Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Des-pierres-et-des-papillons.over-blog.com

Irlande - Les falaises de Moher

23 Août 2014 , Rédigé par Eric Publié dans #Irlande, #Moher

Le 8 août après trois nuits passées à Tralee, j'ai pris la voiture en direction de Galway qui fût la deuxième ville étape pour ce voyage.

Sur le chemin deux étapes principales, les impressionnantes falaises de Moher, puis la région du Burren.

Au départ de Tralee la météo était maussade et pluvieuse, mais après deux heures et demi de route les nuages ont disparu et j'ai pu profiter sous de le soleil des falaises de Moher.

En Irlande les falaises de Moher sont hautement touristiques. Avec un million de visiteurs chaque année, il s'agit du site naturel le plus visité d'Irlande.

Il faut reconnaître que la beauté et la facilité d’accès des lieux rendent cette visite incontournable.

Au point le plus haut elles mesurent 213 m et s'étendent sur presque 8 km, elles sont constituées de schiste et de grès.

Lorsque la saison est propice on peut y voir des macareux moines ... mais ils partent en juillet.

Quelques photographies de ce bel endroit.

Vues des falaises
Vues des falaises
Vues des falaises
Vues des falaises

Vues des falaises

Evidemment sur une zone aussi grande il y a de nombreuses zones singulières. Les photographies suivantes montrent quelques détails de ce site.

Pour les plus téméraires il y a quelques promontoires pour être pris en photographie avec 200 m de vide en dessous.

En clin d’œil la dernière photographie montre une vache qui se trouve sur les champs à la limite des falaises.

Quelques détails
Quelques détails
Quelques détails
Quelques détails
Quelques détails
Quelques détails

Quelques détails

Le prochain article sera consacré à la région de Burren qui est située à une trentaine de kilomètres au nord des falaises de Moher.

A suivre !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Agnès 24/08/2014 13:17

C'est un peu Etretat version irlandaise ?

Eric 24/08/2014 13:28

c'est quasiment deux fois plus haut que Etretat