" qui est également une œuvre de premier ordre et très connue.

Les décors ont été reconstitués au Louvre, les briques avaient été retrouvées lors de fouilles. Plusieurs murs ont été reconstitués.

N'hésitez pas passer du temps dans cette salle, je trouve cet endroit sublime.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite nous changeons de collection : L'Egypte antique occupe une part importante du musée, dans l'aile Sully.

Pour accueillir les visiteurs "un grand sphinx" est posé en haut d'un petit escalier,
il offre une belle introduction à ce que l'on va voir ensuite.

Ses dimensions sont assez impressionnantes avec presque 5 mètres de long. Venant de Tanis il est en granite rose.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est sans doute la plus célèbre des collections égyptiennes du Louvre : "Le scribe assis", de la 4eme ou 5eme dynastie, 2600-2350 av. JC.

Cette œuvre en calcaire peint a été trouvée à Saqqara. 

L'expression du visage est absolument remarquable. Le terme chef d'œuvre n'est pas usurpé !

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est "un buste du roi Akhénaton", vers 1350, ce buste est un fragment de pilier d'un édifice bâti à l'est de Karnak.

Il s'agit d'un don du gouvernement égyptien à la France pour la part prise dans la sauvegarde des monuments de Nubie en 1972

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Je trouve l'œuvre suivante très touchante, il s'agit "d'une petite statuette d'Akhénaton et Nefertiti", 1345 av. JC, en calcaire peint.

Au dos les cartouches d'Aton, du Roi et de la Reine.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière œuvre de cette sélection égyptienne est un "pendentif au nom du roi Osorkon II"  : la famille du dieu Osiris.

Le dieu Osiris est assis entre sa femme Isis et son fils Horus. 874-850 av. JC.

Œuvre en or, lapis-lazuli et verre rouge

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Dans la partie suivante Les statues de la Grèce antique et de la Rome antique inspirée d'œuvres Grecques, pour cette partie également les collections du musée sont très riches, avec quelques statues célèbres.

Si vous visitez le musée, ne ratez pas la salle des Cariatides, qui en plus de la qualités des sculptures exposées est un chef d'œuvre architectural.

Pour commencer cette sélection : "La Vénus de Milo", cette statue représente Aphrodite et fut trouvée sur l'ile de Milo, elle date de 130 / 100 av. JC.

C'est une des œuvres les plus connues du musée. A ne pas rater lors d'une visite ... mais essayez d'y aller tôt car généralement il y a beaucoup de monde devant.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Située en haut du grand escalier Daru dans l'aile Denon, la Victoire de Samothrace semble flotter, elle a une immense célébrité, elle date d'environ 190 av. JC.

Lors de sa découverte au XIX éme siècle sur l'ile de Samothrace, elle était brisée en de nombreux morceaux et fut restaurée, c'est une grande et très belle statue. Vous ne pouvez pas la rater

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Dans la même salle que la Vénus de Milo, du côté opposé se trouve une grande statue de 3.95 m de haut : La Pallas de Velletri.

Cette statue d'Athéna date du 1er siècle ap. JC et fut découverte en 1797 en Italie à Velletri.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière sculpture de cette sélection est "les trois grâces", divinités de la végétation et de la beauté, compagnes du dieu Apollon. 

Ce groupe de trois grâces date du 2éme siècle apr. JC, la sculpture romaine est inspirée d'une peinture grecque aujourd'hui disparue. N'hésitez pas à faire le tour de ce groupe.

Si vous vous rendez au musée Condé à Chantilly, vous pourrez admirer une peinture de Raphael sur le même sujet.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite je vous propose une sélection consacrée Aux arts de l'Islam, cette partie du musée se trouve dans l'aile Denon.

Cette partie du musée regroupe des œuvres de différents pays, différents continents et différentes périodes. Lors des différentes visites j'ai toujours été émerveillé par la finesse des œuvres présentées.

La première œuvre est le "Lion dit de Monzon", ce bronze coulé et décoré vient d'Espagne, il date du XII et XIII éme siècle. Cette statue aurait pu être une bouche de fontaine, mais d'autres hypothèses sont possibles.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une "Pyxide au nom d'Al-Mughira", cette petite boite fermée en ivoire est sculptée dans un seul tronçon de défense.

Sa décoration est foisonnante de détails. Elle date de 968 et provient d'Espagne à Madinat Al-Zahra à côté de Cordoue.

Si vous visitez les collections des arts de l'Islam, n'hésitez pas à passer du temps pour profiter des détails de cette petite boite à couvercle. Un vrai coup de coeur. 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est une aiguière dite à tête de coq, Iran, 13 éme siècle.

Cette aiguière ajourée comporte une partie étanche, elle comprend des inscirptions en arabe et en persan.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite un "globe céleste" en cuivre incrusté d'argent, provenant d'Isfahan (?) en Iran, il date de 1144.

Sa surface présente une carte du ciel, avec1025 étoiles représentées par des incrustations en argent, dont la taille dépend de la luminosité des étoiles.

 

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le "Baptistère de Saint Louis", vient de Syrie vers 1320-1340. Il a été réalisé par le maître Muhammad ibn al-Zayn. Il est constitué de laiton martelé, de décor gravé et incrusté d'argent, d'or. Les détails de ses décorations sont incroyables. 

Ce bassin est postérieur à la vie de Saint Louis, il fut utilisé pour le baptême de Louis XIII. mais également celui du fils de Napoléon III

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière œuvre de cette sélection est un "coffret en ivoire" avec de l'argent, provenant d'Inde, au XVII éme siècle.

La décoration de ce coffret reprend des formes présentes dans les palais et mosquées moghols.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La section suivante est consacrée à la peinture française,

Au musée les espaces réservés à la peinture française sont vastes et sont répartis dans différentes parties du musée dont les ailes Sully et Denon, on y trouve de très grands tableaux et d'autres plus intimistes, avec des scènes historiques, des batailles, des portraits. ...

La première peinture de cette sélection est un portait du "Roi François 1er, roi de France" par Jean Clouet, vers 1530.

Jean Clouet et son fils François sont considérés comme les plus grands portraitistes du XVI éme siècle. Ce portrait est très célèbre.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une peinture de l'école de Fontainebleau, "Portrait présumé de Gabrielle d'Estrées et de sa sœur la duchesse de Villars", vers 1594.

Gabrielle d'Estrée qui était une favorite du Roi Henri IV est à droite sur ce tableau, le fait que sa sœur pince l'extrémité du sein de sa sœur serait un signe annonçant la grossesse de Gabrielle d'Estrée, mais le symbole de ce geste serait plus complexe. 

Très beau et très étonnant tableau.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau suivant est signé Georges de La Tour, "Saint Thomas à la pique", vers 1635.

Ce tableau est entré dans les collections du musée en 1988, suite à une souscription publique. Il présente Saint Thomas éclairé par une très belle lumière.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau suivant est également signé Georges de La Tour, il s'agit du "Tricheur à l'as de carreau", vers 1635-1638.

Ce tableau est très célèbre et illustre une situation cocasse où le personnage le plus à gauche joue aux cartes, tout en trichant avec des cartes cachées dans son dos.

Ce n'est pas beau de tricher !

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est signée Jean Antoine Watteau, "Pierrot dit autrefois Gilles", vers 1718-1719.

Le personnage et la scène présentée sont assez énigmatiques, mais il se dégage quelque chose singulier de ce tableau.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une peinture de Jean Honoré Fragonard, "Portrait de l'abbé de Saint-Non", 1769.

Cette toile fait partie de la série Figure de fantaisie, il y a beaucoup de couleurs et d'énergie sur cette peinture, j'aime beaucoup !

Une autre peinture de Fragonard aurait pu faire partie de cette sélection "Le verrou", mais je n'ai pas de photographie de qualité suffisante : le musée protège depuis plusieurs années certaines œuvres par des vitres ce qui rend les photographies difficiles ou de trop mauvaise qualité.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une peinture de la grande portraitiste Elisabeth Louise Vigée Lebrun, "Portrait de Madame Molé Reymond", peinte en 1786

Il y a beaucoup de joie, de vie et de sourire dans ce portait.

J'aime beaucoup.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une œuvre de Pierre Narcisse Guérin, "Jeune fille en buste", vers 1800.

Je trouve ce portrait de 3/4 d'une grand beauté, avec cette jeune femme qui serre ses seins et son visage très calme et serein.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La peinture suivante est une très grande peinture de Jacques-Louis David, il s'agit du "sacre de l'Empereur Napoléon 1er", presque 10 mètres de long, vers 1806 / 1807.

Ce tableau illustre le sacre de Napoléon 1er le 2 décembre 1804 dans la cathédrale Notre Dame, le peintre montre le moment où l'Empereur couronne Joséphine,

C'est quand même un un bel outil de propagande car on peut voir la mère de Napoléon au centre de la toile, alors qu'elle n'a pas assisté à ce couronnement ...

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une autre peinture célèbre de Jean Auguste Dominique Ingres, "La grande Odalisque", 1814. 

Une odalisque est un mot issus d'un mot Turc, il désigne une servante qui servait le harem du Sultan.

Le peintre a pris quelques libertés avec l'anatomie en ajoutant quelques vertèbres au modèle ...

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau suivant est également signé Jean Auguste Dominique Ingres, "le bain Turc", 1852 / 1862.

Il présente l'aboutissement des recherche d'Ingres sur le thème des baigneuses. Le tableau précédent se trouve dans l'aile Denon, celui-ci dans l'aile Sully.

Dans un style comparable le musée propose un autre tableau "la baigneuse" dite "baigneuse Valpinçon". 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite un tableau de Théodore Géricault, "Le radeau de la Méduse", 1818 / 1819

Le sujet de ce tableau est sombre, il illustre un événement tragique de la marine française.

De grandes dimensions 7.16 x 4.91 m, l'aspect sombre est accentué par les composants utilisés par Géricault, qui entraine un assombrissement irréversible.

Si vous vous rendez dans l'aile Sully, un petit tableau illustre le même thème, il est lui en bien meilleur état, troisième photographie de cette série.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Que dire du tableau suivant, si ce n'est qu'il est également célébrissime il s'agit de "28 juillet 1830, la liberté guidant le peuple", d'Eugène Delacroix, 1831

Ce tableau illustre la révolution de juillet 1830 qui entraina la chute du Roi Charles X, le peintre montre les morts et la révolte du peuple.

Ce grand tableau fut présenté en 1831.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Pour finir cette sélection française une autre peinture d'Eugène Delacroix, "Jeune orpheline au cimetière", 1824.

Cette peinture est un travail préparatoire pour la peinture "Scène des massacres de Scio" restaurée récemment.

Pour revenir à la jeune orpheline, le tableau est assez petit, il illustre la tristesse voire l'inquiétude.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La partie suivante est consacrée à "la peinture italienne" qui est très présente au Louvre, une grande partie des tableaux est exposée dans la Grande Galerie et dans les salles adjacentes.

Si vous allez au Louvre il faut se diriger vers l'aile Denon pour profiter de la peinture italienne.

La première peinture est de Guido di Pietro, dit Fra Angelico, il s'agit du "Couronnement de la Vierge Marie", vers 1430 - 1432. Ce retable illustre la maitrise de la perspective du peintre.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite un portrait peint par Sandro Botticelli, "Portrait de jeune homme", vers 1475-1500. 

Ce tableau n'est sans doute pas le plus célèbre du musée, mais je trouve cette œuvre très belle, avec le sérieux du sujet.

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une œuvre de Pietro di Cristoforo Vannucci dit le Pérugin, "Saint Sébastien", vers 1490 - 1500.

Ce Saint a été traité par de nombreux artistes, l'artiste a choisi de le présenter de manière symétrique.

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le Louvre possède cinq tableaux de Léonard de Vinci, j'ai hésité avant de mettre Mona Lisa dans cet article tant la photographie est médiocre avec les reflets et prise de loin ... mais bon il s'agit de La Joconde et des visiteurs du monde entier viennent la voir.

C'est sans doute une des stars, voire la star du musée. En arrivant parmi les premiers visiteurs dés l'ouverture, j'ai pu à plusieurs reprises profiter de son regard, il se dégage quelque chose de ce tableau. Si vous arrivez un peu tard, il faudra patienter avant d'en profiter ...

Commencé en 1503 le tableau représente un portrait de Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo, le maitre italien a continué à travailler sur ce tableau jusqu'à sa mort en 1519.

Je présente également une réflectographie infrarouge du tableau qui était présentée en 2019 lors de la grande exposition consacrée au maître, on peut voir une fissure assez importante au dessus de la tête.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Sur le mur faisant face à la Joconde se trouve un immense tableau : par sa qualité et par ses dimensions, il s'agit des "Noces de Cana", de Paolo Caliari dit Véronèse en 1562-1563.

Souvent lorsque je rentre dans la salle des états je passe beaucoup de temps à admirer les Noces de Cana, Cet immense tableau de 9.94 x 6.77 m le mérite,

Si vous allez au Louvre pour la première fois il faut évidemment admirer La Joconde, mais n'oubliez pas les Noces de Cana !

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le Louvre possède cinq peintures de Leonard De Vinci dont quatre sont exposées dans la grande galerie, la Joconde étant dans la salle des états, le tableau du maitre qui me touche le plus est sans doute La sainte Anne,

Le nom complet de cette peinture est "La vierge, l'enfant Jésus et la Sainte Anne". Léonard a travaillé sur cette peinture jusqu'à la fin sans qu'elle soit totalement terminée, plus grande que la Joconde ou La belle ferronnière, l'œuvre a été restaurée récemment avec des couleurs éclatantes : une merveille.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Un autre chef d'œuvre de Léonard de Vinci est "un portrait de femme dit la belle ferronnière". Elle a été peinte à la fin du XV éme siècle, vers 1490-1497. Le modèle n'est pas certain.

Il s'agit d'un tableau peint dans sa période Milanaise, avec une posture de trois-quarts très novatrice pour l'époque, Léonard a également utilisé cette posture pour la Dame à l'Hermine que l'on peut voir à Cracovie. 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau suivant est signé Raffaello Santi dit Raphaël, il s'agit de "La Vierge Marie et l'Enfant Jésus et le petit saint Jean Baptiste dit La belle Jardinière", peinte vers 1507-1508.

Encore une œuvre majeure dans la grande galerie, le titre a été donné au XVIII éme siècle qui est lié à la Vierge Marie aux pieds nus se reposant avec des enfants pendant les travaux des champs. D'une grande beauté.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est également signée Raphaël, elle a été peinte vers 1514-1515. Elle représente un portrait de "Baldassarre Castiglione".

Cette célèbre  peinture montre la posture et le costume du modèle très élégamment vêtu.

Pour cette œuvre également n'hésitez pas à passer du temps à l'observera

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La série de peintures suivantes est sans doute une des plus surprenantes du musée, elle présente quatre tableaux appelés "les saisons",

Les portraits de profil présente des personnages avec un mélange humain, de légumes, de fruits et de branches.

C'est une œuvre de Giuseppe Arcimboldo, vers 1563 / 1573. Les tableaux du Louvre sont des copies réalisées par Giuseppe Arcimboldo lui même.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Encore un chef d'œuvre pour la dernière peinture de cette sélection, il s'agit d'une peinture de Michelangelo Merisi dit Le Caravage, "la diseuse de bonne aventure", vers 1595 - 1598. 

Le tableau montre les deux protagonistes avec un sens poussé du détail, vraiment un très beau tableau.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La section suivante est consacrée à La peinture du nord.

Pour cette partie également les collections du musée du Louvre sont très riches avec des artistes tels que Rubens, Rembrandt, Vermeer, ...

Au début de la visite vous pourrez profiter d'une très grande salle, la galerie Médicis, qui présente des grands tableaux de Pierre Paul Rubens, commandés pour le palais du Luxembourg, ces tableaux évoquent sur un mode héroïque les grandes périodes de l'épouse d'Henri IV : Marie de Médicis, peintes de 1622 à 1625

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

D'un point de vue chronologique la première œuvre de cette sélection est "Le changeur et sa femme", de Quentin Metsys, 1514

Cette peinture est pleine de détails, elle illustre le métier du joaillier pesant de l'or et son épouse.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite le tableau "Portrait d'Hélène Fourment et deux de ses enfants", de Pierre Paul Rubens, 1635 / 1636

Hélène Fourment était la seconde épouse du peintre, je trouve ce tableau plein de tendresse, avec le regard du petit garçon vers le spectateur et la petite fille qui regarde sa maman et son frère, le tableau est partiellement inachevé. J'aime beaucoup.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite deux célèbres peintures de Frans Hals, la première est intitulée "Le Bouffon au luth", vers 1623-1624.

La peinture montre un artiste souriant, avec un costume à rayure, qui joue du luth.

L'artiste ne regarde pas son instrument et son regard est porté vers le côté. Encore une célèbre œuvre.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La seconde œuvre de Frans Hals, est "Une figure de fantaisie hollandaise dite La Bohémienne", vers 1626.

Le titre est lié au personnage de cette bohémienne, qui est probablement une courtisane.

Je trouve le regard de cette jeune femme assez espiègle, cette œuvre a une très grande renommée. 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Les deux peintures suivantes sont de Rembrandt Harmensz, van Rijn, dit Rembrandt, la première est "Le bœuf écorché", 1655.

Plusieurs œuvres de ce célébrissime peintre sont exposées au Louvre. Pour Le bœuf écorché le sujet traité et la qualité de la peinture sont indéniables, j'aime beaucoup

Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le tableau  suivant de Rembrandt Harmensz, van Rijn, dit Rembrandt , est "L'autoportrait au chevalet", 1660.

Ce tableau présente l'artiste qui avait alors 54 ans avec les effets de l'âge.

Les couleurs du tableau sont assez sombres, Rembrandt se présente comme un maitre ancien de la Renaissance.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le musée possède deux tableaux de Johannes Vermeer, "La dentelière" et "l'Astronome",

J'ai choisi de présenter La dentelière vers 1669-1670, mais j'aurais pu également présenter l'Astronome tant ces deux œuvres sont remarquables. Mais sur les photographies de l'Astronome mes photographies ont de vilains reflets, la faute aux vitres de protection 😞

Pour revenir à "La dentelière", il s'agit d'un petit tableau, qui comme d'autres œuvres de Vermeer est plein de détails avec une superbe lumière. Les deux tableaux du maitre de Delft sont situés l'un à côté de l'autre, à ne rater sous aucun prétexte !

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La section suivante présente Des objets d'art / les arts décoratifs.

La première œuvre est associée à l'Abbé Suger qui fut un illustre ecclésiastique de la basilique St Denis, où il mis en œuvre une nouvelle structure architecturale : l'art gothique.

Concernant  "l'Aigle de Suger" il s'agit d'une création à partir d'un vase d'Egypte ou de la Rome impériale, avec une monture avant 1147.

Vous ne pouvez pas le rater il est situé au début de la partie réservée aux objets d'art dans l'aile Richelieu

 

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Toujours dans la même partie se trouve la célèbre "épée du sacre des Rois de France" dite de "Charlemagne" ou "Joyeuse"

Dans les fait elle fut fabriquée bien après Charlemagne, a priori pour le sacre de Philippe Auguste en 1179,

Elle a servi pour la dernière fois pour le couronnement de Charles X en 1825.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est superbe, il s'agit d'une "Vierge à l'enfant de Jeanne d'Evreux", Paris entre 1324 et 1339, donnée par la Reine Jeanne d'Evreux à l'abbaye de Saint Denis en 1339.

Elle est en argent doré, un reliquaire sous forme de fleur de lys accueillait des reliques de Marie.

Une œuvre majeure avec un niveau de détails assez incroyable

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite un pommeau d'épée "des grands maitres de l'ordre de Malte", dite de la "Religion", Offert par Philippe II d'Espagne à Jean Parisot de la Valette en 1565, remise à Bonaparte en 1798 lors de la capitulation de Malte.

Je ne présente que le pommeau tant il m'a impressionné lors de ma visite de cette partie du musée.

Le Louvre : mes œuvres préférées.

L'œuvre suivante est signée Pierre Reddon, il s'agit d'un "Ecu et d'un Morion de Charles IX", ils sont en acier repoussé plaqué d'or et émaillé avec de la soie brodée de fils d'or, vers 1555 - 1560.

Avec un grand niveau de détails, ces œuvres n'étaient pas destinées à la guerre, plutôt pour parader. Superbe.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

 

Les bijoux sont présentés dans la superbe galerie d'Apollon.

Dans une même vitrine il est possible d'admirer trois célèbres diamants, de droite à gauche sur la première photographie : Le grand Sancy, puis le Régent, puis un diamant rose dit Hortensia. Ces trois diamants sont associés à la monarchie et à l'Empire

Depuis 1661 le Grand Sancy de 55.23 carats appartenait à Louis XIV, il ornait la couronne de sacre de Louis XV et Louis XVI. Avant d'appartenir à Louis XIV, il fut la propriété d'Harlais de Sancy, du Roi d'Angleterre Jacques 1er, puis au cardinal de Mazarin.

Le Régent fut découvert en 1698 en Inde, il est acheté en 1717 par Philippe d'Orléans qui assurait la régence, d'où le nom du diamant. Il fut porté par tous les souverains, En dernier il fut monté sur le diadème de l'impératrice Eugénie. De 140.64 carats, il est considéré comme un des plus beaux diamants.

Le troisième est un peu moins spectaculaire, Hortensia est un diamant rose acheté par Louis XIV qui le portait en boutonnière, au XIX éme siècle il fut porté par Napoléon 1er, Charles X et l'impératrice Eugénie

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Le bijou suivant est dit "Aigle de Pologne", 1640-1660,

Cet aigle blanc, figure de l'ordre de la chevalerie polonaise appartenait déjà aux collections de Louis XIV lors d'un inventaire de 1673. 

Lors de ma visite à la galerie d'Apollon ce bijou m'a impressionné par sa finesse, il est constitué de grenat, de 149 rubis, d'émeraude, de perle et d'or émaillé.

Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière partie de cet article présente La sculpture européenne qui se trouve à différents endroits du musée, dans l'aile Denon, dans l'aile Richelieu et également dans les deux nouvelles cours créées lors de la construction du grand Louvre, la cour Marly et la cour Puget.

La première œuvre de cette sélection est "Le Christ décloué de la croix" dit "Christ Courajod", venant de Bourgogne, vers 1125-1150. 

Sur une partie de cette sculpture sur bois il reste une partie en polychromie, restaurée en 2008 - 2011. Cette statue est assez grande avec 1.55 m de haut.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite deux sculptures de Michelangelo Buonarroti, dit Michel Ange, "L'esclave mourant" et "l'esclave rebelle", 1513. Elles devaient s'intégrer dans le tombeau du pape Jules II.

Mais Michel Ange n'a pas totalement achevé ce tombeau que l'on peut voir à Rome dans la basilique Saint Pierre aux Liens avec la célèbre sculpture de Moise.

Mais revenons aux esclaves qui sont habituellement dans la galerie Michel-Ange dans l'aile Denon. C'est un groupe de deux statues en marbre, ces derniers mois elles étaient en restauration, Les premières photographies présentées ont été prises avant la restauration.

La deuxième série a été prise après restauration, elles sont à nouveau visibles dans la galerie Michel-Ange.

A ne surtout pas rater.

Avant restauration.
Avant restauration.
Avant restauration.
Avant restauration.
Avant restauration.
Avant restauration.

Avant restauration.

Après restauration
Après restauration
Après restauration
Après restauration
Après restauration

Après restauration

Ensuite une sculpture de Germain Pilon, "La résurrection", le groupe du Christ ressuscitant entouré de deux soldats gardant le tombeau a été sculpté pour la rotonde des Valois, pour la chapelle funéraire d'Henri II à Saint Denis, la sculpture figurait dans l'inventaire de l'artiste en 1572.

J'aime beaucoup ce groupe de trois personnages dont le Christ, avec une version en couleur et une autre en noir et blanc.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite une autre sculpture en marbre de Antonio Canova, "Psyché ranimée par le baiser de l'Amour", sculpture de 1793.

L'œuvre est plus tardive que les deux précédentes, également située dans la galerie Michel Ange. Je suis admiratif par le détail de cette sculpture, aussi bien les deux protagonistes que leurs mains, leurs visages.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Ensuite deux groupes de sculptures, "Les chevaux de Marly", par Guillaume Coustou, 1743 / 1745.

Ce groupe était destiné au parc du château de Marly, elles ont été déplacées sur la place de la Concorde en 1794,

Mais le temps a endommagé les statues et elles ont été remplacées par des copies en 1984. Aujourd'hui les deux groupes originaux sont visibles dans la cour Marly du Louvre.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

La dernière œuvre de cette sélection est "L'amour essayant une de ses flèches", de Jacques François Joseph Saly, 1753.

Cette statue fut commandée par Mme de Pompadour en 1752, elle fut installée dans différents châteaux.

Cette petite statue, moins de 1 mètre de haut, est d'une grande finesse, elle est rentrée assez récemment aux collections du musée : en 2016. Elle est visible dans l'aile Richelieu dans les salles parallèles à la cour Puget.

Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.
Le Louvre : mes œuvres préférées.

Bravo vous êtes arrivés à la fin de ce long article ! A travers celui-ci je voulais vous partager ma passion pour ce musée, ce fut une sélection bien difficile à faire, j'espère que cela vous donne envie de visiter ce grand et beau musée.

Je n'ai pas beaucoup de doutes sur le fait que j'y retournerai car c'est une découverte permanente, sans parler d'expositions temporaires qui sont de grandes qualités. Certains de mes amis me disent "tu vas encore au Louvre" ... et bien oui 😀 !

C'est sans doute l'article qui m'a demandé le plus de travail, mais quel plaisir à préparer,

Si vous le souhaitez, il y a quelques mois j'avais présenté un article consacré à l'architecture du musée, vous pourrez le revoir en cliquant ICI.

A bientôt pour de nouvelles visites !

Lire la suite

Le Louvre - Les statues Grecques et Romaines.

29 Janvier 2022 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée, #Louvre, #Paris

Fin 2017 j'avais présenté un article consacré aux collections grecques du musée du Louvre, au début de cette année 2022 je suis retourné voir ces collections, je vous propose une mise à jour de l'article de 2017 avec des photographies complémentaires.

Je propose une nouvelle révision d'avril 2022, en ajoutant deux photographies de la Vénus de Milo sous un angle différent.

Pour cette mise à jour j'ai ajouté des photographies, remplacé des clichés par des nouveaux, modifié quelques commentaires mais l'article n'est pas modifié en profondeur.

Lorsque l'on visite cette partie du musée, c'est également l'occasion de voir des sculptures romaines inspirées par l'art Grec. 

Pour commencer une des œuvres principales des collections du Louvre : la Vénus de Milo.

Aphrodite, dite Vénus de Milo, vers 130-100 av. JC
Aphrodite, dite Vénus de Milo, vers 130-100 av. JC
Aphrodite, dite Vénus de Milo, vers 130-100 av. JC
Aphrodite, dite Vénus de Milo, vers 130-100 av. JC
Aphrodite, dite Vénus de Milo, vers 130-100 av. JC

Aphrodite, dite Vénus de Milo, vers 130-100 av. JC

Une autre œuvre célèbre est la Victoire de Samothrace.

Au Louvre cette statue occupe une place privilégiée en haut du grand escalier qui fait la liaison vers les collections.

Au même titre que la Vénus de Milo cette statue est une des œuvres les plus connues du musée.

Victoire de Samothrace, vers 190 av. JC
Victoire de Samothrace, vers 190 av. JC
Victoire de Samothrace, vers 190 av. JC

Victoire de Samothrace, vers 190 av. JC

Les photographies suivantes présentent des œuvres un peu moins célèbres, mais néanmoins remarquables, avec de nombreuses statues, de manière générale les détails de ces statues sont remarquables. 

Aphrodite, dite Vénus d'Arles, époque de l'Empereur Auguste 27 av. à 14 ap. JC
Aphrodite, dite Vénus d'Arles, époque de l'Empereur Auguste 27 av. à 14 ap. JC

Aphrodite, dite Vénus d'Arles, époque de l'Empereur Auguste 27 av. à 14 ap. JC

Aphrodite, du type dit "du Capitole" - 2éme siècle ap. JC d'après un original du 3éme / 2éme siècle av. JC

Aphrodite, du type dit "du Capitole" - 2éme siècle ap. JC d'après un original du 3éme / 2éme siècle av. JC

Aphrodite, déesse de l'amour, du type "Vénus Génitrix" - Vers 80/120 ap. JC d'après un original 430 / 400 av. JC
Aphrodite, déesse de l'amour, du type "Vénus Génitrix" - Vers 80/120 ap. JC d'après un original 430 / 400 av. JC

Aphrodite, déesse de l'amour, du type "Vénus Génitrix" - Vers 80/120 ap. JC d'après un original 430 / 400 av. JC

Tête d'Athena Mattei, vers 100 av. JC

Tête d'Athena Mattei, vers 100 av. JC

Tête d'Aphrodite, déesse de l'amour - 2éme siécle ap. JC d'après un original du 5éme siècle av. JC.

Tête d'Aphrodite, déesse de l'amour - 2éme siécle ap. JC d'après un original du 5éme siècle av. JC.

Statue d'Athéna "La pallas de Velletri", réplique romaine de 100 ap. JC d'après un original vers 430 av. JC
Statue d'Athéna "La pallas de Velletri", réplique romaine de 100 ap. JC d'après un original vers 430 av. JC

Statue d'Athéna "La pallas de Velletri", réplique romaine de 100 ap. JC d'après un original vers 430 av. JC

Portraits royaux de l'Egypte Grecque, entre 305 / 31 av. JC

Portraits royaux de l'Egypte Grecque, entre 305 / 31 av. JC

Tête de statuette, Dyonisos (?) - 1er / 2éme siècle av. JC

Tête de statuette, Dyonisos (?) - 1er / 2éme siècle av. JC

Arés dit "Mars Borghese", réplique du Ier-IIéme siècle ap. JC

Arés dit "Mars Borghese", réplique du Ier-IIéme siècle ap. JC

Eros dieu de l'amour - 2éme siècle ap. JC d'après un original 2éme ou 3éme siècle avant JC
Eros dieu de l'amour - 2éme siècle ap. JC d'après un original 2éme ou 3éme siècle avant JC

Eros dieu de l'amour - 2éme siècle ap. JC d'après un original 2éme ou 3éme siècle avant JC

Zeus dieu des cieux et de l'Olympe - 2éme siècle après JC d'après un original vers 480 / 450 avant JC
Zeus dieu des cieux et de l'Olympe - 2éme siècle après JC d'après un original vers 480 / 450 avant JC

Zeus dieu des cieux et de l'Olympe - 2éme siècle après JC d'après un original vers 480 / 450 avant JC

Vase funéraire, dit "vase de Pergame", II éme siècle av. JC
Vase funéraire, dit "vase de Pergame", II éme siècle av. JC

Vase funéraire, dit "vase de Pergame", II éme siècle av. JC

Plaque de la frise du Parthénon, vers 440 av JC

Plaque de la frise du Parthénon, vers 440 av JC

Amphore panathénaïque - 323 / 322 av. JC

Amphore panathénaïque - 323 / 322 av. JC

Les photographies suivantes présentent la salle des Cariatides construite par Pierre Lescot au 16e siècle pour le roi Henri II.

Le nom de la salle est lié aux quatre figures féminines sculptées pour soutenir la tribune des musiciens, les cariatides tiennent le rôle de pilier.

Cette salle abrite des copies romaines effectuées d'après des œuvres grecques souvent disparues. La salle et les pièces exposées rendent cet endroit remarquable, peut être une des plus belles salles du musée.

la salle des Cariatides
la salle des Cariatides
la salle des Cariatides
la salle des Cariatides
la salle des Cariatides
la salle des Cariatides
la salle des Cariatides
la salle des Cariatides
la salle des Cariatides
la salle des Cariatides

la salle des Cariatides

Dans cette salle les oeuvres présentées sont souvent d'époque romaine, avec dans la majorité des cas une inspiration de sculptures grecques.

Pan, dieu protecteur des troupeaux et des bergers - 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 100 av. JC
Pan, dieu protecteur des troupeaux et des bergers - 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 100 av. JC
Pan, dieu protecteur des troupeaux et des bergers - 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 100 av. JC

Pan, dieu protecteur des troupeaux et des bergers - 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 100 av. JC

Pan retirant une épine d'un satyre - 2éme siècle ap.  JC d'après un groupe 50 av. JC

Pan retirant une épine d'un satyre - 2éme siècle ap. JC d'après un groupe 50 av. JC

Satyre dit "Faune de Vienne" et "Satyre dansant" fragment d'un groupe
Satyre dit "Faune de Vienne" et "Satyre dansant" fragment d'un groupe

Satyre dit "Faune de Vienne" et "Satyre dansant" fragment d'un groupe

Nymphe à la coquille - vers 150 ap. JC d'après un original du 2éme siècle av. JC
Nymphe à la coquille - vers 150 ap. JC d'après un original du 2éme siècle av. JC

Nymphe à la coquille - vers 150 ap. JC d'après un original du 2éme siècle av. JC

Silène portant Dionysos enfant, fils de Zeus - 1er ou 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 300 av. JC
Silène portant Dionysos enfant, fils de Zeus - 1er ou 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 300 av. JC

Silène portant Dionysos enfant, fils de Zeus - 1er ou 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 300 av. JC

Deux Apollons vainqueurs du monstre Python - vers 130 - 150 ap. JC d'après des originaux vers 300 av. JC
Deux Apollons vainqueurs du monstre Python - vers 130 - 150 ap. JC d'après des originaux vers 300 av. JC

Deux Apollons vainqueurs du monstre Python - vers 130 - 150 ap. JC d'après des originaux vers 300 av. JC

Apollon "tueur de lézard" - 1er siècle ap. JC d'après un original vers 350 / 340 av. JC
Apollon "tueur de lézard" - 1er siècle ap. JC d'après un original vers 350 / 340 av. JC

Apollon "tueur de lézard" - 1er siècle ap. JC d'après un original vers 350 / 340 av. JC

Détail de Artémis , dite "Diane de Gabies", 1er siècle ap. JC d'après un original du 3éme siècle av. JC

Détail de Artémis , dite "Diane de Gabies", 1er siècle ap. JC d'après un original du 3éme siècle av. JC

Artémis, déesse de la chasse du type dit "Rospigliosi" - 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 200 av. JC
Artémis, déesse de la chasse du type dit "Rospigliosi" - 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 200 av. JC

Artémis, déesse de la chasse du type dit "Rospigliosi" - 2éme siècle ap. JC d'après un original vers 200 av. JC

Artémis, déesse de la chasse, 2éme siècle ap JC d'après un original vers 330 av. JC
Artémis, déesse de la chasse, 2éme siècle ap JC d'après un original vers 330 av. JC
Artémis, déesse de la chasse, 2éme siècle ap JC d'après un original vers 330 av. JC
Artémis, déesse de la chasse, 2éme siècle ap JC d'après un original vers 330 av. JC

Artémis, déesse de la chasse, 2éme siècle ap JC d'après un original vers 330 av. JC

Les trois grâces, divinité de la végétation et de la beauté, compagnes du dieu Apollon -  2éme siècle ap. JC
Les trois grâces, divinité de la végétation et de la beauté, compagnes du dieu Apollon -  2éme siècle ap. JC
Les trois grâces, divinité de la végétation et de la beauté, compagnes du dieu Apollon -  2éme siècle ap. JC
Les trois grâces, divinité de la végétation et de la beauté, compagnes du dieu Apollon -  2éme siècle ap. JC

Les trois grâces, divinité de la végétation et de la beauté, compagnes du dieu Apollon - 2éme siècle ap. JC

Centaure âgé tourmenté par Eros (Cupidon), réplique romaine du IIéme siècle ap. JC d'après un original du II éme siècle av. JC
Centaure âgé tourmenté par Eros (Cupidon), réplique romaine du IIéme siècle ap. JC d'après un original du II éme siècle av. JC
Centaure âgé tourmenté par Eros (Cupidon), réplique romaine du IIéme siècle ap. JC d'après un original du II éme siècle av. JC

Centaure âgé tourmenté par Eros (Cupidon), réplique romaine du IIéme siècle ap. JC d'après un original du II éme siècle av. JC

La sculpture suivante présente un hermaphrodite endormi, le matelas a été sculpté par Le Bernin au XVII éme siècle. La douceur de la sculpture et le sujet traité rendent la sculpture extraordinaire.

Hermaphrodite endormi, réplique romaine d'après un original du II éme siècle av. JC
Hermaphrodite endormi, réplique romaine d'après un original du II éme siècle av. JC
Hermaphrodite endormi, réplique romaine d'après un original du II éme siècle av. JC
Hermaphrodite endormi, réplique romaine d'après un original du II éme siècle av. JC

Hermaphrodite endormi, réplique romaine d'après un original du II éme siècle av. JC

Le perse vaincu et le gaulois blessé.

Le perse vaincu et le gaulois blessé.

C'est terminé pour cette visite,

Comme souvent j'ai pris un grand plaisir lors de la redécouverte de cette partie du musée, la richesse des collections et la finesse des sculptures méritent une visite spécifique de ces collections,

J'espère que cet article vous donne envie de visiter cette partie du musée, vous pouvez y aller sans réserve !

A bientôt pour de nouvelles visites.

Lire la suite

La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.

10 Janvier 2022 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée

Cet article est consacré à la cité de l'automobile à Mulhouse - collection Schlumpf.

L'histoire de ce musée est associée à deux frères Hans et Fritz Schlumpf.

A la fin des années 1970 alors que leur société a de graves problèmes de trésorerie, un grave conflit social s'installe. Les employés découvre par hasard l'incroyable collection que les deux frères avaient constitué en secret. Cet épisode fut un vrai scandale. Pour éviter la dispersion de la collection le conseil d'état fait classer la collection Schlumpf à l'inventaire des monuments historiques.

Depuis 1982 le musée est ouvert à la visite, de nouvelles voitures ont été ajoutées, mais le socle de cette collection est celui des deux frères.

La visite de ce musée permet de découvrir des centaines de véhicules, dont une incroyable collection de Bugatti, mais également de Rolls-Royce, Mercedes-Benz, ... 

C'est également la possibilité d'un voyage dans le temps avec des "pionnières de l'automobile", certaines marques existent encore, d'autres font partie de l'histoire

Lors de ma visite j'ai fait plus de 450 photographies ... j'ai du faire un choix et n'en présente "que" 150.

Je sais c'est beaucoup, l'article est très long , mais souvent je n'ai pas réussi à choisir !

Inutile de vous préciser que j'ai adoré cette visite 😀.

L'entrée du musée.

L'entrée du musée.

Pour commencer quelques images d'allées du musée et quelques photographies un peu "artistiques".

La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.
La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.
La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.
La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.

Incontestablement les voitures de marque Bugatti sont les stars de ce musée, il y en a 123, dont trois Bugatti Royales. Ces véhicules sont somptueux et dans un superbe état.

Le site de Molsheim où Ettore Bugatti construisait ces automobiles se trouve à un peu plus d'une heure du musée.

Le slogan de la marque était "rien n'est trop beau, rien n'est trop cher".

Torpedo type 17 - 1914.
Torpedo type 17 - 1914.

Torpedo type 17 - 1914.

Torpedo Type T28 - 1921.
Torpedo Type T28 - 1921.

Torpedo Type T28 - 1921.

Biplace sport type 35B - 1927.
Biplace sport type 35B - 1927.

Biplace sport type 35B - 1927.

Coupé type 40 - 1929.
Coupé type 40 - 1929.

Coupé type 40 - 1929.

Biplace course type 35B - 1929
Biplace course type 35B - 1929

Biplace course type 35B - 1929

Cabriolet type 46 - 1930.
Cabriolet type 46 - 1930.

Cabriolet type 46 - 1930.

Le musée possède trois Bugatti "royales", qui sont des véhicules exceptionnels.

Une était en restauration et je n'ai pas pu la voir: la Bugatti Royale Roadster Esders. 

Mais j'ai pu profiter des deux autres joyaux :  La Bugatti Royale Coupé Napoléon qui était la voiture personnelle d'Ettore Bugatti / coupé du Patron.

J'ai pu voir également la Bugatti Royale Limousine Park-Ward, un autre véhicule d'exception

"Royale" coupé type 41  - 1929 - Bugatti Royale Coupé Napoléon / coupé du Patron, Voiture personnelle d'Ettore Bugatti,
"Royale" coupé type 41  - 1929 - Bugatti Royale Coupé Napoléon / coupé du Patron, Voiture personnelle d'Ettore Bugatti,
"Royale" coupé type 41  - 1929 - Bugatti Royale Coupé Napoléon / coupé du Patron, Voiture personnelle d'Ettore Bugatti,
"Royale" coupé type 41  - 1929 - Bugatti Royale Coupé Napoléon / coupé du Patron, Voiture personnelle d'Ettore Bugatti,
"Royale" coupé type 41  - 1929 - Bugatti Royale Coupé Napoléon / coupé du Patron, Voiture personnelle d'Ettore Bugatti,
"Royale" coupé type 41  - 1929 - Bugatti Royale Coupé Napoléon / coupé du Patron, Voiture personnelle d'Ettore Bugatti,
"Royale" coupé type 41  - 1929 - Bugatti Royale Coupé Napoléon / coupé du Patron, Voiture personnelle d'Ettore Bugatti,

"Royale" coupé type 41 - 1929 - Bugatti Royale Coupé Napoléon / coupé du Patron, Voiture personnelle d'Ettore Bugatti,

Limousine type 41 "Royale" - 1933 - la Bugatti Royale Limousine Park-Ward
Limousine type 41 "Royale" - 1933 - la Bugatti Royale Limousine Park-Ward
Limousine type 41 "Royale" - 1933 - la Bugatti Royale Limousine Park-Ward
Limousine type 41 "Royale" - 1933 - la Bugatti Royale Limousine Park-Ward
Limousine type 41 "Royale" - 1933 - la Bugatti Royale Limousine Park-Ward
Limousine type 41 "Royale" - 1933 - la Bugatti Royale Limousine Park-Ward
Limousine type 41 "Royale" - 1933 - la Bugatti Royale Limousine Park-Ward

Limousine type 41 "Royale" - 1933 - la Bugatti Royale Limousine Park-Ward

Mais la collection des Bugatti ne s'arrête pas aux deux Royales, les photographies suivantes présentent d'autres modèles.

Roadster type 43A - 1930
Roadster type 43A - 1930

Roadster type 43A - 1930

Coupé type 55 - 1932.

Coupé type 55 - 1932.

Roadster type 55 - 1933.

Roadster type 55 - 1933.

Coach type 46 - 1933
Coach type 46 - 1933

Coach type 46 - 1933

Berline type 46 - 1934.

Berline type 46 - 1934.

Coach type 55 - 1934.

Coach type 55 - 1934.

Cabriolet type 50T - 1936
Cabriolet type 50T - 1936

Cabriolet type 50T - 1936

Type 57S - Atalante - 1936.
Type 57S - Atalante - 1936.

Type 57S - Atalante - 1936.

Coach type 57 - 1937.

Coach type 57 - 1937.

Cabriolet type 57SC - 1938.

Cabriolet type 57SC - 1938.

Cabriolet type 57C - 1939
Cabriolet type 57C - 1939

Cabriolet type 57C - 1939

Après une longue période d'inactivité, la marque a été relancée à la fin des années 1980, suite à ce rachat une nouvelle voiture d'exception est sortie des ateliers de Molsheim : la Veyron 16.4

Veyron 16.4 - 2005
Veyron 16.4 - 2005
Veyron 16.4 - 2005
Veyron 16.4 - 2005

Veyron 16.4 - 2005

Après cette longue partie consacrée à Bugatti, je continue la visite avec d'autres véhicules exceptionnels dont une riche collection de Rolls Royce et son célèbre emblème "Spirit of Ecstasy".

L'emblème de Rolls-Royce, Spirit of ecstasy.

L'emblème de Rolls-Royce, Spirit of ecstasy.

Type W.O - 1920.
Type W.O - 1920.
Type W.O - 1920.

Type W.O - 1920.

Siver ghost biplace - 1912.
Siver ghost biplace - 1912.

Siver ghost biplace - 1912.

Berlin Phantom I - 1928.
Berlin Phantom I - 1928.

Berlin Phantom I - 1928.

Limousine Phantom II - 1930
Limousine Phantom II - 1930

Limousine Phantom II - 1930

Limousine Phantom III - 1938
Limousine Phantom III - 1938

Limousine Phantom III - 1938

Dans la continuité des Rolls-Royce, la photographie suivante présente une Bentley.

Bentley - Berline type MK6 - 1950
Bentley - Berline type MK6 - 1950

Bentley - Berline type MK6 - 1950

Le musée présente de nombreux véhicules Mercedes-Benz, ce sont principalement des véhicules luxueux, à une exception : le modèle Coach découvrable type 170H de 1937 qui ressemble énormément à la célèbre Coccinelle, mais c'est normal car les deux modèles ont été dessinés par le célèbre Ferdinand Porsche. 

Double phaéton type 28/50 - 1905.
Double phaéton type 28/50 - 1905.

Double phaéton type 28/50 - 1905.

Biplace sport 37/70 - 1906.

Biplace sport 37/70 - 1906.

Torpedo type 28/95 - 1924.
Torpedo type 28/95 - 1924.
Torpedo type 28/95 - 1924.

Torpedo type 28/95 - 1924.

Biplace sport type 720SSK - 1929.
Biplace sport type 720SSK - 1929.

Biplace sport type 720SSK - 1929.

710 SS Cabriolet - 1929.
710 SS Cabriolet - 1929.

710 SS Cabriolet - 1929.

Cabriolet type 500K - 1936.
Cabriolet type 500K - 1936.

Cabriolet type 500K - 1936.

Coach découvrable type 170H - 1937 - Et ce n'est pas une Coccinelle !

Coach découvrable type 170H - 1937 - Et ce n'est pas une Coccinelle !

Cabriolet 540K - 1938
Cabriolet 540K - 1938

Cabriolet 540K - 1938

La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.
La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.
La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.
Coupé type 300L - 1955
Coupé type 300L - 1955

Coupé type 300L - 1955

Cabriolet type 300S - 1955
Cabriolet type 300S - 1955

Cabriolet type 300S - 1955

Les images suivantes présentent des Hispano Suiza, cette marque Hispano-Suisse a fabriqué des voitures luxueuses avant la guerre civile espagnole, ensuite l'activité s'est focalisée sur l'aéronautique.

Biplace sport type Alphonse XIII - 1912.
Biplace sport type Alphonse XIII - 1912.
Biplace sport type Alphonse XIII - 1912.

Biplace sport type Alphonse XIII - 1912.

Cabriolet J12 - 1933
Cabriolet J12 - 1933

Cabriolet J12 - 1933

Coupé chauffeur J12 - 1934

Coupé chauffeur J12 - 1934

Les photographies suivantes présentent des modèles de manière chronologique, le musée les dénomme "Les pionnières", le premier modèle date de 1878 !

Certaines marques sont encore là, d'autres ont disparu.

Puis la suite de l'article présente différentes marques de manière chronologique. 

Jacquot - Tonneau à vapeur - 1878.
Jacquot - Tonneau à vapeur - 1878.

Jacquot - Tonneau à vapeur - 1878.

Benz - Vis à vis type Victoria - 1893.
Benz - Vis à vis type Victoria - 1893.

Benz - Vis à vis type Victoria - 1893.

Menier - Double-Phaéton - 1893.

Menier - Double-Phaéton - 1893.

Benz - Phaéton type vélocipède -1896.
Benz - Phaéton type vélocipède -1896.

Benz - Phaéton type vélocipède -1896.

Maurer-Union - Vis-à-vis type 18 - 1900.

Maurer-Union - Vis-à-vis type 18 - 1900.

Panhard-Levassor - Tonneau type B - 1902.
Panhard-Levassor - Tonneau type B - 1902.

Panhard-Levassor - Tonneau type B - 1902.

De Dion-Bouton - Biplace type J - 1902.

De Dion-Bouton - Biplace type J - 1902.

Deux voitures De Dion-Bouton - 1903 / 1904.

Deux voitures De Dion-Bouton - 1903 / 1904.

Mathis - Biplace sport type Hermes-simplex - 1904.
Mathis - Biplace sport type Hermes-simplex - 1904.

Mathis - Biplace sport type Hermes-simplex - 1904.

Peugeot - Coach type 174 - 1924.

Peugeot - Coach type 174 - 1924.

Renault Landaulet type AGI

Renault Landaulet type AGI

Renault - Berline type 4CV - 1956.

Renault - Berline type 4CV - 1956.

Citroën Torpedo type C3 - 1925.
Citroën Torpedo type C3 - 1925.

Citroën Torpedo type C3 - 1925.

Citroën - Berline 7A - 1934.

Citroën - Berline 7A - 1934.

Isotta-Fraschini - Landaulet type 8A - 1928.
Isotta-Fraschini - Landaulet type 8A - 1928.
Isotta-Fraschini - Landaulet type 8A - 1928.

Isotta-Fraschini - Landaulet type 8A - 1928.

Isotta-Fraschini - Berline type 8A - 1925
Isotta-Fraschini - Berline type 8A - 1925

Isotta-Fraschini - Berline type 8A - 1925

Emblème de Farman - 1928.

Emblème de Farman - 1928.

Ballot - Berline type RH3 - 1930.
Ballot - Berline type RH3 - 1930.

Ballot - Berline type RH3 - 1930.

Horch - Cabriolet type 670 - 1932.
Horch - Cabriolet type 670 - 1932.

Horch - Cabriolet type 670 - 1932.

Alfa Roméo - Roadster type 8C 2,6 - 1933.
Alfa Roméo - Roadster type 8C 2,6 - 1933.

Alfa Roméo - Roadster type 8C 2,6 - 1933.

Voiture de type cycle-car "Quad" - 1934.
Voiture de type cycle-car "Quad" - 1934.

Voiture de type cycle-car "Quad" - 1934.

Maybach - Cabriolet DS8 - 1934.
Maybach - Cabriolet DS8 - 1934.
Maybach - Cabriolet DS8 - 1934.

Maybach - Cabriolet DS8 - 1934.

Arzens - Cabriolet "la baleine" - 1938.
Arzens - Cabriolet "la baleine" - 1938.

Arzens - Cabriolet "la baleine" - 1938.

AFG Grégoire - 1941

AFG Grégoire - 1941

La dernière partie de la visite est consacrée aux véhicules de sport automobile, avec à nouveau de nombreuses marques dont évidemment Bugatti, Mercedes-Benz, Alfa Roméo, Ferrari, Simca Gordini, ...

 

Le hall des voitures de sport.
Le hall des voitures de sport.
Le hall des voitures de sport.
Le hall des voitures de sport.
Le hall des voitures de sport.
Le hall des voitures de sport.
Le hall des voitures de sport.
Le hall des voitures de sport.

Le hall des voitures de sport.

Serpollet - Biplace course type II - 1902.

Serpollet - Biplace course type II - 1902.

Bugatti - Biplace course type 32 - 1923.

Bugatti - Biplace course type 32 - 1923.

Bugatti - Biplace course type 35 - 1925.

Bugatti - Biplace course type 35 - 1925.

Bugatti - Biplace course type 35 - 1925 à 1927.
Bugatti - Biplace course type 35 - 1925 à 1927.

Bugatti - Biplace course type 35 - 1925 à 1927.

Bugatti - Biplace course type 59/50 B - 1938.
Bugatti - Biplace course type 59/50 B - 1938.

Bugatti - Biplace course type 59/50 B - 1938.

Mercedes-Benz - Biplace sport 38/250 SS - 1929.

Mercedes-Benz - Biplace sport 38/250 SS - 1929.

Mercedes-Benz - Monoplace GP W125 - 1937.

Mercedes-Benz - Monoplace GP W125 - 1937.

Mercedes-Benz - Biplace course 300 SLR - 1955.

Mercedes-Benz - Biplace course 300 SLR - 1955.

Simca-Gordini - Biplace sport type 8 - 1939.

Simca-Gordini - Biplace sport type 8 - 1939.

Alfa Roméo - Biplace course 12 C - 1938
Alfa Roméo - Biplace course 12 C - 1938

Alfa Roméo - Biplace course 12 C - 1938

Talbot - Monoplace GP 26C - 1948.
Talbot - Monoplace GP 26C - 1948.

Talbot - Monoplace GP 26C - 1948.

Ferrari - Monoplace F1 156B - 1963.

Ferrari - Monoplace F1 156B - 1963.

Ferrari - Coupé type 250 LM - 1964.
Ferrari - Coupé type 250 LM - 1964.

Ferrari - Coupé type 250 LM - 1964.

Ferrari - Monoplace F1 type 312B - 1970
Ferrari - Monoplace F1 type 312B - 1970

Ferrari - Monoplace F1 type 312B - 1970

Porsche - Coupé 908 LH - 1968.

Porsche - Coupé 908 LH - 1968.

Renault Elf - Monoplace type RE 40 - 1983.

Renault Elf - Monoplace type RE 40 - 1983.

La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.
La musée national de l'Automobile - collection Schlumpf - Mulhouse.

Bravo si vous êtes arrivés jusque là ... l'article est terminé !

Mais je n'ai pas réussi à faire plus court et avouez que cela vaut la peine d'être vu.

Si un jour vous allez à Mulhouse ou en Alsace, vraiment ce musée de l'automobile - collection Schlumpf est incontournable. J'y ai pris un plaisir infini.

Et vous qu'en pensez vous ?

A bientôt pour de nouvelles visites.

Lire la suite

Ecouen - Musée national de la renaissance.

1 Janvier 2022 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée, #château

Il y a quelques semaines j'avais présenté les extérieurs du château d'Ecouen, si vous souhaitez  relire l'article vous pouvez cliquer ICI

Aujourd'hui je vous propose la suite de la visite, avec en particulier les collections et appartements.

Le château accueille les collections du Musée National de la Renaissance, les œuvres présentées sont très variées, comme il n'y avait pas beaucoup de monde j'ai pu largement profiter de cette visite.

Position du château d'Ecouen

La visite commence par la chapelle et l'oratoire, la chapelle est un mélange d'architecture gothique et de renaissance italienne.

Une des pièces principales est une copie contemporaine de la Cène de Léonard de Vinci réalisée par Marco d'Oggiono.

La chapelle et l'oratoire.
La chapelle et l'oratoire.
La chapelle et l'oratoire.
La chapelle et l'oratoire.
La chapelle et l'oratoire.
La chapelle et l'oratoire.
La chapelle et l'oratoire.

La chapelle et l'oratoire.

Ensuite la visite continue par la salle des armes qui initialement servait à accueillir les visiteurs. Aujourd'hui cette salle abrite différentes armes, on peut y voir également une cheminée décorée avec des scènes de l'ancien testament.

La cheminée et les armes.
La cheminée et les armes.
La cheminée et les armes.
La cheminée et les armes.
La cheminée et les armes.

La cheminée et les armes.

Les armes à feu.
Les armes à feu.
Les armes à feu.

Les armes à feu.

Les armures.
Les armures.
Les armures.
Les armures.

Les armures.

Comme je l'expliquais dans l'article précédent, le château fut bâti à la demande du Connétable Anne de Montmorency. Aujourd'hui il est possible de visiter les appartements du Connétable. Les objets de cette salle correspondent à la seconde Renaissance française (post 1540).

Ecouen - Musée national de la renaissance.
Ecouen - Musée national de la renaissance.
Ecouen - Musée national de la renaissance.
Ecouen - Musée national de la renaissance.

Les salles suivantes étaient réservées à Madeleine de Savoie, épouse d'Anne de Montmorency, avec une antichambre, une chambre puis les salles suivantes. Les salles comprennent successivement des styles de la Renaissance Italienne, française, ...

Décoration des salles de Madeleine de Savoie.
Décoration des salles de Madeleine de Savoie.
Décoration des salles de Madeleine de Savoie.
Décoration des salles de Madeleine de Savoie.

Décoration des salles de Madeleine de Savoie.

Horloge Automate dite "Nef de Charles Quint".
Horloge Automate dite "Nef de Charles Quint".
Horloge Automate dite "Nef de Charles Quint".

Horloge Automate dite "Nef de Charles Quint".

Une tenture assez extraordinaire est composée de dix tapisseries et est répartie dans trois salles, il s'agit de La tenture de David et Bethsabée, cette œuvre fut tissée à Bruxelles vers 1525.

On peut voir également La galerie de Psyché qui reliait les appartements du Connétable et son épouse à ceux du Roi Henri II.

Les salles et galerie de Psyché.
Les salles et galerie de Psyché.
Les salles et galerie de Psyché.
Les salles et galerie de Psyché.

Les salles et galerie de Psyché.

Demi-armure d'apparat de François de Montmorency.
Demi-armure d'apparat de François de Montmorency.
Demi-armure d'apparat de François de Montmorency.

Demi-armure d'apparat de François de Montmorency.

Décoration du cabinet du Roi.
Décoration du cabinet du Roi.

Décoration du cabinet du Roi.

La salle suivante abrite la chambre du Roi Henri II, fils de François 1er.

Dans le prolongement la visite continue par la grande salle du Roi, le pavement de cette salle était initialement dans la galerie de Psyché.

La chambre du Roi.
La chambre du Roi.
La chambre du Roi.
La chambre du Roi.

La chambre du Roi.

La grande salle du Roi.
La grande salle du Roi.
La grande salle du Roi.
La grande salle du Roi.
La grande salle du Roi.

La grande salle du Roi.

La visite continue par une salle baptisée "Galerie des arts de feu" qui présente de la vaisselle de table, des faïences peintes et de l'émail, qui viennent de Venise (Murano), de Limoges, ...

Galerie des arts de feu.
Galerie des arts de feu.
Galerie des arts de feu.
Galerie des arts de feu.

Galerie des arts de feu.

Ecouen - Musée national de la renaissance.
Ecouen - Musée national de la renaissance.
Ecouen - Musée national de la renaissance.
Ecouen - Musée national de la renaissance.
Ecouen - Musée national de la renaissance.

La salle suivante est consacrée à de l'orfèvrerie, avec en particulier la plus nombreuse collection française d'orfèvrerie germanique de la Renaissance. Les œuvres présentées comportent de nombreux métaux précieux.

La salle d'orfévrerie.
La salle d'orfévrerie.
La salle d'orfévrerie.
La salle d'orfévrerie.

La salle d'orfévrerie.

La dernière partie de cet article est consacrée à quelques vitraux qui sont présentés dans les collections, avec en particulier une représentation posthume de François 1er. Les vitraux proviennent de différents lieux, dont la Sainte Chapelle de Vincennes.

Quelques vitraux.
Quelques vitraux.
Quelques vitraux.
Quelques vitraux.
Quelques vitraux.

Quelques vitraux.

Vous aurez compris qu'une fois de plus j'ai pris beaucoup de plaisir à la visite de ce château, autant pour la partie extérieure que pour les collections objet de cet article.

N'hésitez pas à prévoir du temps pour visiter ce château / musée situé au nord de Paris et à moins de 30 minutes de mon domicile.

A bientôt pour de nouvelles visites !

Lire la suite

Visite au château d'Ecouen.

12 Décembre 2021 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée, #château

Aujourd'hui je vous présente un château situé à quelques kilomètres de chez moi : le château d'Ecouen.

Cet article n'est consacré qu'aux parties extérieures du château, pour ne pas rédiger un article trop long, une prochaine fois je reviendrai sur les collections et appartements qui se visitent.

Le château actuel date du XVI éme siècle et fut bâti à l'initiative d'Anne de Montmorency qui était connétable de François 1er puis de son fils Henri II.

Aujourd'hui il abrite le musée national de la renaissance avec de superbes collections, j'y reviendrai plus tard

J'y suis allé en novembre, j'ai pu profiter de belles lumières d'automne, le parc actuel fut dessiné par Jules Hardouin Mansart, le jour de ma visite il était agréable de s'y promener

photos extérieures

Vues extérieures du château.
Vues extérieures du château.
Vues extérieures du château.
Vues extérieures du château.
Vues extérieures du château.

Vues extérieures du château.

Les images suivantes présentent quelques détails extérieurs du château

Visite au château d'Ecouen.
Visite au château d'Ecouen.
Visite au château d'Ecouen.
Visite au château d'Ecouen.

La cour intérieure comporte trois ailes, initialement il y en avait quatre, mais une façade fut détruite en 1787 par les Condé. Deux niches situées dans l'aile sud devaient accueillir deux sculptures de Michel Ange, "l'esclave mourant" et "l'esclave rebelle" que l'on peut voir aujourd'hui au Louvre. Deux copies sont installées dans ces niches.

Les images suivantes présentent les trois ailes de la cour intérieure.

La cour intérieur.
La cour intérieur.
La cour intérieur.
La cour intérieur.
La cour intérieur.

La cour intérieur.

Pour terminer cet article, quelques images du jardin et d'éléments architecturaux.

Les jardins.
Les jardins.
Les jardins.
Les jardins.
Les jardins.
Les jardins.

Les jardins.

Si vous êtes à proximité, je vous conseille cette visite, l'endroit à beaucoup de charme et il est facile de s'y promener en prenant son temps.

A bientôt pour de nouvelles visites.

Lire la suite

Architecture du Palais du Louvre.

30 Octobre 2021 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée, #Louvre

Pour ceux qui suivent ce blog, vous savez que je me rends régulièrement au musée du Louvre, dans lequel les collections sont d'une incroyable richesse.

Pour cet article j'ai choisi de présenter des photographies du palais du Louvre prises entre  2016 et aujourd'hui.

Avant d'être le fantastique musée que l'on connait aujourd'hui, Le Louvre fut un lieu de pouvoir durant plusieurs siècles, avec le faste qui s'imposait.

Je propose des images de différentes parties du bâtiment et différentes salles, sans présenter les œuvres. Pour commencer je propose des vues extérieures du palais, depuis les bords de Seine, les jardins des tuileries, la cour carrée, la cour Napoléon, ...

 

Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.
Vues externes du palais.

Vues externes du palais.

Dans les années 1980 la réorganisation du Louvre fut décidée sous l'impulsion de François Mitterrand, une des évolutions principales fut la création de la pyramide par l'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei au milieu de la cour Napoléon, avec des travaux gigantesques. L'objectif était d'améliorer l'accessibilité avec un espace sous la pyramide permettant aux visiteurs de se diriger vers les trois ailes principales.

Controversée lors de sa construction, aujourd'hui la pyramide fait partie du musée, personnellement j'aime beaucoup !

Les images suivantes la présente sous différentes lumières, à différentes époques, dont l'habillage en 2016 par l'artiste JR avec une illusion d'optique qui la faisait disparaitre.

Les dernières images la présente en période de confinement, avec quasiment personne dans la cour Napoléon.

 

La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.
La pyramide.

La pyramide.

Comme vous le savez sans doute le musée est divisé en trois ailes : Sully, Richelieu, Denon, l'espace sous la pyramide permet d'orienter les visiteurs vers ces ailes. Les images suivantes présentent l'architecture de cette partie du musée.

Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries
Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries

Le hall d'entrée sous la pyramide et les galeries

Je propose ensuite des vues intérieures de la structure remarquable de la pyramide.

La structure de la pyramide.
La structure de la pyramide.
La structure de la pyramide.

La structure de la pyramide.

Lors des fouilles des années 80 les remparts du Louvre médiéval furent redécouverts, ils sont parfaitement mis en valeur.

Les murs de l'enceinte médiévale.
Les murs de l'enceinte médiévale.
Les murs de l'enceinte médiévale.
Les murs de l'enceinte médiévale.

Les murs de l'enceinte médiévale.

Ensuite de vous propose la visite de différentes salles et galeries, dont la salle des Caryatides, la salle du manège, la galerie d'Apollon, les appartements Napoléon III, ...

La salle des caryatides
La salle des caryatides
La salle des caryatides
La salle des caryatides

La salle des caryatides

La salle du manège
La salle du manège
La salle du manège

La salle du manège

L'entrée de la galerie d'Apollon
L'entrée de la galerie d'Apollon

L'entrée de la galerie d'Apollon

La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon
La galerie d'Apollon

La galerie d'Apollon

Les appartements Napoléon III
Les appartements Napoléon III
Les appartements Napoléon III
Les appartements Napoléon III

Les appartements Napoléon III

En direction du musée Charles X
En direction du musée Charles X
En direction du musée Charles X

En direction du musée Charles X

En direction de la grande galerie.
En direction de la grande galerie.
En direction de la grande galerie.
En direction de la grande galerie.

En direction de la grande galerie.

La galerie Médicis, à la gloire de Marie de Médicis - Pierre Paul Rubens

La galerie Médicis, à la gloire de Marie de Médicis - Pierre Paul Rubens

La galerie au rez-de-chaussée allant vers le grand escalier
La galerie au rez-de-chaussée allant vers le grand escalier

La galerie au rez-de-chaussée allant vers le grand escalier

En direction des arts de l'Islam

En direction des arts de l'Islam

Les escaliers sont très nombreux dans le palais, ils ont été construits à différentes époques.

Le plus spectaculaire est sans doute le grand escalier qui permet d'accéder à la grande galerie, avec en haut la statue spectaculaire de la victoire de Samothrace. Mais beaucoup d'autres sont intéressants.

Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers
Quelques escaliers

Quelques escaliers

Pour terminer quelques image de la cour Marly qui accueille les grandes sculptures françaises. En face de cette cour se trouve la cour Puget qui accueille également des sculptures.

La cour Marly.
La cour Marly.

La cour Marly.

Sur la période 2016-2021 j'ai pris plusieurs milliers de photographies dans le musée du Louvre, principalement pour les collections, dans cet article j'ai présenté quelques photographies consacrées au palais.

J'ai pris beaucoup de plaisir à revoir ces images et préparer cet article, j'espère que vous également à les voir.

A bientôt pour de nouvelles visites !

Lire la suite

Visite au musée Marmottan - Monet.

23 Septembre 2021 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée

Cet été je suis allé visiter le musée Marmottan Monet où je n'étais jamais allé. Le musée abrite de superbes collections de Claude Monet, Berthe Morisot, ...

Cela faisait longtemps que je souhaitais visiter ce musée, c'est chose faite !

Je vous propose un long article consacré à cette visite, en présentant les trois niveaux du musée, sans pour autant être exhaustif tellement il y a d'œuvres présentées.

Lors de ma visite j'avais visité l'exposition de l'artiste danois Krøyer, j'y ai déjà consacré un article il y a quelques semaines : cliquez ici pour le relire !

Quelques pièces.
Quelques pièces.
Quelques pièces.
Quelques pièces.
Quelques pièces.
Quelques pièces.
Quelques pièces.

Quelques pièces.

Plusieurs œuvres de peintres impressionnistes sont présentées dans la première salle : Pierre-Auguste Renoir, Claude Monet, Berthe Morisot, ...

Londres, le parlement, reflets sur la Tamise - Monet - 1905

Londres, le parlement, reflets sur la Tamise - Monet - 1905

Portrait de Madame Claude Monet - Renoir - 1873

Portrait de Madame Claude Monet - Renoir - 1873

Claude Monet lisant - Renoir - 1873

Claude Monet lisant - Renoir - 1873

Paule Gobillard peignant - Morisot - 1887

Paule Gobillard peignant - Morisot - 1887

Plusieurs pièces se trouvent dans la partie haute du musée, avec des mobiliers de style premier Empire.

Les salles supérieures.
Les salles supérieures.
Les salles supérieures.
Les salles supérieures.
Les salles supérieures.

Les salles supérieures.

Le musée accueille le premier fond public d'œuvres de Berthe Morisot, elle fut cofondatrice et doyenne du mouvement des impressionnistes.

En 1996 les descendants de l'artiste ont fait une donation au musée, celui-ci regroupe vingt cinq toiles et une cinquantaine d'aquarelles de l'artiste. Je présente ci-dessous quelques œuvres de cet artiste de premier ordre.

Elle fut l'épouse d'Eugène Manet devenant la belle sœur du peintre Edouard Manet et prit souvent leur fille Julie comme modèle. Les peintures présentées couvrent une période de 1860 à 1895.

Sélection de quelques peintures de Berthe Morisot.
Sélection de quelques peintures de Berthe Morisot.
Sélection de quelques peintures de Berthe Morisot.
Sélection de quelques peintures de Berthe Morisot.
Sélection de quelques peintures de Berthe Morisot.
Sélection de quelques peintures de Berthe Morisot.
Sélection de quelques peintures de Berthe Morisot.

Sélection de quelques peintures de Berthe Morisot.

La partie basse du musée est consacrée à Claude Monet

Le fils de l'artiste Michel désigna le musée Marmottan comme légataire universel d'œuvres de son père. Lorsqu'il disparu en 1966, le musée reçut ces superbes œuvres

Cette donation exceptionnelle dota le musée du premier fond mondial d'œuvres de cet immense artiste. Lors de sa longue carrière, Claude Monet a peint de différentes manières, les dernières œuvres sont très différentes des premiers travaux.

Si vous avez l'occasion de passer du temps en région parisienne, la visite du musée Marmottan Monet peut être complétée par la visite au musée d'Orsay que je vous ai déjà présenté et qui abrite de nombreux chefs-d 'œuvres, également le musée de l'orangerie qui abrite des cycles des nymphéas que je vous ai également déjà présenté, en faisant un peu de route profitez de la visite de sa maison et des fabuleux jardins de Giverny.

Au musée Marmottan Monet Les œuvres couvrent une très grande période avec entre autres "Impression, soleil levant" ce tableau qui donna son nom au mouvement impressionniste, des séries de "nymphéas", des peintures de son superbe jardin à Giverny, ...

 

Présentation de quelques tableaux.

Présentation de quelques tableaux.

Impression, soleil levant - 1872.
Impression, soleil levant - 1872.

Impression, soleil levant - 1872.

Portrait de Michel Monet en bonnet à pompon - 1880.

Portrait de Michel Monet en bonnet à pompon - 1880.

Cathèdrale de Rouen, effets de soleil, fin de journée - 1892.

Cathèdrale de Rouen, effets de soleil, fin de journée - 1892.

Bras de Seine à Giverny - 1885.

Bras de Seine à Giverny - 1885.

Le château de dolce acqua - 1884.

Le château de dolce acqua - 1884.

Les tuileries - 1876.
Les tuileries - 1876.

Les tuileries - 1876.

Claude Monet a eu comme particularité de peindre de nombreuses séries sur un même sujet, les plus célèbres sont les peintures de la cathédrale de Rouen, les meules, les nymphéas, ...

Les photographies ci-après présentent quelques séries.

L'allée des rosiers.
L'allée des rosiers.
L'allée des rosiers.
L'allée des rosiers.

L'allée des rosiers.

Quelques grands tableaux de C.Monet.
Quelques grands tableaux de C.Monet.
Quelques grands tableaux de C.Monet.

Quelques grands tableaux de C.Monet.

Claude Monet a peint une grande série sur les nymphéas, avec environ 250 œuvres sur ce sujet, les jardins de Giverny comportent un bassin avec cette fleur emblématique du peintre.

Les peintures ci-après couvrent une période de 1897 à 1919, 

 

Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".
Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".

Plusieurs peintures sur le thème "Les nymphéas".

Nymphéas et Agapanthes - 1914/1917.

Nymphéas et Agapanthes - 1914/1917.

Après la visite du musée Marmottan Monet je n'ai qu'un regret : ne pas y être allé plus tôt !

J'ai passé un superbe moment à admirer les différentes œuvres, en plus la visite de l'exposition du peintre Danois Krøyer compléta parfaitement cette matinée de visite.

Je vous invite sincèrement à visiter ce superbe musée.

A bientôt pour de nouvelles visites.

Lire la suite

Exposition Krøyer au musée Marmottan-Monet.

1 Septembre 2021 , Rédigé par Eric Publié dans #Musée

A la fin du mois d'août je suis allé au musée Marmottan-Monet, en plus des collections permanentes, il y avait une exposition temporaire consacrée à Peder Severin Krøyer qui est un peintre danois de la fin du XIX éme / début du XX éme siècle.

De son vivant cet artiste avait exposé à plusieurs reprises à Paris, au début de l'exposition l'artiste est présenté comme poète des grands espaces, de la lumière et des bords de mer.

Jean avait présenté des images de cette exposition sur son blog, cela m'a donné envie de visiter cette exposition baptisée "L'heure bleue".

Comme d'habitude pour voir les peintures en plein écran, n'hésitez pas à cliquer sur l'image.

Portrait du peintre Peder Severin Krøyer - 1904 - Laurita Tuxen.
Portrait du peintre Peder Severin Krøyer - 1904 - Laurita Tuxen.
Portrait du peintre Peder Severin Krøyer - 1904 - Laurita Tuxen.

Portrait du peintre Peder Severin Krøyer - 1904 - Laurita Tuxen.

L'heure bleue - 1907 - Peder Severin Krøyer

L'heure bleue - 1907 - Peder Severin Krøyer

Marie Krøyer peignant sur la plage, Stenbjerg - 1889 - Peder Severin Krøyer

Marie Krøyer peignant sur la plage, Stenbjerg - 1889 - Peder Severin Krøyer

Artistes sur la plage de Skagen, Sønderstrand - 1882 - Peder Severin Krøyer

Artistes sur la plage de Skagen, Sønderstrand - 1882 - Peder Severin Krøyer

Autoportraits - 1879 / 1889 / 1909 - Peder Severin Krøyer
Autoportraits - 1879 / 1889 / 1909 - Peder Severin Krøyer
Autoportraits - 1879 / 1889 / 1909 - Peder Severin Krøyer

Autoportraits - 1879 / 1889 / 1909 - Peder Severin Krøyer

Autoportrait au chevalet - 1902 - Peder Severin Krøyer
Autoportrait au chevalet - 1902 - Peder Severin Krøyer

Autoportrait au chevalet - 1902 - Peder Severin Krøyer

Portrait de Marie Krøyer, femme de l'artiste - 1889 - Peder Severin Krøyer

Portrait de Marie Krøyer, femme de l'artiste - 1889 - Peder Severin Krøyer

Trois pêcheurs halant un bateau - 1885 - Peder Severin Krøyer

Trois pêcheurs halant un bateau - 1885 - Peder Severin Krøyer

La lande au nord de Skagen, minuit - 1885 - Peder Severin Krøyer

La lande au nord de Skagen, minuit - 1885 - Peder Severin Krøyer

La plage de Skagen au clair de lune - 1899 - Peder Severin Krøyer

La plage de Skagen au clair de lune - 1899 - Peder Severin Krøyer

Ambiance vespérale à Skagen - 1893 - Peder Severin Krøyer

Ambiance vespérale à Skagen - 1893 - Peder Severin Krøyer

Pêcheur de Skagen, coucher de soleil - 1883 - Peder Severin Krøyer
Pêcheur de Skagen, coucher de soleil - 1883 - Peder Severin Krøyer
Pêcheur de Skagen, coucher de soleil - 1883 - Peder Severin Krøyer

Pêcheur de Skagen, coucher de soleil - 1883 - Peder Severin Krøyer

Bateaux de pêches - 1884 - Peder Severin Krøyer
Bateaux de pêches - 1884 - Peder Severin Krøyer

Bateaux de pêches - 1884 - Peder Severin Krøyer

Garçons se baignant un soir d'été sur la plage de Skagen - 1899 - Peder Severin Krøyer
Garçons se baignant un soir d'été sur la plage de Skagen - 1899 - Peder Severin Krøyer

Garçons se baignant un soir d'été sur la plage de Skagen - 1899 - Peder Severin Krøyer

Soirée calme sur la plage de Skagen, Sønderstrand - 1893 - Peder Severin Krøyer
Soirée calme sur la plage de Skagen, Sønderstrand - 1893 - Peder Severin Krøyer

Soirée calme sur la plage de Skagen, Sønderstrand - 1893 - Peder Severin Krøyer

Portrait de Holger Drachmann - 1895 - Peder Severin Krøyer

Portrait de Holger Drachmann - 1895 - Peder Severin Krøyer

Portrait de Tove Benzon - 1894 - Peder Severin Krøyer
Portrait de Tove Benzon - 1894 - Peder Severin Krøyer

Portrait de Tove Benzon - 1894 - Peder Severin Krøyer

Dans la dernière partie de cet article quelques peintures de repas et de périodes heureuses.

Hip, hip, hip, hourra ! -1888 - Peder Severin Krøyer

Hip, hip, hip, hourra ! -1888 - Peder Severin Krøyer

Hip, hip, hip, hourra ! Déjeuner d'artistes à Skagen - 1885 / 1888 - Peder Severin Krøyer

Hip, hip, hip, hourra ! Déjeuner d'artistes à Skagen - 1885 / 1888 - Peder Severin Krøyer

Roses - 1893 - Peder Severin Krøyer
Roses - 1893 - Peder Severin Krøyer

Roses - 1893 - Peder Severin Krøyer

Michael Ancher, Helene Christensen et Anna Ancher dans le jardin des Brøndum - 1885 - Peder Severin Krøyer

Michael Ancher, Helene Christensen et Anna Ancher dans le jardin des Brøndum - 1885 - Peder Severin Krøyer

Ce fut une belle découverte, un artiste que je ne connaissais pas du tout. l'exposition se termine le 26 septembre, si vous pouvez vous rendre au musée avant cette date, sans doute serez vous conquis !

A bientôt pour de nouvelles découvertes.

Lire la suite
1 2 3 4 > >>